Archivio delle notizie

Le 8 juillet  – comme le huitième jour de chaque mois – la communauté de Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde de Gdansk, Częstochowa, Kalisz et Kiekrz soutient par la prière les couples qui désirent la progéniture. 703 d’entre eux attendent ou ont des enfants. Les intentions demandant la prière à cette intention (prénoms des couples mariés) peuvent être envoyées par e-mail à : www.modlitwaopotomstwo.pl.

La communauté de personnes priant pour les enfants dirigée par le P. Andrzej Wiecki et les soeurs de la communauté de Gdańsk de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, invitent cordialement les couples mariés voulant avoir des enfants à l’adoration de Jésus miséricordieux avec la prière pour la guérison qui se tiendra le 8 juillet  à 19h30 au Sanctuaire Notre-Dame de Matemblewo. Transmission en ligne: www.facebook.com/modlitwaopotomstwo.

Le site web de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde : www.faustyna.pl a été adapté aux appareils mobiles et a un nouveau design graphique. Grâce à ce travail, les matériaux de base de la vie de Sœur Faustine et de son héritage spirituel, le Petit Journal et les travaux apostoliques qui sont réalisés sur ce site : les transmissions du Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, le Chapelet pour les mourants, le Chapelet continu, le téléchargement et le tirage au sort des Patrons, sont maintenant disponibles sur les appareils mobiles de manière confortable et claire. Pour l’instant, seule la page en polonais est disponible sous cette forme. Progressivement, nous nous efforcerons de rendre les sept versions linguistiques du site web disponibles sous cette forme.

Le 6 juillet est le 140e anniversaire de la mort de la Mère Teresa Ewa de Sułkowski, comtesse Potocka, fondatrice de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en Pologne. Est-ce une petite chose de sauver une seule âme, elle a écrit. Cette idée a guidé sa vie et son œuvre qu’elle a fondée pour sauver les femmes et les filles nécessitant un renouveau moral profond. La Congrégation fondée par elle a donné à l’Église et au monde Saine Faustine, apôtre de la Miséricorde Divine, qui est reconnue comme sa co-fondatrice spirituelle. La Mère Teresa Potocka est morte dans le palais de Wilanow. Ses restes mortels reposent dans la tombe de la Congrégation au cimetière Powazki à Varsovie. Nous ne devons pas l’appeler Sainte parce que seulement l’Église a le droit de donner ce titre – a déclaré dans son oraison funèbre le père Zygmunt Golian, son directeur spirituel – Cependant, que nos efforts au travail pour lequel elle était prête de donner sa vie prouvent sa sainteté.

À l’occasion du 140ème anniversaire de la mort de Teresa Ewa des princes Sułkowski, comtesse Potocki, fondatrice de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde, le 29 juin, les sœurs de nombreux couvents se réunissent en prière à Wilanów. Dans l’église Sainte Anne, elles la remercieront pour son don à la Congrégation et à l’Église.

Après 9 mois d’état d’urgence en Slovaquie causé par la pandémie de coronavirus, les communautés de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine „Faustinum” ont repris leurs activités.  Dans les villes où les restrictions liées à la pandémie permettent des réunions de groupe, les sœurs Antoniana et Alzbieta de la communauté de Kosice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, ainsi que les prêtres des différentes paroisses, mèneront des réunions de formation pour les membres et les bénévoles de „Faustinum” :
le 27 juin à Sabinov.

Du 25 au 27 juin, le couvent des carmes déchaux à Lorinčík près de Košice, dans le sud de la Slovaquie, une retraite pour les jeunes filles se tiendra : „L’élue de Dieu”. Elle sera animée par le père Andrej Valent OCD et s. M. Benediktína Fečová de la communauté de Košice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde.

Au sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki dans la „Maison de Sainte Faustine”. (dans le bâtiment du couvent, à la place du service de Sœur Faustine au guichet), des chambres d’hôtes ont été réouvertes. Les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde invitent cordialement tous ceux qui souhaitent rencontrer ici Jésus Miséricordieux dans le signe du tableau miraculeux et Sainte Sœur Faustine sur sa tombe, et aussi utiliser la possibilité d’hébergement. Les réservations peuvent être effectuées en écrivant à noclegi@faustyna.pl ou en appelant le 730 955 521.

Dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, après une interruption de plusieurs mois liée à la pandémie de coronavirus, le restaurant „Maison de Sainte Sœur Faustine”, géré par Sœurs de la Congrégation de Notre Dame de la Miséricorde, a réouvert ses portes. Les pèlerins peuvent profiter des repas en régime sanitaire : petit-déjeuner, déjeuners et dîners faits maison, ainsi que des gâteaux, glaces et boissons. Le restaurant à côté du parking derrière la basilique (ul. Adolfa Hyły 1) est ouvert tous les jours de 10h00 à 20h00.

Traditionnellement, en juin, dans les églises en Pologne durant les offices du soir, la Litanie du Sacré-Cœur de Jésus est chantée. Aussi dans les chapelles de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde. Au Sanctuaire de Cracovie-Lagiewniki, les offices de juin sont célébrés tous les jours à 19h00 et le dimanche et les jours fériés à 18h30 dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine.

A première vue, on pourrait penser que la Dévotion à la Miséricorde Divine est issue de celle au Sacré Coeur et qu’il y a beaucoup de similitudes entre elles. La première lecture du « Petit Journal » de Soeur Faustine semble confirmer cet avis, parce qu’on y parle souvent du Sacré Coeur de Jésus. Or, l’analyse théologique du « Petit Journal » de Soeur Faustine nous fait comprendre qu’il en est autrement : ces deux Dévotions, tellement connues et diffusées dans l’Eglise, ne sont pas identiques. L’analyse théologique faite à ce sujet par l’abbé prof. Ignace Różycki, dogmaticien réputé de Cracovie, nous éclaire sur les différences qui existent entre la Dévotion au Sacré Coeur de Jésus et celle à la Miséricorde Divine. Ces différences concernent premièrement l’objet propre à chaque Dévotion, ainsi que l’objet du culte, les principes, et les moments privilégiés auxquels sont liées certaines promesses. Voici le résumé de cette analyse.

L’objet principal de la Dévotion à la Miséricorde Divine est la miséricorde de la Trinité Sainte; l’objet principal de la Dévotion au Sacré Coeur est la Personne Divine du Fils de Dieu Incarné.

L’objet concret de la Dévotion à la Miséricorde Divine est le tableau représentant Jésus Miséricordieux selon la vision de Soeur Faustine reçue à Płock, le 22 février 1931. L’objet concret de la Dévotion au Sacré Coeur est le Coeur humain, physique du Seigneur Jésus (dévoilé à Sainte Marguerite-Marie à Paray le Monial le 27 décembre 1673).

Le propre de la Dévotion à la Miséricorde Divine est d’avoir confiance en Dieu ; le propre de la Dévotion au Sacré Coeur est d’apporter réparation.

Les moments de grâces privilégiés demandés par notre Seigneur dans la Dévotion à la Miséricorde Divine sont ceux des 3 heures de l’après-midi de chaque jour (le moment de l’agonie de Jésus sur la Croix), ainsi que le jour de la Fête de la Miséricorde, le premier dimanche après la fête de Pâques. Les moments privilégiés demandés par notre Seigneur dans la Dévotion au Sacré Coeur sont ceux des jours, notamment les premiers vendredis du mois et la Fête du Sacré Coeur.

 

Les personnes de nombreux pays du monde qui participent à l’œuvre Chapelet continu à la Miséricorde Divine prient non seulement pour leurs propres besoins, mais demandent aussi « la miséricorde pour nous et pour le monde entier ». Intention particulière pour le mois de juin : pour la protection des enfants contre la démoralisation et pour les grâces nécessaires aux jeunes, afin qu’ils ne soient pas tentés par le bonheur facile, mais qu’ils fassent des choix de vie selon les valeurs évangéliques.

L’œuvre « Chapelet continu » est une réponse à la demande de Jésus de prier constamment « la miséricorde pour nous et pour le monde entier ». Il est gérée par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à www.faustyna.pl depuis 2011. Elle peut être suivie par tout internaute qui remplit un court formulaire d’inscription et qui déclare au moins une fois la récitation du chapelet de la Miséricorde Divine que Jésus a dicté à Sainte Sœur Faustine.

Le 22 juin de cette année, dans le Sanctuaire National Sait Jean-Paul II à Washington, la Soirée avec Jésus le Miséricordieux se tiendra. Elle sera animée par des sœurs de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. Cette fois-ci, la conférence sur la nouvelle évangélisation après la pandémie, sur la manière d’atteindre la jeune génération avec le message de la miséricorde, sera donnée par le père Paweł Sass, curé de la paroisse de la Nativité à Washington. Après la conférence et l’adoration du Seigneur Jésus, il y aura le  rassemblement de participants ave du thé et des gâteaux.

La prochaine réunion mensuelle des jeunes au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, ou « Łagiewnicka 22 », aura lieu le 22 juin. Cette année, à 19 heures, les jeunes se rencontrent lors de la soirée d’adoration de la Miséricorde de Dieu devant le tableau miraculeux de Jésus miséricordieux et devant le tombeau de Sainte Soeur Faustine. Les personnes qui ne peuvent pas physiquement venir à Łagiewniki peuvent se connectent par transmission en ligne sur www.soeurfaustine.fr