Archivio delle notizie

Le triduum traditionnellement célébré avant la fête de Sainte Faustine aura lieu du 2 au 4 octobre au sanctuaire de la Miséricorde Divine de Sainte Faustine. Les messes et les sermons occasionnels seront prêchés par le père Grzegorz Szczygieł MS, pasteur et animateur de retraites.

2 octobre à 19h,
3 et 4 octobre à 17h.

Vous pouvez y participer par transmission en ligne sur le site web : www.soeurfaustine.fr, sur You Tube : Faustyna.pl et sur l’application mobile du même nom.

Le 5 octobre de cette année, à l’occasion de l’anniversaire de la naissance pour le ciel de Sainte Soeur Faustine, il sera possible de visiter le lieu où l’Apôtre de la Miséricorde Divine a quitté cette terre pour se rendre à la maison de notre Père céleste. Normalement, il est inaccessible aux pèlerins, car il se trouve derrière le cloître religieux. En entrant dans le Sanctuaire, vous ne pouvez voir que le panneau d’information et la fenêtre habillée de fleurs de l’ancienne infirmerie, et ce jour-là, l’oratoire dans lequel se trouvent les reliques du corps de Sainte Faustine et les reliques de plus d’une centaine de saints et de bienheureux est disponible pour les pèlerins entre 10h00 et 18h.

Sous cette devise, les retraites pour les membres et les bénévoles de l’association „Faustinum” seront organisées au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki du 30 septembre au 2 octobre de cette année. Elles seront animées par le père Paweł Bryś MS, retraitant et directeur de la maison d’édition „La Salette”, et par s Maria Faustyna Ciborowska du couvent de Cracovie de la Congrégation de Notre Dame de la Miséricorde, bibliste et docteur de l’UPJPII. Le thème de ces exercices spirituels a été inspiré par les paroles de Jésus à Sainte Faustine : „Médites sur le prophète Jonas et sur sa mission” (PJ 331) et sa réflexion à leur sujet.

Avant la fête de Sœur Faustine des 1er et 2 octobre, sœur Wincenta Mąka de la communauté romaine de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde rencontrera les fidèles de la paroisse de Santa Maria delle Grazie à Maltignano dans la région Marche, pour leur présenter l’Apôtre de la Miséricorde Divine, sa mission et son héritage spirituel. Le programme prévoit également de prier ensemble l’Heure de la miséricorde et le Chapelet, ainsi que de vénérer les reliques de Sainte Faustine.

Le 2 octobre (dimanche), une autre rencontre de formation de la communauté de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine „Faustinum” aura lieu au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Płock à Stary Rynek. Le thème de la réunion sera la miséricorde de Dieu dans la Bible et dans le Petit Journal de Sainte Sœur Faustine. Elle débutera à 14h15 par l’adoration commune de Jésus dans le Saint Sacrement avec la prière à l’Heure de la Miséricorde et le chapelet de la Miséricorde Divine, suivie d’une conférence et de l’Eucharistie à 17h. Les réunions sont animées par les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde et des prêtres.

Le 30 septembre à 6h30 au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, une messe sera célébrée devant le célèbre tableau de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte Faustine aux intentions des informaticiens, des donateurs, des traducteurs et des personnes qui servent le site web : www.soeurfaustene.fr . L’Eucharistie est une expression de gratitude de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde pour avoir apporté au monde entier le message de l’amour miséricordieux de Dieu pour l’homme. Qu’il apporte une grande gloire à la Miséricorde Divine dans les âmes humaines.

Le 28 septembre de cette année, à l’anniversaire de la béatification. du prêtre Michal Sopocko, à 15h00, sur des places, coins et intersections des rues de villes surpeuplées, ainsi que dans d’autres lieux publics et sur des carrefours ruraux, il y aura des gens pour réciter le Chapelet de la Miséricorde Divine. Les participants à cette action vont prier pour la miséricorde pour eux-mêmes, leurs proches, la patrie, l’Église et le monde. Chacun peut participer à cette action, qui rappelle le message de la miséricorde de Dieu que Jésus a donné à Sainte Faustine. Il suffit de trouver une place à l’intersection et réciter le Chapelet de la Miséricorde Divine, individuellement ou en groupe, et si cela est impossible – vous pouvez vous connecter spirituellement. En savoir plus : www.iskra.jezuici.pl .

Du 23 au 25 septembre, le couvent des carmes déchaux à Lorinčík près de Košice, dans le sud de la Slovaquie, une retraite pour les jeunes filles se tiendra : « Coeur de femme ». Elle sera animée par les Pères Carmélites et s. M. Benediktína Fečová de la communauté de Košice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde.

Le quatrième congrès des jeunes consacrés se tiendra au Sanctuaire de Notre-Dame à Licheń Stary du 22 au 25 septembre prochain, avec la participation des sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. La devise de cette rencontre, qui a un caractère de prière et de formation, sont les paroles du livre du prophète Isaïe : „Lève-toi et brille”. Le programme comprend l’Eucharistie et la Liturgie des Heures, des témoignages, le partage d’expériences de vie consacrée et apostolique et des conférences qui seront données par l’évêque Jacek Kiciński CMF, président de la Commission pour la vie consacrée et les sociétés apostoliques de la Conférence épiscopale polonaise, le père Michał Nowak OFMConv, le père Krzysztof Pałys OP, le père Franciszek Kucharczyk et le père Marek Chmielniak SAC.

C’est le titre du 16ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « L’humanité ne trouvera pas la paix tant qu’elle ne se tournera pas avec confiance vers ma miséricorde » (PJ 300). Et Sainte Sœur Faustine répond : « Je désire que tous les cœurs se tournent avec confiance vers ton infinie miséricorde. Nul ne se justifiera devant toi si ton insondable miséricorde ne l’accompagne pas » (PJ 1122).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ISMM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par père Canon Jason Ashleigh Jones et sr. M. Teresa de la Fuente ISMM, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

Le 18 septembre, à 15h, par la prière de l’Heure de la Miséricorde et l’Eucharistie sous la conduite du p. Henryk Betlej, les célébrations du centenaire du séjour de St. Faustine à Łódź et le 5e anniversaire du service de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à ul. Krośnieńska, dans la maison où vivait l’Apôtre de la Miséricorde Divine commencent. Ce jour-là, une exposition intitulée „Krośnieńska 9, consacrée à St. Faustine, patronne de Łódź, sera ouverte. Le programme des célébrations du jubilé au couvent de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde comprend une série de réunions mensuelles avec prière, des conférences intéressantes, des événements culturels et un voyage sur le chemin de la Patronne de Łódź jusqu’en février 2023. Les Saintes Messes dans les mois suivants seront célébrés par : l’évêque Grzegorz Ryś, métropolite de Łódź, l’évêque Władysław Ziółek, l’évêque Marek Marczak et l’évêque Ireneusz Pękalski. Les patrons d’honneur de cet événement sont : l’évêque Grzegorz Ryś, métropolite de Łódź, et m. Miriam Janiec, supérieure générale de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde.

C’est le titre du 15ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « Permets à ma miséricorde d’agir en toi, en ta pauvre âme. Permets aux rayons de ma grâce d’entrer dans ton âme ; ils y apporteront la lumière, la chaleur et la vie » (PJ 1486). Et Sainte Sœur Faustine répond : « Je ne cherche pas le bonheur en dehors de mon être intérieur où demeure Dieu. Je jouis de Dieu à l’intérieur de moi-même. Là, je demeure toujours avec lui, là est ma plus grande intimité avec lui » (PJ 454).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ISMM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par père Canon Jason Ashleigh Jones et sr. M. Teresa de la Fuente ISMM, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

Les 13 et 14 septembre sont le 87e. anniversaire de la révélation du Chapelet de la Miséricorde Divine. Jésus a enseigné deux prières: la prière du Seigneur, lorsque les apôtres lui ont demandé, et le Chapelet de la Miséricorde Divine, dicté à Sainte Faustine en polonais dans le couvent de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Vilnius en 1935. Le soir ,quand j’étais dans ma cellule, j’ai vu un Ange, l’exécuteur de la colère de Dieu. Il était en robe claire, la face rayonnante, une nuée sous les pieds et de cette nuée sortaient la foudre et les éclairs qu’il lançait de sa main sur la terre. Lorsque je vis le signe de la colère de Dieu qui devait frapper la terre, et surtout un certain endroit, qu’évidemment je ne puis nommer, j’ai commencé à prier l’ Ange , pour qu’il s’arrête quelques instants, lui disant que le monde allait faire pénitence. Mais ma prière n’était rien devant la colère de Dieu. A ce moment, j’ai aperçu la Très Sainte Trinité. La grandeur de Sa Majesté me pénétra jusqu’au fond de l’âme et je n’osais plus répéter mes supplications. Au même instant, je sentis en mon âme, la force de la grâce de Jésus qui habite mon âme. A l’instant même où je pris conscience de cette grâce, j’ai été enlevée devant le Trône de Dieu. Oh ! qu’ Il est grand, notre Seigneur et notre Dieu. Inconcevable est Sa Sainteté ! Je ne vais pas tenter de décrire cette grandeur, car bientôt nous Le verrons tous, tel qu’ Il est. J’ai commencé à supplier Dieu pour le monde. par des paroles entendues intérieurement. Alors que je priais ainsi, j’ai vu l’impuissance de l’ Ange , qui ne pouvait accomplir la juste punition qui revient de plein droit au péché. Je n’avais jamais encore prié avec tant de force intérieure. Voilà les paroles par lesquelles je suppliais Dieu : « Père Eternel, je vous offre le Corps, le Sang, l’ Âme et la Divinité de Votre très doux Fils Notre Seigneur Jésus Christ, pour nos péchés et ceux du monde entier. Par Sa douloureuse Passion, soyez-nous miséricordieux. »

Le lendemain, en entrant dans la chapelle, j’ai entendu intérieurement ces paroles : « Chaque fois que tu entres à la chapelle, récite tout de suite la prière que je t’ai apprise hier. » Lorsque j’ai récité cette prière, j’entendis : « Cette prière doit apaiser Ma colère. Tu vas la réciter pendant neuf jours, sur un chapelet, de la manière suivante : « Père Eternel, je vous offre le Corps, le sang, l’ Âme et la Divinité de Votre Fils Bien )Aimé , Notre Seigneur Jésus-Christ, pour implorer de Vous le pardon de nos péchés et de ceux du monde entier. » Sur les grains de l’ Ave Maria, tu diras : « Par Sa douloureuse Passion, ayez pitié de nous et du monde entier. » (PJ 474-476).

Dans les révélations ultérieure, Jésus a lié à cette prière de grandes promesses sous condition de la réciter dans un esprit de confiance en lui et en la miséricorde envers les autres. Pla promesse générale dit qu’en récitant le Chapelet avec confiance, on peut prier tout, si cela est conforme à la volonté de Dieu. En outre, il a donné des promesses particulières qui correspondent à la grâce d’une morte heureuse et calme (sans peur et terreur). Elles peuvent être priées non seulement ceux qui récitent cette prière avec confiance mais aussi les mourants avec qui d’autres le réciteront.

Aujourd’hui, à côté de l’acte : Jésus, je fais confiance en vous, c’est la prière la plus célèbre à la Miséricorde Divine, récitée sur tous les continents, même dans les langues tribales. En savoir plus sur le Chapelet et son histoire.

Le Chapelet de la Miséricorde Divine est un don spécial de Dieu pour notre époque, car il a été enseigné par Jésus lui-même et sa récitation confiante s’accompagne de grandes promesses. C’est maintenant la prière à la Miséricorde Divine la plus connue et la plus pratiquée. Ses paroles sont priées non seulement par les catholiques, mais aussi par les gréco-catholiques, les maronites, les orthodoxes, les protestants, les anglicans et les personnes d’autres confessions qui font l’expérience de son extraordinaire efficacité pour obtenir des grâces et des bénéfices temporels.

Diverses initiatives et œuvres de miséricorde ont vu le jour autour de cette prière. La Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde organise le « Chapelet perpétuel » et le « Chapelet pour les mourants », ainsi que des émissions de télévision et de radio en Pologne, à Rome et en Slovaquie.

Au sanctuaire de la Miséricorde Divine, cette prière est récitée chaque jour par les sœurs et les pèlerins. Elle est toujours pratiquée après une courte prière à l’Heure de la Miséricorde (15.00). Ce service (Heure de la Miséricorde et Chapelet) est diffusé par plusieurs chaînes de télévision, notamment : TVP 3 dans la bande nationale, TVP 1 (samedi et dimanche) et TVP Wilno, 12 stations de radio, le site web : www.faustyna.pl en 8 langues, application : Faustyna.pl et une chaîne sur You Tube sous ce nom.  Grâce à cette connexion, chaque jour et au même moment, plus d’un million de personnes crient à Dieu d’une seule voix, demandant la miséricorde „pour nous et le monde entier”, les grâces nécessaires pour la Sainte Église, notre patrie, l’Europe et le monde.

Le 14 septembre à 15 heures les fidèles d’Australie et d’Océanie se joindront à la prière avec les paroles du Chapelet de la Miséricorde Divine. L’action est le fruit du Congrès de la Miséricorde Divine qui s’est tenu à Melbourne en 2018 et consiste à se joindre à la prière deux fois par an : le 18 mai – anniversaire de la naissance de Saint Jean-Paul II et le 14 septembre – anniversaire de la révélation du Chapelet de la Miséricorde Divine aux fidèles d’Australie et d’Océanie. Les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde y également participent. Plus et inscriptions : www.worldchaplet.org

Dans les jours depuis 9 au 11 septembre de cette année au Centre de la Divine Miséricorde à Smiżany en Slovaquie aura lieu une retraite per les dévots de la Divine Miséricorde.  L’abbé Artur Ciepielski devrait guider cette retraite et soeur M.Antoniana Stullerová de la communauté de Košice – Congrégation Notre-Dame de Miséricorde.

Une autre rencontre avec les réfugiés d’Ukraine aura lieu ce samedi 10 septembre, de 12h00 à 14h00, au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Płock, sur la place du Vieux Marché. Elle sera animée par sœur Leonia de la Congrégation de Notre Dame de la Miséricorde qui a exercé son ministère pendant de nombreuses années en Ukraine à Tavriysk, et les sœurs du couvent de Płock. Le thème principal de la rencontre sera de montrer l’amour miséricordieux de Jésus, de prier le chapelet de la Miséricorde Divine et d’adorer Dieu en chantant. Le programme prévoit également une discussion et une agape commune.

La Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde a accueilli plus de 200 réfugiés d’Ukraine, plus de 30 enfants dans un jardin d’enfants à Derdy près de Varsovie. Les sœurs du sanctuaire de Łagiewniki ont exercé leur ministère dans la tente « Miséricorde » à la frontière polono-ukrainienne à Hrebenne. Depuis le début de la guerre en Ukraine, une prière continue pour une paix juste dans ce pays, à laquelle se joignent les internautes de nombreux pays du monde dans le cadre du Chapelet incessant sur le site web : www.faustyna.pl et ses 7 versions linguistiques.

C’est le titre du 14ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « Que ton cœur s’emplisse de joie ! Moi, le Seigneur, je suis avec toi ; ne crains rien » (PJ 1133). Et Sainte Sœur Faustine répond : « Ah ! comme je me réjouis d’être une demeure pour toi, Seigneur ! Mon cœur est un sanctuaire où tu demeures continuellement… » (PJ 1392).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ISMM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par père Canon Jason Ashleigh Jones et sr. M. Teresa de la Fuente ISMM, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

Le 10 septembre de cette année (samedi), au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki, arrivera le 20ème Pèlerinage National des Cheminots. Il commencera à 10 heures par le service „Chemin de croix”. À 12h00 le point central du pèlerinage : l’Eucharistie, présidée par archevêque Marek Jędraszewski, métropolite de Cracovie. Les pèlerins visiteront également la chapelle avec le tableau célèbre de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Soeur Faustine à qui ils confieront également leurs intentions personnelles. Le pèlerinage se terminera par la prière à l’heure de la Miséricorde (15h00) et le chapelet de la Miséricorde divine.

Les 3-4 septembre, à l’église St. Sainte Faustine de Lodz, plac Niepodległości à Lodz, le IIème Congrès de Sainte Faustine à Lodz se tiendra sous la devise : « Les apôtres de la miséricorde ». Parmi ceux qui ont annoncé leur participation figurent l’archevêque Grzegorz Ryś, métropolite de Łódź, l’archevêque Władysław Ziółek, l’évêque Henryk Ciereszko, des prêtres, des sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde et de Jésus Miséricordieux et des apôtres laïcs de la Miséricorde Divine. Des débats précédés de courtes interventions des panélistes porteront sur le témoignage de la miséricorde par les actes, les paroles et la prière. Ce dernier débat sera animé par s. Maria Faustyna Ciborowska du couvent de Cracovie de la Congrégation de Notre Dame de la Miséricorde.  Le dimanche, pendant la messe – les témoignages des Apôtres de la Miséricorde Divine. Le congrès se terminera par une eucharistie présidée par l’archevêque Grzegorz Rysia. Des représentants des paroisses de la Miséricorde Divine et de St. Faustine et tous ceux qui tiennent à l’Apôtre de la Miséricorde Divine ont été invités à participer à cette réunion. Le congrès est sous le patronage de l’archevêque Grzegorz Ryś, métropolite de Łódź, et de m. Miriam Janiec ISMM, supérieure générale de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde.

C’est le titre du 13ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « c’est pour toi que j’ai institué le Trône de la Miséricorde sur terre. Ce trône c’est le Tabernacle. Et de ce trône de Miséricorde, Je désire descendre en ton cœur. Regarde, aucune suite ne m’entoure, aucun garde. Tu as accès à Moi à tout moment, à chaque heure du jour. Je désire parler avec toi et t’accorder des Grâces » (PJ 1485). (Et Sainte Sœur Faustine répond : « Du tabernacle je tire forces, pouvoir courage, lumière. Là, dans les moments de tourment, je cherche l’apaisement » (PJ 1037).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ISMM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par père Canon Jason Ashleigh Jones et sr. M. Teresa de la Fuente ISMM, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

Le 4 septembre (dimanche), une autre rencontre de formation de la communauté de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine „Faustinum” aura lieu au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Płock à Stary Rynek. Le thème de la réunion sera la miséricorde de Dieu dans la Bible et dans le Petit Journal de Sainte Sœur Faustine. Elle débutera à 14h15 par l’adoration commune de Jésus dans le Saint Sacrement avec la prière à l’Heure de la Miséricorde et le chapelet de la Miséricorde Divine, suivie d’une conférence et de l’Eucharistie à 17h. Les réunions sont animées par les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde et des prêtres.

Les 3 et 4 septembre, s Clareta Fečova du couvent de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Kraków-Lagiewniki et membre de „Faustinum” partagera le message de la Miséricorde et l’héritage spirituel de Sainte Sœur Faustine dans la paroisse Saint Frère Albert à Łuków près de Siedlce.  Le programme comprend également la prière à l’Heure de la Miséricorde et le Chaplet à la Miséricorde Divine, ainsi que la fondation de la communauté de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine „Faustinum” et la première réunion de formation.

C’est le titre du dernier film sur le sanctuaire de la Miséricorde Divine de Kraków-Łagiewniki – un lieu choisi par Dieu, où, avec la mort de Sainte Faustine, un grand trésor a été déposé – le message de la miséricorde de Dieu ; le lieu de nombreuses apparitions, de miracles et de pèlerinages du monde entier. Le film raconte l’histoire de ce lieu unique sur la carte religieuse du monde, vers lequel des millions de personnes se rendent en pèlerinage chaque semaine grâce à des émissions télévisées, radiophoniques et sur Internet. Le thème de l’émission TVP, qui accompagne la vie de ce sanctuaire depuis 30 ans, et la troisième année tous les jours, est contenu dans le récit du film. Le documentaire, réalisé par Grzegorz Styła, contient des témoignages fascinants de personnes du monde entier. Il est disponible sur TVP VOD.

C’est le nom dans la vie religieuse du changement de lieu de séjour et souvent de type de travail apostolique. Le plus souvent, dans la seconde moitié d’août, les sœurs se rendent dans couvent monastères où leur obéissance les envoie. C’est souvent non seulement un changement de résidence, mais aussi une sorte de ministère apostolique. Les sœurs sont envoyées là où la Congrégation prend de nouvelles missions ou répond aux besoins du travail apostolique. Pour les sœurs, c’est une occasion d’acquérir la liberté de tous les attachements terrestres, pour ne vivre que pour Dieu et son royaume.

Dans les derniers jours d’août, en toute la Pologne et dans les couvents de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde qui mènent les centres éducatifs pour les filles (Cracovie, Wroclaw et Kalisz), des internats, garderies et écoles maternelles, il y a des préparations intensives pour la nouvelle année scolaire. L’inauguration de l’année scolaire commence toujours par l’Eucharistie, au cours de laquelle le personnel enseignant et les élèves, les enfants … demandent la bénédiction et la grâce de Dieu nécessaires pour l’année scolaire qu’il soit non seulement le temps d’un apprentissage efficace mais aussi le temps d’une croissance spirituelle fructueuse.

Le dimanche de l’anniversaire du baptême de St. Faustine, le 28 août, l’indulgence annuelle dans le Sanctuaire de l’anniversaire et du baptême de l’apôtre de la Miséricorde Divine à Świnice Warckie se tiendra. À 10h00, de sa maison familiale à Glogowiec, la procession partira avec les reliques de Sainte Faustine à l’église paroissiale à Świnice Warckie où à l’autel plénier à 12h00, l’Eucharistie solennelle sera célébrée. Les pèlerins de toute la Pologne et d’autres pays qui prient encore à l’Heure de la Miséricorde (15h00) et le Chapelet de la Divine Miséricorde arrivent à la cérémonie. Dans la maison familiale et la paroisse de St. Sœur Faustine vivent deux communautés de la Congrégation des Soeurs de Notre Dame de la Miséricorde : active et clôturée.

C’est le titre du 12ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « C’est l’amour qui m’a fait venir et l’amour qui me retient. Dans le Très Saint Sacrement je suis tout entier pour toi : avec mon âme, mon corps et ma divinité » (PJ 576, 1770). Et Sainte Sœur Faustine répond : « Nous comprendrons un jour ce que Dieu réalise pour nous à chaque sainte messe et le don immense qu’il nous y prépare. Seul son amour divin a pu nous gratifier d’un tel don » (PJ 914).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ISMM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par père Canon Jason Ashleigh Jones et sr. M. Teresa de la Fuente ISMM, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

Cela s’est passé à Świnice, le 27 août 1905, à une heure de l’après-midi. Stanislaw Kowalski, un agriculteur de 40 ans de Glogowiec, en présence de Franciszek Bednarek, âgée de 35 ans et Jozef Stasiak, 40 ans, les deux agriculteurs de Glogowiec, ont comparu devant nous et nous ont montré un enfant né dans le village de Glogowiec, le 25 août de cette année, à huit heures du matin, de sa femme de mariage Marianna née Babel, âgée de 30. Au baptême tenu aujourd’hui, l’enfant a reçu le nom de Helena, et ses parrain et marraine étaient Konstanty Bednarek et Marianna Szewczyk. Cette enregistrement du baptême dans le livre de paroisse a été laissé par le prêtre Jozef Chodynski qui a baptisé Helena Kowalska. L’acte a été rédigé dans la langue russe, parce que c’était le temps d’annexion et la Pologne ne figurait pas sur la carte de l’Europe. Le père de Helena, Stanisław Kowalski, le seul a signé cet enregistrement en polonais, les parrains comme analphabètes ont mis une « croix ». Dans l’ancienne église paroissiale, aujourd’hui Sanctuaire de l’anniversaire et du baptême de Faustine, se trouvent les même fonts baptismaux où Helena Kowalska est devenue un enfant de Dieu et un membre du Corps mystique du Christ, baptisée deux jours après la naissance, à la veille de la fête de Notre-Dame de Czestochowa. La grâce du baptême a développé dans sa vie et a atteint la plénitude de l’union mystique avec Dieu déjà sur la terre. Aujourd’hui, elle est vénérée comme l’apôtre de la Miséricorde Divine, parce que Jésus l’a choisie comme un prophète de notre temps et envoyé dans le monde avec le message de la Miséricorde.

Le 25 août de cette année est le 117e anniversaire de la naissance de Helena Kowalska – St. Sœur Faustine, connu dans le monde comme l’Apôtre de la Divine Miséricorde. Elle est née comme le troisième enfant de la famille de Marianna et Stanislaw Kowalski, dans le village de Glogowiec. L’acte de baptême dit qu’elle est née vers huit heures du matin, vendredi. La mère de Faustine – Marianna née Babel – a dit qu’elle avait sanctifié son sein parce que les naissances antérieures ont presque coûté sa vie, et les enfants suivants sont nés sans problèmes. Elle disait de Helena : « Bienheureux enfant, chère fille ».  Sœur Faustine a constamment remercié Dieu pour ses parents, craignant Dieu, gens justes et diligents, qui avaient élevé leurs enfants dans l’esprit de foi et d’amour pour Dieu et les gens. Aujourd’hui, la maison de naissance de l’Apôtre de la Divine Miséricorde appartient au Sanctuaire de sa naissance et de son baptême et elle est sous les soins des Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde du couvent de Świnice Warckie. Des pèlerins non seulement de Pologne mais aussi d’autres pays dans le monde arrivent au lieu de sa naissance, en errant le sentier de sa vie.

La veille de la fête, le 24 août, après la messe de 18 heures dans l’église paroissiale du Sanctuaire de la Naissance et du Baptême de Sainte Faustine, une procession avec le Saint-Sacrement partira vers la maison familiale de l’Apôtre de la Miséricorde Divine, où il y aura une veillée d’adoration et de prière pendant toute la nuit.