Archivio delle notizie

C’est le titre du 21ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « J’exige de toi des actes de miséricorde qui doivent découler de ton amour pour moi. Tu dois témoigner de la miséricorde à ton prochain, toujours et partout. Tu ne peux pas te dérober, ni te récuser, ni te justifier » (PJ 742). Et Sainte Sœur Faustine répond : « Ô mon Jésus, apprends-moi à ouvrir les entrailles de la miséricorde et de l’amour à qui me le demandera. Fais que toutes mes prières et toutes mes actions soient marquées du sceau de ta miséricorde » (PJ 989).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ISMM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par père Canon Jason Ashleigh Jones et sr. M. Teresa de la Fuente ISMM, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

C’est le titre du 20ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « Sois toujours miséricordieuse, comme moi je suis miséricordieux. Aime tout le monde, même tes plus grands ennemis, pour l’amour de moi, afin que ma miséricorde puisse se refléter dans ton cœur dans toute sa plénitude » (PJ 1695). Et Sainte Sœur Faustine répond : « e sais bien, Seigneur, que tu n’as pas besoin de nos œuvres. Tu exiges de l’amour ! » (PJ 989).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ISMM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par père Canon Jason Ashleigh Jones et sr. M. Teresa de la Fuente ISMM, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

À l’occasion du 208e anniversaire de la naissance de Mère Teresa, Ewa  des princes Sułkowski comtesse Ptocka, les sœurs de nombreux couvents de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde se réuniront à Varsovie le 22 octobre pour rendre grâce pour le don de sa vie et l’œuvre de la fondation de la Congrégation. Le programme comprend l’adoration de Jésus dans le Saint Sacrement, l’Eucharistie au sanctuaire Sainte Sœur Faustine et une prière sur la tombe de la fondatrice dans le cimetière de Powązki. Ce rassemblement de sœurs s’inscrit dans le cadre de la célébration du 160e anniversaire de la congrégation, qui tombe le 1er novembre de cette année.

Un congrès sur la Miséricorde Divine se tiendra du 13 au 16 octobre dans six paroisses de Toronto. Il portera sur les événements mondiaux actuels – la pandémie de Covid, la guerre en Ukraine, le nombre croissant de pauvres – à la lumière de la miséricorde de Dieu. Parmi les invités figurent l’évêque Radoslav Zmitrovich du diocèse de Kamianets-Podilskyï en Ukraine, le père Mariusz Kasperski, missionnaire de Madagascar, ainsi que sœur Faustia Szabóova et sœur Confida Gilera de la communauté de Washington de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde qui partageront dans chaque paroisse l’héritage spirituel de Sainte Faustine, en particulier le message de la Miséricorde, le remède à tous les maux du monde moderne.

Dans les jours du 3 au 5 octobre de cette année dans la paroisse Vasil Hopek à Stropkove en Slovaquie, aura lieu une retraite sur la Divine Miséricorde. Soeur M.Benedictina Fečova de la communauté de Košice – Congregazione B.V.Maria della Misericordia va guider cette retraite all’invitation de l’abbé doyen Slavomir Tarasovič. Le programme contient des conférences (samedi en particulier pour les femmes et pour les mères), l’adoration, la prière durant l’Heure de la Miséricorde avec le chapelet de la Miséricorde Divine, ensuite la vénération des reliques de sainte Soeur Faustine.

C’est le titre du 19ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « Quand tu es obéissante, je prends ta faiblesse et je te donne ma force à la place. Cela m’étonne que les âmes ne veuillent pas faire cet échange avec moi » (PJ 381). Et Sainte Sœur Faustine répond : « C’est d’elle seule que je tiens compte, elle seule est tout pour moi, je vis d’elle et je mourrai avec elle : c’est la sainte volonté de Dieu. Elle est ma nourriture quotidienne, toute mon âme est à l’écoute des désirs de Dieu. J’accomplis toujours les exigences de Dieu, bien que parfois ma nature tremble » (PJ 652).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ISMM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par père Canon Jason Ashleigh Jones et sr. M. Teresa de la Fuente ISMM, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

C’est sous cette devise que la première retraite de formation pour les membres et les volontaires de „Faustinum” en Italie aura lieu à Cesenatico du 14 au 16 octobre. Cette retraite, basée sur la Parole de Dieu et le „Petit Journal” de sainte Sœur Faustine, sera animée par : sœur M. Emanuela Gemza ISMM, présidente de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine „Faustinum”, et le père Attilio Gueli OFM Cap.

En Italie, l’Association, qui a son siège au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Kraków-Łagiewniki, et qui rassemble des prêtres, des personnes consacrées et des laïcs de près de 90 pays du monde, connaît une croissance rapide. Son axe fondamental est la formation des Apôtres de la Miséricorde Divine afin qu’ils puissent eux-mêmes grandir en sainteté et, dans leur propre environnement, porter le message de la miséricorde au monde et participer ainsi à la mission prophétique de Sainte Faustine.

Le 11 octobre à 17h00, au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, devant l’image miraculeuse de Jésus Miséricordieux et sur la tombe de Sainte Faustine, une Sainte Messe sera célébrée aux intentions de tous ceux qui ont participé au Chapelet pour les mourants et au Chapelet incessant, avec la demande que davantage de personnes se joignent à ces œuvres, apportant la miséricorde à ceux qui en ont le plus besoin. L’Eucharistie est une expression de gratitude envers la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde pour avoir collectivement apporté au monde le message de l’amour miséricordieux de Dieu pour l’humanité. Qu’elle apporte une grande gloire à la Miséricorde Divine dans l’âme des êtres humains.

Le 9 octobre de cette année, dans le Sanctuaire de Sœur Faustine à Kiekrz, la cérémonie de saint patron se tiendra. La messe à 12h00 au bord du lac Male Jezioro Kierskie, ou à l’endroit de la révélation de Jésus à St. Soeur Faustine, sera présidée par l’évêque Jan Glapiak. Elle sera précédée par une procession avec les reliques de Sainte Faustine qui partira du couvent des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde vers l’autel au bord du lac Male Jezioro Kierskie. La préparation de cet événement est le triduum du 6 au 8 octobre. Les messes dans le cadre du triduum seront célébrées à 18h00.

C’est le titre du 18ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « L’âme qui m’est la plus agréable est celle qui croit à ma bonté et qui a mis en moi toute sa confiance. Je lui donne ma confiance et je lui accorde tout ce qu’elle demande » (PJ 453). Et Sainte Sœur Faustine répond : « C’est avec la confiance et la simplicité d’un petit enfant que je me donne à toi aujourd’hui, Jésus, mon Maître. Je te laisse l’entière liberté de diriger mon âme. Conduismoi par les chemins que tu veux, je ne chercherai pas à les connaître. Je te suivrai avec confiance  » (PJ 228).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ISMM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par père Canon Jason Ashleigh Jones et sr. M. Teresa de la Fuente ISMM, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

Le 8 octobre de cette année, les participants de l’Apostolat Margaretka de toute la Pologne se réuniront au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Kraków-Łagiewniki. Le pèlerinage commencera dans Sanctuaire de Saint Jean Paul II à 9 heures avec un message d’accueil des pèlerins et une prière de chapelet pour les prêtres. À 11 heures, une conférence. L’Eucharistie solennelle à 12h00 sera présidée par archevêque Marek Jędraszewski, métropolite de Cracovie. Les pèlerins visiteront également la chapelle avec le tableau célèbre de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine et le pèlerinage se terminera par la prière à l’heure de la Miséricorde (15h00) et le chapelet de la Miséricorde Divine.

La cérémonie liturgique de Sœur Faustine, le 5 octobre, dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Misericordieux et le tombeau de Sainte Faustine, les messes seront célébrées à 6h30, 17h00 et 19h00. La prière à l’heure de la miséricorde et le Chapelet de la Miséricorde Divine à 15 heures, comme tous les jours. A partir de 20h30 l’adoration de Jésus au Saint Sacrement, dirigé par les sœurs de la Congrégation de Notre Dame de la Miséricorde. Le soir de la grâce et de l’adoration se terminera à 22h45, l’heure du passage de Faustine à la maison du Père céleste. Dans la basilique, les messes seront célébrées selon l’ordre du dimanche sans la Messe à 13h30.

Le 5 octobre de cette année, à l’occasion de l’anniversaire de la naissance pour le ciel de Sainte Soeur Faustine, il sera possible de visiter le lieu où l’Apôtre de la Miséricorde Divine a quitté cette terre pour se rendre à la maison de notre Père céleste. Normalement, il est inaccessible aux pèlerins, car il se trouve derrière le cloître religieux. En entrant dans le Sanctuaire, vous ne pouvez voir que le panneau d’information et la fenêtre habillée de fleurs de l’ancienne infirmerie, et ce jour-là, l’oratoire dans lequel se trouvent les reliques du corps de Sainte Faustine et les reliques de plus d’une centaine de saints et de bienheureux est disponible pour les pèlerins entre 10h00 et 18h.

La fête de St. Faustine Kowalska, la patronne de la ville de Lodz, aura lieu le samedi 5 octobre dans l’église paroissiale sous son nom à la Place de l’Indépendance. L’Eucharistie à 18h00 sera. Après la messe, la procession avec les reliques de St. Faustine traversera la rue Piotrkowska jusqu’à la basilique cathédrale où l’acte d’attribution de l’archidiocèse à la Miséricorde Divine sera renouvelé.

Le 5 octobre marque le 84ème anniversaire de la naissance au ciel de l’Apôtre de la Miséricorde Divine – un jour où sa mémoire liturgique est célébrée, ainsi qu’une fête liturgique dans tous les couvents de la Congrégation des Sœurs de Notre Dame de la Miséricorde. Elle est l’un des grands mystiques de l’Église, un prophète que Jésus a envoyé au monde entier avec le message de la Miséricorde. Des millions de personnes dans le monde bénéficient de son école de spiritualité, telle qu’elle est consignée dans le « Petit Journal ». Saint Jean-Paul II en a dit simplement qu’elle « est un don de Dieu à notre temps, un don de la terre polonaise à l’ensemble de l’Église ».

 

Son influence sur la vie de l’Église s’exprime, par exemple, dans la pratique répandue de la dévotion de la Miséricorde Divine dans les formes qu’elle a transmises. Aujourd’hui, il n’y a probablement aucun pays qui ne possède pas l’image de Jésus Miséricordieux ; la fête de la Miséricorde, le premier dimanche après Pâques, en 2000, a été inscrite au calendrier de l’Église ; le Chapelet de la Miséricorde Divine est même prié dans des langues tribales, bien qu’il ait été dicté en polonais, tout comme l’ensemble du message de la Miséricorde ; la pratique de la prière au moment où Jésus meurt sur la croix, ou l’Heure de la Miséricorde, gagne en popularité ; de même que la diffusion du culte de la Miséricorde. Le Mouvement Apostolique de la Miséricorde Divine, cette « congrégation » dont Jésus a demandé la fondation, est l’un des plus grands mouvements de l’Église moderne.


L’influence de sa vie et de sa mission de proclamer le message de la Miséricorde au monde est également visible dans les invocations données aux églises. Sainte Faustine est la patronne de Lodz et d’autres lieux, écoles, œuvres de miséricorde, diverses associations et communautés. Son prénom est donné aux filles au baptême et choisi par des jeunes à la confirmation. Elle a été la patronne des Journées mondiales de la Jeunesse à Sydney et à Cracovie. Elle est une source d’inspiration pour les scientifiques, les théologiens, les gens de culture, les arts et les médias, elle est l’une des saintes les plus connues et les plus aimées de l’Église catholique. Ses reliques se trouvent dans près de 130 pays du monde, dont l’église orthodoxe de Bucarest et le sanctuaire anglican de la Miséricorde divine au Royaume-Uni. Des symposiums théologiques, des congrès diocésains, nationaux, continentaux et mondiaux sont organisés dans le monde entier, en puisant leur dynamisme précisément dans la vie et la mission de Sainte Faustine. Le rayonnement de ce « don de Dieu » embrasse toute l’Église et le monde, mais il est destiné à atteindre chaque personne et à préparer le monde à la seconde venue du Christ.

Le 5 octobre est le 84e anniversaire de la mort de l’Apôtre de la Miséricorde Divine. Ce jour a été décrit par la regrettée Sœur Eufemia Traczyńska : Le 5 octobre, à l’heure du dîner, la cloche a sonné. On savait que Sœur Faustine était mourante. Nous avons laissé tout et nous sommes allées chez elle. Dans l’infirmerie, il y avait déjà l’aumônier et quelques sœurs. Nous avons prié ensemble. Nous avons prié longtemps : nous avons récité les prières pour les agonisants, des litanies et d’autres prières. Nous avons prié si longtemps que même la messe de soir avait commencé un peu plus tard. À un certain moment, Sœur Faustine a donné un signe que la mère supérieure se penche vers elle, et elle a dit qu’elle ne mourrait pas encore, et lorsqu’elle irait mourir, elle le dirait. Les sœurs sont sorties. (…) Quand je rentrais dans ma cellule, je suis entrée dans la chapelle et prié aux âmes du purgatoire qu’elles m’éveillent quand Sœur Faustine irait mourir, parce que je voulais vraiment être avec elle pendant sa mort. J’avais peur de le demander ouvertement à la mère supérieure, c’était interdit d’y aller pour les jeunes sœurs à cause de la tuberculose. La sœur Amelia avait le permis parce qu’elle était déjà malade de la tuberculose. Je suis allée au lit à l’heure habituelle et je me suis immédiatement endormie. Soudain, quelqu’un m’a réveillé : « Si vous voulez être présente à la mort de Sœur Faustine, vous devez se lever ».  Je me suis immédiatement rendue compte que c’était une erreur. La sœur qui est venue pour réveiller la sœur Amelia a confondu les cellules et est venue chez moi. J’ai réveillé la sœur Amelia, j’ai mis ma robe et j’ai couru à l’infirmerie. La sœur Amelia est venue après. C’était autour de onze heures du soir. Quand nous sommes arrivées, Sœur Faustine a légèrement ouvert ses yeux et a souri un peu, puis elle a baissé la tête et c’était la fin … La sœur Amelia a dit que sans doute elle était morte. J’ai regardé la sœur Amelia sans rien dire. Nous avons prié ensemble. La bougie brûlait tout le temps.

C’était un jour que Sœur Faustine attendait avec impatience, car elle désirait ardemment une pleine union avec Jésus et de demeurer pour toujours dans la maison du Père, dans la patrie céleste – comme elle avait l’habitude de dire. Elle a promis : Je ne t’oublierai pas, pauvre terre – bien que je sente que toute entière je sombrerai immédiatement en Dieu, comme en un océan de bonheur ; mais cela ne me sera pas un empêchement pour revenir sur terre et donner du courage aux âmes et les inciter à la confiance en la miséricorde divine. Bien sûr cette immersion en Dieu me donnera une possibilité d’action illimitée. (PJ 1582). Elle a fidèlement tenu sa parole, demandant de nombreuses grâces et des bienfaits temporels à tous ceux qui, avec confiance, se tournent vers elle pour obtenir de l’aide. Après tout, Jésus lui a dit : Fais ce que tu veux, distribue des grâces comme tu veux, à qui tu veux et quand tu veux.  (PJ 31).

 

La solennité liturgique de Sainte Faustine à Plock, le 5 octobre, sera célébrée au sanctuaire de la Miséricorde Divine à Stary Rynek. Les messes de ce jour seront célébrées à : 6h30, 12h00 et la messe solennelle à 17h00 présidée par l’évêque Mirosław Milewski.  Après la messe du soir, adoration de Jésus dans le Saint-Sacrement jusqu’à 21 heures. À 15h – comme tous les jours – prière à l’Heure de la Miséricorde et le Chapelet de la Miséricorde Divine.

La Fête de Sainte Faustine sera précédée par le triduum de messes du 2 au 4 octobre à 17 heures, présidé par le père Andrzej Janicki.

Le triduum traditionnellement célébré avant la fête de Sainte Faustine aura lieu du 2 au 4 octobre au sanctuaire de la Miséricorde Divine de Sainte Faustine. Les messes et les sermons occasionnels seront prêchés par le père Grzegorz Szczygieł MS, pasteur et animateur de retraites.

2 octobre à 19h,
3 et 4 octobre à 17h.

Vous pouvez y participer par transmission en ligne sur le site web : www.soeurfaustine.fr, sur You Tube : Faustyna.pl et sur l’application mobile du même nom.

Le 5 octobre de cette année, à l’occasion de l’anniversaire de la naissance pour le ciel de Sainte Soeur Faustine, il sera possible de visiter le lieu où l’Apôtre de la Miséricorde Divine a quitté cette terre pour se rendre à la maison de notre Père céleste. Normalement, il est inaccessible aux pèlerins, car il se trouve derrière le cloître religieux. En entrant dans le Sanctuaire, vous ne pouvez voir que le panneau d’information et la fenêtre habillée de fleurs de l’ancienne infirmerie, et ce jour-là, l’oratoire dans lequel se trouvent les reliques du corps de Sainte Faustine et les reliques de plus d’une centaine de saints et de bienheureux est disponible pour les pèlerins entre 10h00 et 18h.

Sous cette devise, les retraites pour les membres et les bénévoles de l’association „Faustinum” seront organisées au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki du 30 septembre au 2 octobre de cette année. Elles seront animées par le père Paweł Bryś MS, retraitant et directeur de la maison d’édition „La Salette”, et par s Maria Faustyna Ciborowska du couvent de Cracovie de la Congrégation de Notre Dame de la Miséricorde, bibliste et docteur de l’UPJPII. Le thème de ces exercices spirituels a été inspiré par les paroles de Jésus à Sainte Faustine : „Médites sur le prophète Jonas et sur sa mission” (PJ 331) et sa réflexion à leur sujet.

Avant la fête de Sœur Faustine des 1er et 2 octobre, sœur Wincenta Mąka de la communauté romaine de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde rencontrera les fidèles de la paroisse de Santa Maria delle Grazie à Maltignano dans la région Marche, pour leur présenter l’Apôtre de la Miséricorde Divine, sa mission et son héritage spirituel. Le programme prévoit également de prier ensemble l’Heure de la miséricorde et le Chapelet, ainsi que de vénérer les reliques de Sainte Faustine.

Le 2 octobre (dimanche), une autre rencontre de formation de la communauté de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine „Faustinum” aura lieu au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Płock à Stary Rynek. Le thème de la réunion sera la miséricorde de Dieu dans la Bible et dans le Petit Journal de Sainte Sœur Faustine. Elle débutera à 14h15 par l’adoration commune de Jésus dans le Saint Sacrement avec la prière à l’Heure de la Miséricorde et le chapelet de la Miséricorde Divine, suivie d’une conférence et de l’Eucharistie à 17h. Les réunions sont animées par les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde et des prêtres.

Le 30 septembre à 6h30 au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, une messe sera célébrée devant le célèbre tableau de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte Faustine aux intentions des informaticiens, des donateurs, des traducteurs et des personnes qui servent le site web : www.soeurfaustene.fr . L’Eucharistie est une expression de gratitude de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde pour avoir apporté au monde entier le message de l’amour miséricordieux de Dieu pour l’homme. Qu’il apporte une grande gloire à la Miséricorde Divine dans les âmes humaines.

Le 28 septembre de cette année, à l’anniversaire de la béatification. du prêtre Michal Sopocko, à 15h00, sur des places, coins et intersections des rues de villes surpeuplées, ainsi que dans d’autres lieux publics et sur des carrefours ruraux, il y aura des gens pour réciter le Chapelet de la Miséricorde Divine. Les participants à cette action vont prier pour la miséricorde pour eux-mêmes, leurs proches, la patrie, l’Église et le monde. Chacun peut participer à cette action, qui rappelle le message de la miséricorde de Dieu que Jésus a donné à Sainte Faustine. Il suffit de trouver une place à l’intersection et réciter le Chapelet de la Miséricorde Divine, individuellement ou en groupe, et si cela est impossible – vous pouvez vous connecter spirituellement. En savoir plus : www.iskra.jezuici.pl .

Du 23 au 25 septembre, le couvent des carmes déchaux à Lorinčík près de Košice, dans le sud de la Slovaquie, une retraite pour les jeunes filles se tiendra : « Coeur de femme ». Elle sera animée par les Pères Carmélites et s. M. Benediktína Fečová de la communauté de Košice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde.

Le quatrième congrès des jeunes consacrés se tiendra au Sanctuaire de Notre-Dame à Licheń Stary du 22 au 25 septembre prochain, avec la participation des sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. La devise de cette rencontre, qui a un caractère de prière et de formation, sont les paroles du livre du prophète Isaïe : „Lève-toi et brille”. Le programme comprend l’Eucharistie et la Liturgie des Heures, des témoignages, le partage d’expériences de vie consacrée et apostolique et des conférences qui seront données par l’évêque Jacek Kiciński CMF, président de la Commission pour la vie consacrée et les sociétés apostoliques de la Conférence épiscopale polonaise, le père Michał Nowak OFMConv, le père Krzysztof Pałys OP, le père Franciszek Kucharczyk et le père Marek Chmielniak SAC.

C’est le titre du 16ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « L’humanité ne trouvera pas la paix tant qu’elle ne se tournera pas avec confiance vers ma miséricorde » (PJ 300). Et Sainte Sœur Faustine répond : « Je désire que tous les cœurs se tournent avec confiance vers ton infinie miséricorde. Nul ne se justifiera devant toi si ton insondable miséricorde ne l’accompagne pas » (PJ 1122).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ISMM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par père Canon Jason Ashleigh Jones et sr. M. Teresa de la Fuente ISMM, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

Le 18 septembre, à 15h, par la prière de l’Heure de la Miséricorde et l’Eucharistie sous la conduite du p. Henryk Betlej, les célébrations du centenaire du séjour de St. Faustine à Łódź et le 5e anniversaire du service de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à ul. Krośnieńska, dans la maison où vivait l’Apôtre de la Miséricorde Divine commencent. Ce jour-là, une exposition intitulée „Krośnieńska 9, consacrée à St. Faustine, patronne de Łódź, sera ouverte. Le programme des célébrations du jubilé au couvent de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde comprend une série de réunions mensuelles avec prière, des conférences intéressantes, des événements culturels et un voyage sur le chemin de la Patronne de Łódź jusqu’en février 2023. Les Saintes Messes dans les mois suivants seront célébrés par : l’évêque Grzegorz Ryś, métropolite de Łódź, l’évêque Władysław Ziółek, l’évêque Marek Marczak et l’évêque Ireneusz Pękalski. Les patrons d’honneur de cet événement sont : l’évêque Grzegorz Ryś, métropolite de Łódź, et m. Miriam Janiec, supérieure générale de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde.

C’est le titre du 15ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « Permets à ma miséricorde d’agir en toi, en ta pauvre âme. Permets aux rayons de ma grâce d’entrer dans ton âme ; ils y apporteront la lumière, la chaleur et la vie » (PJ 1486). Et Sainte Sœur Faustine répond : « Je ne cherche pas le bonheur en dehors de mon être intérieur où demeure Dieu. Je jouis de Dieu à l’intérieur de moi-même. Là, je demeure toujours avec lui, là est ma plus grande intimité avec lui » (PJ 454).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ISMM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par père Canon Jason Ashleigh Jones et sr. M. Teresa de la Fuente ISMM, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

Les 13 et 14 septembre sont le 87e. anniversaire de la révélation du Chapelet de la Miséricorde Divine. Jésus a enseigné deux prières: la prière du Seigneur, lorsque les apôtres lui ont demandé, et le Chapelet de la Miséricorde Divine, dicté à Sainte Faustine en polonais dans le couvent de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Vilnius en 1935. Le soir ,quand j’étais dans ma cellule, j’ai vu un Ange, l’exécuteur de la colère de Dieu. Il était en robe claire, la face rayonnante, une nuée sous les pieds et de cette nuée sortaient la foudre et les éclairs qu’il lançait de sa main sur la terre. Lorsque je vis le signe de la colère de Dieu qui devait frapper la terre, et surtout un certain endroit, qu’évidemment je ne puis nommer, j’ai commencé à prier l’ Ange , pour qu’il s’arrête quelques instants, lui disant que le monde allait faire pénitence. Mais ma prière n’était rien devant la colère de Dieu. A ce moment, j’ai aperçu la Très Sainte Trinité. La grandeur de Sa Majesté me pénétra jusqu’au fond de l’âme et je n’osais plus répéter mes supplications. Au même instant, je sentis en mon âme, la force de la grâce de Jésus qui habite mon âme. A l’instant même où je pris conscience de cette grâce, j’ai été enlevée devant le Trône de Dieu. Oh ! qu’ Il est grand, notre Seigneur et notre Dieu. Inconcevable est Sa Sainteté ! Je ne vais pas tenter de décrire cette grandeur, car bientôt nous Le verrons tous, tel qu’ Il est. J’ai commencé à supplier Dieu pour le monde. par des paroles entendues intérieurement. Alors que je priais ainsi, j’ai vu l’impuissance de l’ Ange , qui ne pouvait accomplir la juste punition qui revient de plein droit au péché. Je n’avais jamais encore prié avec tant de force intérieure. Voilà les paroles par lesquelles je suppliais Dieu : « Père Eternel, je vous offre le Corps, le Sang, l’ Âme et la Divinité de Votre très doux Fils Notre Seigneur Jésus Christ, pour nos péchés et ceux du monde entier. Par Sa douloureuse Passion, soyez-nous miséricordieux. »

Le lendemain, en entrant dans la chapelle, j’ai entendu intérieurement ces paroles : « Chaque fois que tu entres à la chapelle, récite tout de suite la prière que je t’ai apprise hier. » Lorsque j’ai récité cette prière, j’entendis : « Cette prière doit apaiser Ma colère. Tu vas la réciter pendant neuf jours, sur un chapelet, de la manière suivante : « Père Eternel, je vous offre le Corps, le sang, l’ Âme et la Divinité de Votre Fils Bien )Aimé , Notre Seigneur Jésus-Christ, pour implorer de Vous le pardon de nos péchés et de ceux du monde entier. » Sur les grains de l’ Ave Maria, tu diras : « Par Sa douloureuse Passion, ayez pitié de nous et du monde entier. » (PJ 474-476).

Dans les révélations ultérieure, Jésus a lié à cette prière de grandes promesses sous condition de la réciter dans un esprit de confiance en lui et en la miséricorde envers les autres. Pla promesse générale dit qu’en récitant le Chapelet avec confiance, on peut prier tout, si cela est conforme à la volonté de Dieu. En outre, il a donné des promesses particulières qui correspondent à la grâce d’une morte heureuse et calme (sans peur et terreur). Elles peuvent être priées non seulement ceux qui récitent cette prière avec confiance mais aussi les mourants avec qui d’autres le réciteront.

Aujourd’hui, à côté de l’acte : Jésus, je fais confiance en vous, c’est la prière la plus célèbre à la Miséricorde Divine, récitée sur tous les continents, même dans les langues tribales. En savoir plus sur le Chapelet et son histoire.

Le Chapelet de la Miséricorde Divine est un don spécial de Dieu pour notre époque, car il a été enseigné par Jésus lui-même et sa récitation confiante s’accompagne de grandes promesses. C’est maintenant la prière à la Miséricorde Divine la plus connue et la plus pratiquée. Ses paroles sont priées non seulement par les catholiques, mais aussi par les gréco-catholiques, les maronites, les orthodoxes, les protestants, les anglicans et les personnes d’autres confessions qui font l’expérience de son extraordinaire efficacité pour obtenir des grâces et des bénéfices temporels.

Diverses initiatives et œuvres de miséricorde ont vu le jour autour de cette prière. La Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde organise le « Chapelet perpétuel » et le « Chapelet pour les mourants », ainsi que des émissions de télévision et de radio en Pologne, à Rome et en Slovaquie.

Au sanctuaire de la Miséricorde Divine, cette prière est récitée chaque jour par les sœurs et les pèlerins. Elle est toujours pratiquée après une courte prière à l’Heure de la Miséricorde (15.00). Ce service (Heure de la Miséricorde et Chapelet) est diffusé par plusieurs chaînes de télévision, notamment : TVP 3 dans la bande nationale, TVP 1 (samedi et dimanche) et TVP Wilno, 12 stations de radio, le site web : www.faustyna.pl en 8 langues, application : Faustyna.pl et une chaîne sur You Tube sous ce nom.  Grâce à cette connexion, chaque jour et au même moment, plus d’un million de personnes crient à Dieu d’une seule voix, demandant la miséricorde „pour nous et le monde entier”, les grâces nécessaires pour la Sainte Église, notre patrie, l’Europe et le monde.