Archivio delle notizie

Le 25 août est le 27ème anniversaire de la reconnaissance de Sainte Sœur Faustine la cofondatrice spirituelle de la Congrégation des Soeurs de Notre Dame de la Miséricorde. Il a été célébré lors du 90e anniversaire de sa naissance à la réunion des Sœurs du sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki sous la direction de la Supérieure Générale Paulina Slomka. Après un discernement antérieur par les théologiens et les pasteurs de l’Église, à la fin de la veillée de nuit, devant le tableau de Jésus Miséricordiex et au tombeau de Sainte Faustine, la Mère générale a dit les mots de l’acte dans lequel elle a avoué, entre autres : Sainte Faustine (…), tu n’as pas seulement renouvelé la spiritualité et le charisme de notre Congrégation, maistu es aussi sa cofondatrice spirituelle. Ce que Dieu a fait dans ta vie, en accomplissant les travaux de Teresa Potocka et Teresa Rondeau, et ce qu’il nous a permis de lire, nous sommes heureux de reconnaître, en remercissant à la miséricorde de Dieu pour les grandes choses qui ont eu lieu en toi et à travers toi dans notre congrégation.

Sainte Faustine a reçu le charisme de proclamer le message de la Miséricorde au monde avec l’action, le mot et la prière, ou nourrir cette valeur évangélique essentielle qui est la miséricorde de Dieu et de l’humanité. Ainsi, elle a non seulement enrichi le patrimoine charismatique de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde, fondée par Mère Teresa des Princes de Sułkowski Potocka pour sauver les femmes déchues, mais aussi l’Église, en commençant le Mouvement apostolique de la Miséricorde Divine (la « nouvelle congrégation» que Jésus a voulue) et en apportant à son histoire une nouvelle école de spiritualité fondée entièrement sur le mystère de la miséricorde divine. Le premier héritier de Sainte Faustine est la Congrégation à laquelle elle appartenait donc Saint Jean-Paul II a déclaré lors du pèlerinage à Cracovie Łagiewnik en 1997 : Bien chères Sœurs ! Une vocation particulière repose sur vous. Choisissant parmi vous Sœur Faustyna, le Christ a fait de votre Congrégation la gardienne de ce lieu et en même temps Il vous a appelé à un apostolat particulier de sa miséricorde. Je vous en prie, entreprenez cette œuvre. L’homme d’aujourd’hui a besoin de votre prédication de la miséricorde. Il a besoin de vos œuvres de miséricorde et de votre supplication de la miséricorde. Ne négligez aucune dimension de cet apostolat. Le texte intégral de l’acte de reconnaissance de St. Faustine en tant que cofondatrice spirituelle de la Congrégation, est rétablie dans toutes les communautés de la Congrégation chaque année, le 5 octobre, le jour de sa fête liturgique.

En Inde, le „Journal” de St. Faustine traduite en télougou. L’auteur de la traduction est le Père Vijaya Amrutha Raj Suripogula, MSWC. Dans le « Petit Journal » sainte Soeur Faustine décrit ses profondes expériences mystiques qui atteignirent jusqu’aux sommets de l’union avec Dieu dans le don d’épousailles mystiques. Elle nous partage aussi son expérience d’une connaissance profonde du mystère de la Miséricorde de Dieu qu’elle contemplait au quotidien; les efforts et les combats qu’elle menait pour vaincre les faiblesses de sa nature, et aussi des souffrances liées à sa mission prophétique. Mais avant tout, le « Petit Journal » contient un message magnifique de l’Amour miséricordieux de Dieu pour tous les hommes ! Soeur Faustine devait le transmettre à l’Eglise et au monde entier. Voilà donc une œuvre tout-à-fait exceptionnelle, un « Evangile de la miséricorde écrit dans la perspective du XX-ème siècle ! » comme l’écrivit le Saint Père Jean Paul II.

Sur le site web de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde et dans l’application : Faustyna.pl (pour android et iOS), le texte intégral du « Petit Journal » est disponible en polonais, anglais, espagnol, italien, français, allemand, slovaque et russe. Sur le site polonais, vous pouvez également utiliser la concordance, qui vous permet de trouver rapidement les extraits nécessaires.

Le 22 août de cette année, de Varsovie, de la paroisse de Saint Joseph à Wola et de la paroisse de la Miséricorde Divine à Grójec, le XIXe pèlerinage de vélos part à la maison de famille de Sainte Faustine à Głogowiec. Six sanctuaires mariaux attendent les pèlerins (Rokitno, Niepokalanów, Szymanów, Miedniewice, Domaniewice, Makolice). Ils arriveront à Glogowiec le 24 août. Le 25 août à 8h30, sera célébrée la messe après laquelle les pèlerins visiteront l’église paroissiale à Świnice Warckie qui est le Sanctuaire de l’anniversaire et du  baptême de Sainte Faustine. Ils vont aussi prier au cimetière voisin avec les tombes des parents, frères et sœurs de l’Apôtre de la Miséricorde Divine. Vous pouvez joindre les pèlerins même le jour de départ sur la route de Varsovie, Lodz, Rawa Mazowiecka, Grójec. Le pèlerinage sera dirigé par le prêtre Michal Dlutowski et le prêtre Mariusz Bernyś.

Le 22 août de cette année, dans le Sanctuaire National Sait Jean-Paul II à Washington, la Soirée avec Jésus le Miséricordieux se tiendra. Elle sera animée par des sœurs de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. Ce mois-ci, soeur Gaudia Skass ISMM, donnera la conférence, Après la conférence, le programme comprend l’adoration de Jésus dans le Saint Sacrement. À la fin, les jeunes se réuniront pour rencontrer l’invité de la soirée et discuter ensemble. Les Soirées avec Jésus miséricordieux sont organisées pour les jeunes qui veulent suivre les traces de Sainte Soeur Faustine et Saint Jean-Paul II et découvrir une nouvelle qualité de vie en amitié avec Jésus miséricordieux.

C’est le titre d’un film documentaire sur l’image qui est aujourd’hui l’une des icônes les plus célèbres de l’Église – l’image de Jésus miséricordieux. Elle a atteint les coins les plus reculés de tous les continents et constitue un compte rendu pictural des visions de Sainte Sœur Faustine, qui au couvent de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde de Plock a reçu le 22 février 1931 un appel de Jésus pour peindre un tableau selon la vision qu’elle avait reçue. Le film « Peindre une image » raconte l’histoire des peintres qui ont cherché à réaliser le secret de l’expérience mystique de Sœur Faustine, depuis la première tentative du peintre de Vilnius Eugeniusz Kazimirowski jusqu’au plus célèbre tableau peint en 1944 par Adolf Hyla à Cracovie, dans lequel les paroles de Jésus se sont réalisées :  « Je veux que cette image soit vénérée d’abord dans votre chapelle et dans le monde entier ».

Le film, réalisé par Boguslawa Stanowska-Cichoń, sera projeté à :

TVP 3

– le 14 août à 11h00
– le 15 août à 19h28
– le 20 août à 19h30

TVP Historia 2

 – le 17 août à 19h15
– le 18 août à 8h30

TVP Historia

– le 17 août à 19h15
– le 18 août à 8h30.

C’est le titre du 11ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « La source de ma miséricorde a été largement ouverte par la lance sur la croix pour toutes les âmes. Je n’ai exclu personne » (PJ 1182). Et Sainte Sœur Faustine répond : « Ô mon Jésus, ta bonté dépasse toute intelligence et personne n’épuisera ta miséricorde. La perdition est pour l’âme qui veut se perdre, mais celui qui désire le salut découvre l’inépuisable océan de la miséricorde du Seigneur » (PJ 631).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ISMM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par père Canon Jason Ashleigh Jones et sr. M. Teresa de la Fuente ISMM, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

Le samedi 20 août, un pèlerinage aura lieu au sanctuaire de la Miséricorde Divine sur le Mont Butkov en Slovaquie. Les célébrations débuteront par une prière commune à l’Heure de la Miséricorde et le Chaplet de la Miséricorde Divine animée par les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde du couvent du Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki. La Sainte Messe solennelle de 15h40 sera présidée par l’évêque Bernard Bober. Le lieu dédié à l’honneur de la Miséricorde Divine sur le Mont Butkov (11ème étage de la carrière) où une grande Croix illuminée et une statue de Sœur Faustine et de Saint Saint-Jean-Paul II font été placées fait partie du „Sanctuaire de pierre de la Miséricorde divine”, dont le temple se trouve à Ladce.

Le 17 août est le 20e anniversaire de confier le monde à la Miséricorde Divine par le pape Jean-Paul II lors de son dernier pèlerinage à la Pologne dans le sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki. Après la consécration de la basilique, il a prononcé les paroles dans lesquelles il a confié à Dieu, le Père riche en miséricorde, le sort du monde et de tout être humain. Elles sont devenues une prière quotidienne non seulement des sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde et des pèlerins venant au sanctuaire de Lagiewniki, mais aussi des millions de personnes dans le monde entier.

« Dieu, Père miséricordieux,
qui as révélé Ton amour dans ton Fils Jésus-Christ,
et l’as répandu sur nous dans l’Esprit Saint Consolateur,
nous Te confions aujourd’hui le destin du monde
et de chaque homme.
Penche-toi sur nos péchés,
guéris notre faiblesse,
vaincs tout mal,
fais que tous les habitants de la terre fassent l’expérience de ta miséricorde,
afin qu’en Toi, Dieu Un et Trine,
ils trouvent toujours la source de l’espérance.
Père éternel, pour la douloureuse Passion et la Résurrection de ton Fils, accorde-nous ta miséricorde, ainsi qu’au monde entier! Amen. »

Le 14 août prochain, les dévots de la Miséricorde Divine se rendront au sanctuaire de la Miséricorde Divine de Kraków-Łagiewniki dans le cadre du IXe Pèlerinage polonais, organisé à l’occasion de l’anniversaire de la consécration de la basilique de la Miséricorde Divine et de la remise du monde à la Miséricorde Divine par Saint Jean-Paul II. Les messes au sanctuaire seront célébrées à : 7h00, 8h30 et 19h00 (la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte de Sainte Faustine) et à 8h00, 10h00, 12h30, 13h45, 15h20 et 18h00 (basilique). L’ eucharistie sera présidée à 10h00 par l’archevêque Marek Jędraszewski, métropolitain de Cracovie, en présence de représentants des sanctuaires de la Miséricorde Divine du monde entier et des paroisses de la Miséricorde Divine de toute la Pologne. Au cours de cette messe, les Cloches de l’Espoir seront bénies : pour le sanctuaire de la Miséricorde Divine de Vinnytsia dans le diocèse de Kamianets-Podilskyï en Ukraine – un cadeau de notre sanctuaire à cette communauté ; et pour l’église de la Miséricorde Divine de Lower Chittering, en Australie occidentale – un cadeau du sanctuaire de la Miséricorde Divine de Keysborough (diffusé par TVP 1). Après la messe de 15h20, la basilique accueillera un concert intitulé „Confido”, interprété par le chœur Musica Ex Anima et l’orchestre symphonique du Sanctuaire de la Miséricorde Divine. Le programme du pèlerinage prévoit la présentation d’œuvres de miséricorde dans des tentes sur le parvis de la basilique et la projection de films. Plus d’informations sur le site du rectorat du Sanctuaire : www.milosierdzie.pl.

Samedi, le 13 août, au couvent de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, sera célébré le 60e anniversaire de la profession religieuse de soeur M. Danuta, le jubilé d’or de la profession religieuse de soeur M. Reginetta et les noces d’argent de la profession religieuse de soeur M. Bogumiła. A 11 heures, au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki, l’Eucharistie solennelle sera célébrée avec le renouvellement des voeux religieux : de chasteté, de pauvreté et d’obéissance dont le signe extérieur est une alliance en argent gravée du nom de Jésus. Les soeurs provenant de plusieurs couvents de la Congrégation, ainsi que la famille et d’autres personnes de l’apostolat, verront pour rendre à Dieu l’action de grâce pour le don des soeurs et prier pour leurs intentions.

C’est le titre du 10ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « Souvenez-vous de ma Passion, et si vous ne croyez pas à mes paroles, croyez au moins à mes plaies » (PJ 379). Et Sainte Sœur Faustine répond : « J’ai médité  sur les immenses souffrances de Dieu et sur l’immense amour qu’il nous a témoigné, et pourtant, nous ne croyons pas que Dieu nous aime tant. Convaincra-t-il de son amour, si même sa mort ne peut nous en convaincre ? » (PJ 319).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ISMM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par père Canon Jason Ashleigh Jones et sr. M. Teresa de la Fuente ISMM, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

C’est le titre du 9ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « J’ai ouvert mon cœur comme une source vive de miséricorde. Que toutes les âmes y puisent la vie, qu’elles s’approchent de cet océan de miséricorde avec une grande confiance » (PJ 1520). Et Sainte Sœur Faustine répond : « Au moment de ton agonie sur la croix, tu nous as donné la vie éternelle. En permettant d’ouvrir ton saint côté, tu nous as ouvert la source inépuisable de ta miséricorde. Tu nous as donné ce que tu avais de plus précieux, c’est-à-dire le sang et l’eau de ton cœur » (PJ 1747).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ISMM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par père Canon Jason Ashleigh Jones et sr. M. Teresa de la Fuente ISMM, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

Le 27 juillet, la neuvaine avant la fête patronale de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde du 5 août commence. Au cours de la neuvaine, le Chapelet de Notre-Dame de la Miséricorde est chanté ou récité où nous demandons à Marie de nous défendre contre nos ennemis, de nous accueillir à l’heure de la mort, et nous prier la miséricorde de son Fils. Dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine, la neuvaine est célébrée les jours ouvrés à 19h00, tandis que le dimanche à 18h30. Le texte du Chapelet de Notre-Dame de la Miséricorde.

Le 5 août, pendant le souvenir liturgique de Notre-Dame des Neiges, la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde a sa fête patronale, en l’honneur de sa patronne – Mère de Miséricorde Incarnée. Ce jour-là, l’acte d’élection de Marie supérieure bleu de la Congrégation, premièrement récité en 1937, est traditionnellement réitéré, Sainte Faustine a écrit dans son « Petit Journal » : Durant la cérémonie qui eut lieu à la gloire de Notre Dame, vers la fin, j’aperçus la Très Sainte Vierge qui me dit : « Oh ! Combien l’hommage de votre amour m’est agréable !» Et à ce moment, Elle couvrit de son manteau toutes les Sœurs de notre Congrégation. De son bras droit, Elle serra contre Elle, la Mère Générale Michaëla, du gauche, moi-même, et toutes les Sœurs étaient à Ses pieds abritées sous Son manteau. Alors la Très Sainte Vierge déclara : « Toutes celles qui demeureront avec zèle, jusqu’à la mort, dans Ma Congrégation, éviteront le feu du Purgatoire (PJ 1244). Ce jour est l’anniversaire de la dédicace de la Basilique Santa Maria Maggiore, la plus ancienne église de l’Ouest, dédiée à la Vierge Marie. Pour célébrer la fin d’un conseil orageux d’Ephèse (431) où l’on a déclaré le dogme de la maternité divine de Marie (Theotokos),  le pape Sixte III a introduit la fête de la Mère du Fils de Dieu, qui a d’abord été célébrée dans la basilique elle-même, et avec le temps, les papes successifs l’ont étendue à toute l’Eglise. Aujourd’hui, le calendrier liturgique de l’Église comprend le souvenir de Notre-Dame des Neiges, commémorant le miracle associé à la montée de la basilique, et ce nom fonctionne dans l’esprit des fidèles. Donc la première occasion de célébrer cette fête de Marie comme Mère du Fils de Dieu – Miséricorde Incarnée – a été oubliée. Pour plus d’informations à propos de Marie Mère de la Miséricorde, son titre, le culte et l’iconographie dans l’Église et à la Congrégation, consultez le lien : Notre-Dame de la Miséricorde.

Le 2 août, dans le couvent de la Congrégation des Sœurs de Notre Dame de la Miséricorde Divine, dans le Sanctuaire à Cracovie-Lagiewniki, après une période des premières tentatives de la vie religieuse de dix mois, 2 postulantes obtiendront  un nouveau prénom et un costume de noviciat (une robe noire et un voile blanc) et commenceront une période de deux ans de noviciat, suivie par la présentation des premiers vœux religieux. La cérémonie d’investiture a lieu dans la clôture, mais la messe à l’intention des sœurs qui commencent le noviciat est célébrée dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine à 15h30.

Le 1er août est le 97ème anniversaire de l’adhésion à la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde d’Helena Kowalska, connue dans le monde entier sous le nom religieux de Sainte Soeur Faustine. Bien que Jésus lui ait indiqué clairement qu’elle doive se rendre à Varsovie pour rejoindre le couvent et commencer sa vie religieuse, son chemin pour accomplir sa vocation n’a pas été facile du tout. Comme elle l’a écrit dans son « Petit Journal », elle a frappé à de nombreux couvent, mais n’a jamais été acceptée. Seulement dans le couvent à ul. Zytnia à Varsovie, elle a reçu l’autorisation, mais pendant un an, elle a travaillé comme aide domestique pour gagner pour un modeste dot. Finalement, le 1 er août 1925, elle a franchi le seuil du couvent et a écrit dans le « Petit Journal » : « Il me semblait que j’ étais entrée au paradis. Mon cœur débordant de reconnaissance n’ était qu’ action de grâces » (P. J. 17). Elle a passé 13 ans dans de nombreux couvents de la Congrégation, en effectuant des tâches simples et menant simultanément une vie spirituelle très profonde. Jésus lui a confié la mission du prophèt, qui avait pour mission de rappeler au monde la vérité biblique sur l’amour miséricordieux de Dieu our chaque homme et d’appeler à la proclamer par sa vie, ses actes, sa parole et sa prière.

C’est le titre du 8ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « Ah ! que ton âme m’est chère ! Je t’ai inscrite sur la paume de mes mains. Et tu t’es gravée dans mon cœur d’une profonde blessure » (PJ 1485). Et Sainte Sœur Faustine répond : « Jésus aurait satisfait à ta justice. Mais toi, ô Jésus, tu t’es livré toi-même à une si atroce Passion, uniquement par amour. La justice de ton Père aurait été fléchie par un seul de tes soupirs, mais ton anéantissement est uniquement l’œuvre de ta miséricorde et de ton inconcevable amour » (PJ 1747).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ISMM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par père Canon Jason Ashleigh Jones et sr. M. Teresa de la Fuente ISMM, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

Le 31 juillet, le calendrier liturgique rappelle Saint Ignace de Loyola, fondateur de la Société de Jésus et l’un des patrons de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde qui a bénéficié de la spiritualité ignatienne au cours de son histoire. Dans son « Petit Journal », Soeur Faustine mentionne ce Saint à deux reprises lorsqu’elle écrit sur ses conseils en accord avec son vœu d’obéissance et la vision qu’elle a eue en 1935 : Fête de Saint Ignace. J’ai ardemment prié ce Saint. Je lui faisait des reproches : comment pouvait-il me regarder sans me venir en aide dans des questions si importantes, sans m’aider à accomplir la volonté de Dieu ? Je lui dis : « O notre saint Patron, vous qui brûliez du feu de l’amour et du zèle de la gloire de Dieu, je vous prie humblement, aidez-moi dans l’accomplissement des desseins de Dieu. » C’était pendant la Sainte Messe. Alors j’ai vu Saint Ignace du côté gauche de l’autel, un grand livre à la main, qui me dit : « Ma fille, je ne suis pas indifférent à ton affaire : cette règle peu s’adapter dans cette Congrégation ». Montrant de la main le grand livre, il disparut. J’ai été infiniment heureuse de ce que les saints pensent à nous et que notre union avec eux soit si étroite. O Bonté divine, comme le monde intérieur est beau, dès ici bas nous pouvons vivre en communion avec les saints. J’ai ressenti pendant toute la journée la proximité de ce cher Patron.

Le 24 juillet de cette année, l’introduction solennelle des reliques de Sainte Faustine aura lieu dans la paroisse de la Transfiguration du Seigneur avec le tableau de Notre-Dame des Grâces à Horbow, diocèse de Siedlce. Sœur Oliwia et Sœur Livia du couvent de Lagiewniki de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde participeront à la cérémonie pour partager avec les fidèles la mission et l’expérience spirituelle de Sainte Faustine.

Le 22 juillet dans le calendrier liturgique, le souvenir obligatoire de Sainte Marie-Madeleine qui est la patronne de bons changements est inscrit. Depuis le début, elle est aussi la patronne de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, en particulier des filles et des femmes nécessitant la régénération morale, l’éducation assurée par les sœurs. Les images et les statues de la sainte se trouvent dans de nombreux couvents de cette Congrégation. Dans la chapelle du couvent avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine dans le sanctuaire de Cracovie-Lagiewniki, sa statue se trouve dans le maître-autel dédié à la patronne de la Congrégation – Notre-Dame de la Miséricorde.

Le 22 juillet de cette année, dans le Sanctuaire National Sait Jean-Paul II à Washington, la Soirée avec Jésus le Miséricordieux se tiendra. Elle sera animée par des sœurs de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. Ce mois-ci, Père John LoCoco, directeur des vocations pour l’archidiocèse de Milwaukee, donnera la conférence, Après la conférence, le programme comprend l’adoration de Jésus dans le Saint Sacrement. À la fin, les jeunes se réuniront pour rencontrer l’invité de la soirée et discuter ensemble. Les Soirées avec Jésus miséricordieux sont organisées pour les jeunes qui veulent suivre les traces de Sainte Soeur Faustine et Saint Jean-Paul II et découvrir une nouvelle qualité de vie en amitié avec Jésus miséricordieux.

Du 13 au 21 juillet, les sœurs Constance et Cypriana du couvent de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde à Postavy organisent les « Vacances avec Dieu » pour les enfants de leur paroisse. Le programme comprend l’Eucharistie, des conférences, des visites dans d’autres églises, des réunions, des jeux et des divertissements. Les „Vacances avec Dieu” sont organisées pour les enfants de différentes tranches d’âge avec la coopération du curé, qui est impliqué dans ce travail du côté pastoral, ainsi que des éducateurs et des jeunes.

Le 10 juillet de cette année, du Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Ostrow Wielkopolski vers la capitale du culte de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki, le XXe Pèlerinage de Wielkopolska « De la Miséricorde à la Miséricorde ». Les pèlerins arriveront au Sanctuaire le 21 juillet. Sur le chemin, le 16 juillet, ils seront accompagnés des pèlerins de du pèlerinage de Poznan à Jasna Gora qui prolongeront leur chemin à Cracovie-Lagiewniki. Les auditeurs de la Radio Rodzina du diocèse de Kalisz se connecteront spirituellement aux pèlerins dans la prière.

C’est le titre du 7ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « Je comprends toutes tes peines et toutes tes misères doit te suffire.  Les hommes peuvent pas comprendre l’âme complètement, car c’est au-dessus de leurs capacités. C’est pourquoi je suis resté moi-même sur la terre pour consoler ton cœur douloureux et fortifier ton âme, afin que tu ne t’arrêtes pas en chemin » (PJ 1487). Et Sainte Sœur Faustine répond : « Que ta miséricorde ne cesse d’être glorifiée, parce que tu n’as pas fraternisé avec les anges, mais avec les hommes !  Toute notre confiance est en toi, Jésus-Christ, notre Frère aîné, vrai Dieu et vrai Homme » (PJ 1584).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ISMM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par père Canon Jason Ashleigh Jones et sr. M. Teresa de la Fuente ISMM, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

Une présentation du « Journal » de sainte Faustine en letton a eu lieu à Riga. L’auteur de la traduction du polonais est le père Andris Ševes, MIC. Sur le site web de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde et dans l’application : Faustyna.pl (pour android et iOS), le texte intégral du « Petit Journal » est disponible en polonais, anglais, espagnol, italien, français, allemand, slovaque et russe. Sur le site polonais, vous pouvez également utiliser la concordance, qui vous permet de trouver rapidement les extraits nécessaires.

Dans le « Petit Journal » sainte Soeur Faustine décrit ses profondes expériences mystiques qui atteignirent jusqu’aux sommets de l’union avec Dieu dans le don d’épousailles mystiques. Elle nous partage aussi son expérience d’une connaissance profonde du mystère de la Miséricorde de Dieu qu’elle contemplait au quotidien; les efforts et les combats qu’elle menait pour vaincre les faiblesses de sa nature, et aussi des souffrances liées à sa mission prophétique. Mais avant tout, le « Petit Journal » contient un message magnifique de l’Amour miséricordieux de Dieu pour tous les hommes ! Soeur Faustine devait le transmettre à l’Eglise et au monde entier. Voilà donc une œuvre tout-à-fait exceptionnelle, un « Evangile de la miséricorde écrit dans la perspective du XX-ème siècle ! » comme l’écrivit le Saint Père Jean Paul II.

Dans les jours depuis 15 au 17 juillet de cette année au Centre de la Divine Miséricorde à Smiżany en Slovaquie aura lieu une retraite per les dévots de la Divine Miséricorde.  La retraite sous le slogan „Je vous donne ma paix…” sera animée par le Père Artur Ciepielski et soeur M. Antoniana Stullerová de la communauté de Košice – Congrégation Notre-Dame de Miséricorde.

Le 8 juillet de cette année, le Xe Pèlerinage international de Hidasnémeti (Hongrie) partira à travers la Slovaquie au Sanctuaire de Cracovie-Lagiewiki. Pendant neuf jours, les pèlerins surmonteront 275 km à travers Košice, Radatice, Pečowská Nová Ves, Plavnica. Piwniczna Zdroj, Gostwica, Tymbark, Brzączowice. Le pèlerinage arrivera à Cracovie le 16 juillet. À 14h00, on a prévu la messe, à 15h00 la prière à l’heure de la Miséricorde et le Chapelet de la Miséricorde Divine dans la chapelle du couvent devant le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine.

Le 16 juillet est le 156e anniversaire de la mort de Mère Teresa Rondeau, fondatrice de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en France (Laval), et co-fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde en Pologne. Elle est née le 6 octobre 1793 à Laval en France. Au baptême, elle a reçu le nom de Teresa Agata. Sous l’influence de son confesseur. J. Chanon SJ, elle a commencé à travailler avec des pénitentes ou les femmes qui avaient besoin d’un renouveau moral profond et voulaient changer sa vie. Pour mieux se préparer pour cela, en 1818, elle est partie à Bordeaux, où mère Teresa de Lamourous menait une maison pour pénitentes appelé « Miséricorde ». Après un séjour de deux mois, elle a fait des vœux privés et est retourné à Laval pour devenir la fondatrice d’une nouvelle « Maison de la Miséricorde », indépendante de Bordeaux, et avec le temps, la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en France. Sa façon de faire le travail apostolique a été reprise par mère Teresa Ewa comtesse Potocka de Sułkowski, fondatrice de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en Pologne. Mère Teresa Rondeau est décédée le 16 juillet 1866, et a été enterrée dans une tombe située dans le jardin de la propriété de la Congrégation à Laval. La congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en Pologne l’a nommé co-fondatrice. La co-fondatrice spirituelle de la Congrégation est Sainte Faustine Kowalska.

C’est le titre du 6ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « Moi  c’est par amour pour toi que je suis descendu du ciel, c’est pour toi que j’ai vécu, pour toi que je suis mort, pour toi que j’ai créé les cieux » (PJ 853). Et Sainte Sœur Faustine répond : « Combien Dieu est bon pour nous, les hommes, que, comme preuve de son amour, il nous fait l’inconcevable don de lui-même, en la Personne de son Fils. Ô humanité, pourquoi penses-tu si peu au fait que Dieu est vraiment présent parmi nous ? » (PJ 1584).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ISMM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par père Canon Jason Ashleigh Jones et sr. M. Teresa de la Fuente ISMM, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

Du 9 au 13 juillet, dans la maison de retraite « Miséricorde » à Derdy près de Varsovie, se tiendra une retraite pour les membres et les bénévoles de l’association « Faustinum ». Il s’agira de la première d’une série de retraites qui correspondent aux thèmes des différentes étapes de la formation, effectuées en commun ou individuellement. À ces retraites, sous le thème « Dotés de la miséricorde », participeront les membres et les bénévoles de « Faustinum », qui ont suivi leur première année de formation dans l’Association « Faustinum ». La retraite sera dirigée par le Père Krzysztof Kowal MS et Sœur M. Emanuela Gemza ISMM.