Archivio delle notizie

Les 13 et 14 septembre sont le 86e. anniversaire de la révélation du Chapelet de la Miséricorde Divine. Jésus a enseigné deux prières: la prière du Seigneur, lorsque les apôtres lui ont demandé, et le Chapelet de la Miséricorde Divine, dicté à Sainte Faustine en polonais dans le couvent de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Vilnius en 1935. Le soir ,quand j’étais dans ma cellule, j’ai vu un Ange, l’exécuteur de la colère de Dieu. Il était en robe claire, la face rayonnante, une nuée sous les pieds et de cette nuée sortaient la foudre et les éclairs qu’il lançait de sa main sur la terre. Lorsque je vis le signe de la colère de Dieu qui devait frapper la terre, et surtout un certain endroit, qu’évidemment je ne puis nommer, j’ai commencé à prier l’ Ange , pour qu’il s’arrête quelques instants, lui disant que le monde allait faire pénitence. Mais ma prière n’était rien devant la colère de Dieu. A ce moment, j’ai aperçu la Très Sainte Trinité. La grandeur de Sa Majesté me pénétra jusqu’au fond de l’âme et je n’osais plus répéter mes supplications. Au même instant, je sentis en mon âme, la force de la grâce de Jésus qui habite mon âme. A l’instant même où je pris conscience de cette grâce, j’ai été enlevée devant le Trône de Dieu. Oh ! qu’ Il est grand, notre Seigneur et notre Dieu. Inconcevable est Sa Sainteté ! Je ne vais pas tenter de décrire cette grandeur, car bientôt nous Le verrons tous, tel qu’ Il est. J’ai commencé à supplier Dieu pour le monde. par des paroles entendues intérieurement. Alors que je priais ainsi, j’ai vu l’impuissance de l’ Ange , qui ne pouvait accomplir la juste punition qui revient de plein droit au péché. Je n’avais jamais encore prié avec tant de force intérieure. Voilà les paroles par lesquelles je suppliais Dieu : « Père Eternel, je vous offre le Corps, le Sang, l’ Âme et la Divinité de Votre très doux Fils Notre Seigneur Jésus Christ, pour nos péchés et ceux du monde entier. Par Sa douloureuse Passion, soyez-nous miséricordieux. »

Le lendemain, en entrant dans la chapelle, j’ai entendu intérieurement ces paroles : « Chaque fois que tu entres à la chapelle, récite tout de suite la prière que je t’ai apprise hier. » Lorsque j’ai récité cette prière, j’entendis : « Cette prière doit apaiser Ma colère. Tu vas la réciter pendant neuf jours, sur un chapelet, de la manière suivante : « Père Eternel, je vous offre le Corps, le sang, l’ Âme et la Divinité de Votre Fils Bien )Aimé , Notre Seigneur Jésus-Christ, pour implorer de Vous le pardon de nos péchés et de ceux du monde entier. » Sur les grains de l’ Ave Maria, tu diras : « Par Sa douloureuse Passion, ayez pitié de nous et du monde entier. » (PJ 474-476).

Dans les révélations ultérieure, Jésus a lié à cette prière de grandes promesses sous condition de la réciter dans un esprit de confiance en lui et en la miséricorde envers les autres. Pla promesse générale dit qu’en récitant le Chapelet avec confiance, on peut prier tout, si cela est conforme à la volonté de Dieu. En outre, il a donné des promesses particulières qui correspondent à la grâce d’une morte heureuse et calme (sans peur et terreur). Elles peuvent être priées non seulement ceux qui récitent cette prière avec confiance mais aussi les mourants avec qui d’autres le réciteront.

Aujourd’hui, à côté de l’acte : Jésus, je fais confiance en vous, c’est la prière la plus célèbre à la Miséricorde Divine, récitée sur tous les continents, même dans les langues tribales. En savoir plus sur le Chapelet et son histoire.

Le Chapelet de la Miséricorde Divine est un don spécial de Dieu pour notre époque, car il a été enseigné par Jésus lui-même et sa récitation confiante s’accompagne de grandes promesses. C’est maintenant la prière à la Miséricorde Divine la plus connue et la plus pratiquée. Ses paroles sont priées non seulement par les catholiques, mais aussi par les gréco-catholiques, les maronites, les orthodoxes, les protestants, les anglicans et les personnes d’autres confessions qui font l’expérience de son extraordinaire efficacité pour obtenir des grâces et des bénéfices temporels.

Diverses initiatives et œuvres de miséricorde ont vu le jour autour de cette prière. La Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde organise le « Chapelet perpétuel » et le « Chapelet pour les mourants », ainsi que des émissions de télévision et de radio en Pologne, à Rome et en Slovaquie.

Au sanctuaire de la Miséricorde Divine, cette prière est récitée chaque jour par les sœurs et les pèlerins. Elle est toujours pratiquée après une courte prière à l’Heure de la Miséricorde (15.00). Ce service (Heure de la Miséricorde et Chapelet) est diffusé par plusieurs chaînes de télévision, notamment : TVP 3 dans la bande nationale, TVP 1 (samedi et dimanche) et TVP Wilno, 12 stations de radio, le site web : www.faustyna.pl en 8 langues, application : Faustyna.pl et une chaîne sur You Tube sous ce nom.  Grâce à cette connexion, chaque jour et au même moment, plus d’un million de personnes crient à Dieu d’une seule voix, demandant la miséricorde „pour nous et le monde entier”, les grâces nécessaires pour la Sainte Église, notre patrie, l’Europe et le monde.

Dans les jours depuis 10 au 12 septembre de cette année au Centre de la Divine Miséricorde à Smiżany en Slovaquie aura lieu une retraite per les dévots de la Divine Miséricorde.  L’abbé Artur Ciepielski devrait guider cette retraite sur Marie, Mère de Miséricorde et soeur M.Antoniana Stullerová de la communauté de Košice – Congrégation Notre-Dame de Miséricorde.

Le 11 septembre de cette année (samedi), au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki, arrivera le 19ème Pèlerinage National des Cheminots. Il commencera à 10 heures par le service „Chemin de croix”. À 12h00 le point central du pèlerinage : l’Eucharistie, présidée par archevêque Marek Jędraszewski, métropolite de Cracovie. Les pèlerins visiteront également la chapelle avec le tableau célèbre de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Soeur Faustine à qui ils confieront également leurs intentions personnelles. Le pèlerinage se terminera par la prière à l’heure de la Miséricorde (15h00) et le chapelet de la Miséricorde divine.

C’est le titre du 18ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « L’âme qui m’est la plus agréable est celle qui croit à ma bonté et qui a mis en moi toute sa confiance. Je lui donne ma confiance et je lui accorde tout ce qu’elle demande » (PJ 453). Et Sainte Sœur Faustine répond : « C’est avec la confiance et la simplicité d’un petit enfant que je me donne à toi aujourd’hui, Jésus, mon Maître. Je te laisse l’entière liberté de diriger mon âme. Conduismoi par les chemins que tu veux, je ne chercherai pas à les connaître. Je te suivrai avec confiance  » (PJ 228).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ZMBM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par Adam Woronowicz et Aleksandra Posielężna, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

Le 8 septembre de cette année passeront 10 ans depuis l’ouverture du troisième couvent de la Congrégation Notre-Dame de Miséricorde à Košice en Slovaquie. A cette occasion, le 8 septembre, à 11h00, dans la chapelle du couvent, le curé Peter Novak, devrait célébrer la sainte Messe solennelle. Les soeurs venant des communautés de Košice et de Hrušov feront une action de grâce per toutes les années de l’apostolat des soeurs en Slovaquie, pour les vocations venant de ce pays et pour toutes les grâces reçues. Elles demanderont à Dieu une bénédiction pour les années qui verront, prieront pour les nouvelles vocations afin de proclamer fructueusement  le message de la Miséricorde par le témoignage de la vie, par les actes, les paroles et la prière.

Le 8 septembre – comme le huitième jour de chaque mois – la communauté de Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde de Gdansk, Częstochowa, Kalisz et Kiekrz soutient par la prière les couples qui désirent la progéniture. 730 d’entre eux attendent ou ont des enfants. Les intentions demandant la prière à cette intention (prénoms des couples mariés) peuvent être envoyées par e-mail à : www.modlitwaopotomstwo.pl.

La communauté de personnes priant pour les enfants dirigée par le P. Andrzej Wiecki et les soeurs de la communauté de Gdańsk de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, invitent cordialement les couples mariés voulant avoir des enfants à l’adoration de Jésus miséricordieux avec la prière pour la guérison qui se tiendra le 8 septembre à 19h30 au Sanctuaire Notre-Dame de Matemblewo. Transmission en ligne: www.facebook.com/modlitwaopotomstwo.

Le site web de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde : www.heiligefaustina.de  a été adapté aux appareils mobiles et a un nouveau design graphique. Grâce à ce travail, les matériaux de base de la vie de Sœur Faustine et de son héritage spirituel, le Petit Journal et les travaux apostoliques qui sont réalisés sur ce site : les transmissions du Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, le Chapelet pour les mourants, le Chapelet continu, le téléchargement et le tirage au sort des Patrons, sont maintenant disponibles sur les appareils mobiles de manière confortable et claire.

Dans les jours du 3 au 5 septembre de cette année dans la paroisse Vasil Hopek à Stropkove en Slovaquie, aura lieu une retraite sur la Divine Miséricorde. Soeur M.Benedictina Fečova de la communauté de Košice – Congregazione B.V.Maria della Misericordia va guider cette retraite all’invitation de l’abbé doyen Slavomir Tarasovič. Le programme contient des conférences (samedi en particulier pour les femmes et pour les mères), l’adoration, la prière durant l’Heure de la Miséricorde avec le chapelet de la Miséricorde Divine, ensuite la vénération des reliques de sainte Soeur Faustine.

Avec de telles paroles la section „Bakhita”  pour prévenir les Formes Contemporaines de l’Esclavage et pour Aider les Victimes, en occasion de 10 ans de l’existence, organise une veillée de prière qui se terrà au Sanctuaire de la Divine Miséricorde à Cracovie-Łagiewniki dans la nuit du 3/4 septembre. La veillée commencera à 20h00 avec l’introduction des reliques de ste Bakhita. Le programme comprend: la sainte Eucaristie sous la présidence de l’archevêque Grzegorz Ryś, l’heure de témoignages des personnes qui ont experimenté le pardon et qui ont pardonné, la conférence sur le pardon de l’abbé Krzysztof Matuszewski, l’adoration de Jésus au Saint Sacrement, la possibilité de profiter des confessions, la louange de la Miséricorde Divine. La veillée terminera avec le Chapelet à la Divine Miséricorde à 3h00. La transmission sur le site du Rectorat du Sanctuaire: www.milosierdzie.pl  Le film qui diffuse cet événement: Sieć Bakhita 2021 v 2 – YouTube.

Le site Bakhita existe depuis l’année 2011. Est un groupe non-formel du soutien; l’appartenance au groupe donne divers genres de  possibilités de s’insérer ou agir en quelque manière. Actuellement 19 congrégations religieuses peuvent représenter ce Site. La direction du Site constitue la Section Bakhita qui peut agir au sein du Comité des Oeuvres Caritatives auprès de la Conférence des Supérieures Majeures Religieuses – féminines en Pologne.

Durant les jours du 27 au 29 août en cette année, au Sanctuaire de la Divine Misericorde à Cracovie-Łagiewniki, aura lieu une retraite pour les couples. Sera guidée par l’abbé Paweł Gabara, prêtre de la diocèse de Łódz, enseignant de la théologie dans les séminaires diocésains, rédacteur de la revue « Niedziela », et les soeurs de la Congrégation Notre-Dame de la Miséricorde. Le sujet principal de la retraite serait comment construire les relations dans le mariage. La retraite est organisée par l’Association des Apôtres de la Divine Miséricorde « Faustinum ». Pour en savoir plus : www.faustinum.pl

C’est le titre du 17ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « Il y a un seul moyen de puiser des grâces de ma miséricorde : c’est la confiance. Plus l’âme a confiance, plus elle reçoit » (PJ 1578). Et Sainte Sœur Faustine répond : « Je désire vivre de l’esprit de foi. J’accepte tout ce qui m’arrive, parce que cela m’est donné par la volonté aimante de Dieu, qui désire sincèrement mon bonheur. J’accepterai donc tout ce que Dieu m’envoie, avec soumission et gratitude, sans prêter attention à la voix de la nature ni aux suggestions de mon amour-propre  » (PJ 1549).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ZMBM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par Adam Woronowicz et Aleksandra Posielężna, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

Le site web de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde : www.milosrdenstvo.sk a été adapté aux appareils mobiles et a un nouveau design graphique. Grâce à ce travail, les matériaux de base de la vie de Sœur Faustine et de son héritage spirituel, le Petit Journal et les travaux apostoliques qui sont réalisés sur ce site : les transmissions du Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, le Chapelet pour les mourants, le Chapelet continu, le téléchargement et le tirage au sort des Patrons, sont maintenant disponibles sur les appareils mobiles de manière confortable et claire.

Cela s’est passé à Świnice, le 27 août 1905, à une heure de l’après-midi. Stanislaw Kowalski, un agriculteur de 40 ans de Glogowiec, en présence de Franciszek Bednarek, âgée de 35 ans et Jozef Stasiak, 40 ans, les deux agriculteurs de Glogowiec, ont comparu devant nous et nous ont montré un enfant né dans le village de Glogowiec, le 25 août de cette année, à huit heures du matin, de sa femme de mariage Marianna née Babel, âgée de 30. Au baptême tenu aujourd’hui, l’enfant a reçu le nom de Helena, et ses parrain et marraine étaient Konstanty Bednarek et Marianna Szewczyk. Cette enregistrement du baptême dans le livre de paroisse a été laissé par le prêtre Jozef Chodynski qui a baptisé Helena Kowalska. L’acte a été rédigé dans la langue russe, parce que c’était le temps d’annexion et la Pologne ne figurait pas sur la carte de l’Europe. Le père de Helena, Stanisław Kowalski, le seul a signé cet enregistrement en polonais, les parrains comme analphabètes ont mis une « croix ». Dans l’ancienne église paroissiale, aujourd’hui Sanctuaire de l’anniversaire et du baptême de Faustine, se trouvent les même fonts baptismaux où Helena Kowalska est devenue un enfant de Dieu et un membre du Corps mystique du Christ, baptisée deux jours après la naissance, à la veille de la fête de Notre-Dame de Czestochowa. La grâce du baptême a développé dans sa vie et a atteint la plénitude de l’union mystique avec Dieu déjà sur la terre. Aujourd’hui, elle est vénérée comme l’apôtre de la Miséricorde Divine, parce que Jésus l’a choisie comme un prophète de notre temps et envoyé dans le monde avec le message de la Miséricorde.

 

Pendant les vacances, les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde profitent aussi du repos. Le plus souvent, elles utilisent les jours de repos pour rendre visite à leur famille ou pour aller à un autre couvent de la Congrégation. Les jeunes sœurs organisent volontiers leurs vacances dans la maison de retraite de la Congrégation à Krzeptówki à Zakopane ou à Rabka Zdrój, parce que dans ces maisons, elles peuvent aussi rester avec les membres de leur famille et elles peuvent partir en randonnée et en montagne. Nous souhaitons que les vacances soient pour tous un moment de renforcement de la force spirituelle et physique.

Les personnes de nombreux pays du monde qui participent à l’œuvre Chapelet continu à la Miséricorde Divine prient non seulement pour leurs propres besoins, mais demandent aussi « la miséricorde pour nous et pour le monde entier ». Intention détaillée pour août : pour les vacances sûres pour ceux qui se détendent, et pour tous pour utiliser ce temps pour grandir spirituellement dans la confiance en Dieu et dans la richesse de la miséricorde témoignée aux autres. L’œuvre « Chapelet continu » est une réponse à la demande de Jésus de prier constamment « la miséricorde pour nous et pour le monde entier ». Il est gérée par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à www.soeurfaustine.fr depuis 2011. Elle peut être suivie par tout internaute qui remplit un court formulaire d’inscription et qui déclare au moins une fois la récitation du chapelet de la Miséricorde Divine que Jésus a dicté à Sainte Sœur Faustine.

En Août, lors des offices de soir, dans toutes les chapelles de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde, le Chapelet de Notre-Dame de la Miséricorde est chanté ou récité. Les offices du soir dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki sont célébrés en semaine à 19h00 (sauf le jeudi). Vous pouvez y participer via la transmission en ligne à l’adresse : www.soeurfaustine.fr . Le texte du Chapelet de Notre-Dame de la Miséricorde et plus d’informations sur Marie comme Notre-Dame de la Miséricorde, sur ce titre de Marie, le culte et l’iconographie dans l’histoire de l’Église et de la Congrégation : www.soeurfaustine.fr , onglet : Notre-Dame de la Miséricorde.

Le 22 août de cette année, de Varsovie, de la paroisse de Saint Joseph à Wola et de la paroisse de la Miséricorde Divine à Grójec, le XVIIIe pèlerinage de vélos part à la maison de famille de Sainte Faustine à Głogowiec. Six sanctuaires mariaux attendent les pèlerins (Rokitno, Niepokalanów, Szymanów, Miedniewice, Domaniewice, Makolice). Ils arriveront à Glogowiec le 24 août. Le 25 août à 8h30, sera célébrée la messe après laquelle les pèlerins visiteront l’église paroissiale à Świnice Warckie qui est le Sanctuaire de l’anniversaire et du  baptême de Sainte Faustine. Ils vont aussi prier au cimetière voisin avec les tombes des parents, frères et sœurs de l’Apôtre de la Miséricorde Divine. Vous pouvez joindre les pèlerins même le jour de départ sur la route de Varsovie, Lodz, Rawa Mazowiecka, Grójec. Le pèlerinage sera dirigé par le prêtre Michal Dlutowski et le prêtre Mariusz Bernyś.

Le site web de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde : www.suorfaustina.it  a été adapté aux appareils mobiles et a un nouveau design graphique. Grâce à ce travail, les matériaux de base de la vie de Sœur Faustine et de son héritage spirituel, le Petit Journal et les travaux apostoliques qui sont réalisés sur ce site : les transmissions du Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, le Chapelet pour les mourants, le Chapelet continu, le téléchargement et le tirage au sort des Patrons, sont maintenant disponibles sur les appareils mobiles de manière confortable et claire. Pour l’instant, seule la page en polonais, anglaise, espagnol et français est disponible sous cette forme. Progressivement, nous nous efforcerons de rendre les 4 versions linguistiques du site web disponibles sous cette forme.

Le 25 août de cette année est le 116e anniversaire de la naissance de Helena Kowalska – St. Sœur Faustine, connu dans le monde comme l’Apôtre de la Divine Miséricorde. Elle est née comme le troisième enfant de la famille de Marianna et Stanislaw Kowalski, dans le village de Glogowiec. L’acte de baptême dit qu’elle est née vers huit heures du matin, vendredi. La mère de Faustine – Marianna née Babel – a dit qu’elle avait sanctifié son sein parce que les naissances antérieures ont presque coûté sa vie, et les enfants suivants sont nés sans problèmes. Elle disait de Helena : « Bienheureux enfant, chère fille ».  Sœur Faustine a constamment remercié Dieu pour ses parents, craignant Dieu, gens justes et diligents, qui avaient élevé leurs enfants dans l’esprit de foi et d’amour pour Dieu et les gens. Aujourd’hui, la maison de naissance de l’Apôtre de la Divine Miséricorde appartient au Sanctuaire de sa naissance et de son baptême et elle est sous les soins des Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde du couvent de Świnice Warckie. Des pèlerins non seulement de Pologne mais aussi d’autres pays dans le monde arrivent au lieu de sa naissance, en errant le sentier de sa vie.

Le 25 août est le 24ème anniversaire de la reconnaissance de Sainte Sœur Faustine la cofondatrice spirituelle de la Congrégation des Soeurs de Notre Dame de la Miséricorde. Il a été célébré lors du 90e anniversaire de sa naissance à la réunion des Sœurs du sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki sous la direction de la Supérieure Générale Paulina Slomka. Après un discernement antérieur par les théologiens et les pasteurs de l’Église, à la fin de la veillée de nuit, devant le tableau de Jésus Miséricordiex et au tombeau de Sainte Faustine, la Mère générale a dit les mots de l’acte dans lequel elle a avoué, entre autres : Sainte Faustine (…), tu n’as pas seulement renouvelé la spiritualité et le charisme de notre Congrégation, maistu es aussi sa cofondatrice spirituelle. Ce que Dieu a fait dans ta vie, en accomplissant les travaux de Teresa Potocka et Teresa Rondeau, et ce qu’il nous a permis de lire, nous sommes heureux de reconnaître, en remercissant à la miséricorde de Dieu pour les grandes choses qui ont eu lieu en toi et à travers toi dans notre congrégation.

Sainte Faustine a reçu le charisme de proclamer le message de la Miséricorde au monde avec l’action, le mot et la prière, ou nourrir cette valeur évangélique essentielle qui est la miséricorde de Dieu et de l’humanité. Ainsi, elle a non seulement enrichi le patrimoine charismatique de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde, fondée par Mère Teresa des Princes de Sułkowski Potocka pour sauver les femmes déchues, mais aussi l’Église, en commençant le Mouvement apostolique de la Miséricorde Divine (la « nouvelle congrégation» que Jésus a voulue) et en apportant à son histoire une nouvelle école de spiritualité fondée entièrement sur le mystère de la miséricorde divine. Le premier héritier de Sainte Faustine est la Congrégation à laquelle elle appartenait donc Saint Jean-Paul II a déclaré lors du pèlerinage à Cracovie Łagiewnik en 1997 : Bien chères Sœurs ! Une vocation particulière repose sur vous. Choisissant parmi vous Sœur Faustyna, le Christ a fait de votre Congrégation la gardienne de ce lieu et en même temps Il vous a appelé à un apostolat particulier de sa miséricorde. Je vous en prie, entreprenez cette œuvre. L’homme d’aujourd’hui a besoin de votre prédication de la miséricorde. Il a besoin de vos œuvres de miséricorde et de votre supplication de la miséricorde. Ne négligez aucune dimension de cet apostolat. Le texte intégral de l’acte de reconnaissance de St. Faustine en tant que cofondatrice spirituelle de la Congrégation, est rétablie dans toutes les communautés de la Congrégation chaque année, le 5 octobre, le jour de sa fête liturgique.

Le ministère de la Congrégation des Sœurs de Notre Dame de la Miséricorde dans la paroisse d’origine de Sœur Faustina a commencé le 25 août 2001, le 96e anniversaire de sa naissance. Les religieuses ont été invitées à Świnice Warckie par l’ordinaire du diocèse de Wloclawek, l’évêque Bronisław Dembowski, en vue de diffuser le message de la miséricorde dans le lieu de naissance et de baptême de l’Apôtre de la Miséricorde Divine. Au début, les sœurs vivaient dans la maison paroissiale et commençaient la catéchèse, par le ministère quotidien dans l’église Saint Casimir, elles se sont occupées de la maison familiale de Sainte Faustine à Glogowiec, qui appartient à la paroisse, et elles guidaient les pèlerins. Un an plus tard (2002), l’évêque Dembowski a fait de l’église paroissiale le sanctuaire de la naissance et du baptême de Sainte Faustine et il a confié la garde au curé de la paroisse et aux sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. Le 8 décembre 2005, les sœurs ont emménagé dans un nouveau bâtiment du couvent, dont une aile est consacrée à un couvent contemplatif. Le 25 août 2008, dans la paroisse d’origine de Sainte Faustine, la branche contemplative de la Congrégation a été ouverte, visant à réaliser le charisme par la prière et le sacrifice. Désormais, deux couvents, l’un actif et l’autre contemplatif, fonctionnent dans un seul grand bâtiment, et le message de la miséricorde de Dieu est proclamé à travers le témoignage de vie des sœurs, leur service apostolique, leur prière et leur sacrifice.

C’est le titre du 16ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « L’humanité ne trouvera pas la paix tant qu’elle ne se tournera pas avec confiance vers ma miséricorde » (PJ 300). Et Sainte Sœur Faustine répond : « Je désire que tous les cœurs se tournent avec confiance vers ton infinie miséricorde. Nul ne se justifiera devant toi si ton insondable miséricorde ne l’accompagne pas » (PJ 1122).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ZMBM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par Adam Woronowicz et Aleksandra Posielężna, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

Le 22 août de cette année, les fidèles de la Miséricorde Divine arrivent au sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki dans le cadre du VIIIe pèlerinage national, organisé à l’anniversaire de la consécration de la basilique de la Miséricorde Divine et de la confiance du monde à la Miséricorde Divine par St Jean Paul II. Sainte Messe à 15h20 concélébré sous la direction de l’archevêque. Marek Jędraszewski, métropolite de Cracovie, commencera les préparatifs du 20e anniversaire de la remise du monde à la Miséricorde de Dieu. Au cours de cette Eucharistie, deux autres „cloches d’espoir” seront dédiées à l’église Holy Trinity à Chicago et au sanctuaire des martyrs ougandais à Munyonyo. Les sermons des autres messes seront prononcés par le P. Dr Jan Dohnalik, chancelier de la curie de campagne. Devant la basilique, des œuvres de miséricorde seront présentées au sanctuaire de Lagiewniki. Après la Sainte Messe à A 18h00 dans la basilique, il y aura un concert d’orgue joué par dr hab. Krzysztof Michałek. Plus d’informations sur le site de la Rectorat du Sanctuaire : www.milosierdzie.pl.

Le dimanche de l’anniversaire du baptême de St. Faustine, le 22 août, l’indulgence annuelle dans le Sanctuaire de l’anniversaire et du baptême de l’apôtre de la Miséricorde Divine à Świnice Warckie se tiendra. À 10h00, de sa maison familiale à Glogowiec, la procession partira avec les reliques de Sainte Faustine à l’église paroissiale à Świnice Warckie où à l’autel plénier à 12h00, l’Eucharistie solennelle sera célébrée. Les pèlerins de toute la Pologne et d’autres pays qui prient encore à l’Heure de la Miséricorde (15h00) et le Chapelet de la Divine Miséricorde arrivent à la cérémonie. Dans la maison familiale et la paroisse de St. Sœur Faustine vivent deux communautés de la Congrégation des Soeurs de Notre Dame de la Miséricorde : active et clôturée.

Le samedi 21 août, un pèlerinage aura lieu au sanctuaire de la Miséricorde Divine sur le Mont Butkov en Slovaquie. Les célébrations débuteront par une prière commune à l’Heure de la Miséricorde et le Chaplet de la Miséricorde Divine animée par les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde du couvent du Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki. La Sainte Messe solennelle de 15h30 sera présidée par l’évêque Cyril Vasiľ SJ, l’éparque grec catholique de Kosice. Le lieu dédié à l’honneur de la Miséricorde Divine sur le Mont Butkov (11ème étage de la carrière) où une grande Croix illuminée et une statue de Sœur Faustine et de Saint Saint-Jean-Paul II font été placées fait partie du „Sanctuaire de pierre de la Miséricorde divine”, dont le temple se trouve à Ladce.

Il 21 agosto di quest’anno nel Santuario Nazionale san Giovanni Paolo II in Washington si svolgerà, come di solito „La serata con Gesù Misericordioso”. Sarebbe guidata dalle sorelle della comunità di Washington – Congregazione B.V.Maria della Misericordia. Questa volta, una conferenza su come agire in modo che le persone ci vedano come un Dio vivente sarà tenuta da p. Chris Seith. Dopo l’intervento e l’adorazione di Gesù, si svolgerà, l’incontro dei partecipanti, con il té, il caffé.

Du 13 au 17 août, une rencontre de jeunes du Kazakhstan se tiendra à Oziornoye. Son thème sera la famille et sa sainteté dans la vie quotidienne. Au cours de cette rencontre de jeunes, s. Anastasis du couvent de la Congrégation de Notre Dame de la Miséricorde à Petropavlovsk donnera une conférence sous le titre : „Les trois désirs du cœur de femme”, et les sœurs ainsi que les filles mèneront des danses de groupe.

Le 17 août est le 19e anniversaire de confier le monde à la Miséricorde Divine par le pape Jean-Paul II lors de son dernier pèlerinage à la Pologne dans le sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki. Après la consécration de la basilique, il a prononcé les paroles dans lesquelles il a confié à Dieu, le Père riche en miséricorde, le sort du monde et de tout être humain. Elles sont devenues une prière quotidienne non seulement des sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde et des pèlerins venant au sanctuaire de Lagiewniki, mais aussi des millions de personnes dans le monde entier.

« Dieu, Père miséricordieux,
qui as révélé Ton amour dans ton Fils Jésus-Christ,
et l’as répandu sur nous dans l’Esprit Saint Consolateur,
nous Te confions aujourd’hui le destin du monde
et de chaque homme.
Penche-toi sur nos péchés,
guéris notre faiblesse,
vaincs tout mal,
fais que tous les habitants de la terre fassent l’expérience de ta miséricorde,
afin qu’en Toi, Dieu Un et Trine,
ils trouvent toujours la source de l’espérance.
Père éternel, pour la douloureuse Passion et la Résurrection de ton Fils,
accorde-nous ta miséricorde, ainsi qu’au monde entier! Amen. »