Archivio delle notizie

Le 27 juillet, la neuvaine avant la fête patronale de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde du 5 août commence. Au cours de la neuvaine, le Chapelet de Notre-Dame de la Miséricorde est chanté ou récité où nous demandons à Marie de nous défendre contre nos ennemis, de nous accueillir à l’heure de la mort, et nous prier la miséricorde de son Fils. Dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine, la neuvaine est célébrée les jours ouvrés à 19h00, tandis que le dimanche à 18h30. Le texte du Chapelet de Notre-Dame de la Miséricorde.

Le 2 août de cette année, à 10hoo, dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine, 1 soeur de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde soumettront leurs premiers vœux aux mains de la Supérieure Générale, mère Petra Kowalczyk, après un noviciat de deux ans et la célébration de la retraite de huit jours. Les cérémonies dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine seront présidées par de Père Robert Więcek SJ. La cérémonie sera accompagnée par les sœurs de nombreux couvents de la Congrégation et les familles des sœurs. Au cours de la première profession, le soeur soumettent à Jésus les vœux de chasteté, de pauvreté et d’obéissance pour un an, ils sont renouvelés par cinq années consécutives et après cette période, elles soumettent les vœux perpétuels.

Le 1er août marque le 10ème anniversaire de l’œuvre du „Chaplet continu” qui est géré par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde sur le site web : www.faustyna.pl et ses 7 versions linguistiques. L’inspiration de cette œuvre vient d’une demande faite par Jésus à Sainte Faustine,  pour implorer constamment « la miséricorde pour nous et pour le monde entier » avec les paroles du chapelet de la Miséricorde Divine (voir PJ 687). Participent à cette prière des personnes du monde entier, de tous les continents, qui, au moins une fois, déclarent prier le chapelet de la Miséricorde Divine à un jour et une heure choisis en remplissant un simple formulaire. En plus des intentions personnelles, nous implorons chaque mois la miséricorde de Dieu pour des intentions générales importantes et opportunes. Les fruits de cette prière ne sont connus que de Dieu. Nous savons qu’aucune demande ne reste sans réponse si elle est conforme à la volonté de Dieu qui est pour nous la miséricorde, et si nous demandons avec confiance, en nous efforçant d’accomplir fidèlement la volonté de Dieu et d’aimer activement notre prochain, ce qui est le fondement de toute forme de culte de la Miséricorde Divine.

Le 1er août est le 96ème anniversaire de l’adhésion à la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde d’Helena Kowalska, connue dans le monde entier sous le nom religieux de Sainte Soeur Faustine. Bien que Jésus lui ait indiqué clairement qu’elle doive se rendre à Varsovie pour rejoindre le couvent et commencer sa vie religieuse, son chemin pour accomplir sa vocation n’a pas été facile du tout. Comme elle l’a écrit dans son « Petit Journal », elle a frappé à de nombreux couvent, mais n’a jamais été acceptée. Seulement dans le couvent à ul. Zytnia à Varsovie, elle a reçu l’autorisation, mais pendant un an, elle a travaillé comme aide domestique pour gagner pour un modeste dot. Finalement, le 1 er août 1925, elle a franchi le seuil du couvent et a écrit dans le « Petit Journal » : « Il me semblait que j’ étais entrée au paradis. Mon cœur débordant de reconnaissance n’ était qu’ action de grâces » (P. J. 17). Elle a passé 13 ans dans de nombreux couvents de la Congrégation, en effectuant des tâches simples et menant simultanément une vie spirituelle très profonde. Jésus lui a confié la mission du prophèt, qui avait pour mission de rappeler au monde la vérité biblique sur l’amour miséricordieux de Dieu our chaque homme et d’appeler à la proclamer par sa vie, ses actes, sa parole et sa prière.

Le 1 août, dans le couvent de la Congrégation des Sœurs de Notre Dame de la Miséricorde Divine, dans le Sanctuaire à Cracovie-Lagiewniki, après une période des premières tentatives de la vie religieuse de dix mois, 3 postulantes obtiendront  un nouveau prénom et un costume de noviciat (une robe noire et un voile blanc) et commenceront une période de deux ans de noviciat, suivie par la présentation des premiers vœux religieux. La cérémonie d’investiture a lieu dans la clôture, mais la messe à l’intention des sœurs qui commencent le noviciat est célébrée dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine à 10h30.

Du 2 au 5 octobre 2021, le Vème Congrès International des Apôtres de la Miséricorde Divine se tiendra au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Kraków-Łagiewniki sous le titre : « Célébrer la Miséricorde ». Le thème du Congrès s’inspire des paroles du Saint Père François qui appelle à célébrer la miséricorde de Dieu dans les Saints Sacrements et dans la Parole de Dieu et à témoigner de la miséricorde dans la vie quotidienne.  L’événement est placé sous le patronage de l’archevêque Marek Jędraszewski, métropolite de Cracovie, et de Mère Petra Kowalczyk, supérieure générale de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde. Les personnes suivantes ont annoncé leur participation en tant qu’orateurs : l’archevêque Grzegorz Ryś, l’évêque Rafał Markowski, l’évêque Artur Ważny, le Père Krzysztof Wons SDS, le Père Rafał Jarosiewicz et les Sœurs de la Congrégation de Notre Dame de la Miséricorde. L’organisateur du Congrès est l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine « Faustinum » qui fête son 25ème anniversaire. En raison des restrictions liées à la pandémie, l’événement peut être suivi directement ou en ligne. Pour plus d’informations, le programme détaillé et l’inscription sur : www.faustinum.pl.

C’est le titre du 12ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « C’est l’amour qui m’a fait venir et l’amour qui me retient. Dans le Très Saint Sacrement je suis tout entier pour toi : avec mon âme, mon corps et ma divinité » (PJ 576, 1770). Et Sainte Sœur Faustine répond : « Nous comprendrons un jour ce que Dieu réalise pour nous à chaque sainte messe et le don immense qu’il nous y prépare. Seul son amour divin a pu nous gratifier d’un tel don » (PJ 914).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ZMBM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par Adam Woronowicz et Aleksandra Posielężna, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

Samedi, le 31 juillet, au couvent de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, le jubilé d’argent de la profession religieuse de soeur Andrea, de soeur Akwila,  de soeur Aurelia, de soeur Marcelina, de soeur Rosaria, de soeur Senta et de soeur Zofia sera célébrée.  A 11 heures, au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki, l’Eucharistie solennelle sera célébrée avec le renouvellement des voeux religieux : de chasteté, de pauvreté et d’obéissance dont le signe extérieur est une alliance en argent gravée du nom de Jésus. Les soeurs provenant de plusieurs couvents de la Congrégation, ainsi que la famille et d’autres personnes de l’apostolat, verront pour rendre à Dieu l’action de grâce pour le don des soeurs et prier pour leurs intentions.

Le samedi 31 juillet, une journée de recueillement pour les dévots de la Miséricorde Divine et la Confraternité du Saint Rosaire aura lieu dans la paroisse de la Reine de la Paix à Prešov, lotissement n° III. La journée de recueillement est animée par le père Alan Delz OP, s. Antoniana Štullerová et s. M. Alžbeta Mikušová de la communauté de Kosice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. Le programme comprend des conférences, la Sainte Messe, l’adoration du Saint Sacrement et la prière commune à l’Heure de la Miséricorde et avec les paroles du Chapelet de la Miséricorde Divine.

Le 31 juillet, le calendrier liturgique rappelle Saint Ignace de Loyola, fondateur de la Société de Jésus et l’un des patrons de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde qui a bénéficié de la spiritualité ignatienne au cours de son histoire. Dans son « Petit Journal », Soeur Faustine mentionne ce Saint à deux reprises lorsqu’elle écrit sur ses conseils en accord avec son vœu d’obéissance et la vision qu’elle a eue en 1935 : Fête de Saint Ignace. J’ai ardemment prié ce Saint. Je lui faisait des reproches : comment pouvait-il me regarder sans me venir en aide dans des questions si importantes, sans m’aider à accomplir la volonté de Dieu ? Je lui dis : « O notre saint Patron, vous qui brûliez du feu de l’amour et du zèle de la gloire de Dieu, je vous prie humblement, aidez-moi dans l’accomplissement des desseins de Dieu. » C’était pendant la Sainte Messe. Alors j’ai vu Saint Ignace du côté gauche de l’autel, un grand livre à la main, qui me dit : « Ma fille, je ne suis pas indifférent à ton affaire : cette règle peu s’adapter dans cette Congrégation ». Montrant de la main le grand livre, il disparut. J’ai été infiniment heureuse de ce que les saints pensent à nous et que notre union avec eux soit si étroite. O Bonté divine, comme le monde intérieur est beau, dès ici bas nous pouvons vivre en communion avec les saints. J’ai ressenti pendant toute la journée la proximité de ce cher Patron.

Du 27 au 29 juillet de cette année, la Conférence des évêques catholiques des États-Unis  (United States Conference of Catholic Bishops) organise une conférence virtuelle pour les responsables diocésains Pro-Life, intitulée „Christ notre lumière” („Christ Our Light”). La conférence de clôture de l’événement sera donnée par s. Gaudia Skass de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre Dame de la Miséricorde. Son thème sera la confiance en Dieu miséricordieux particulièrement nécessaire dans la pastorale pro-life, car les personnes qui composent ce mouvement sont en première ligne dans la lutte civilisationnelle pour la vie, de la conception à la mort naturelle, à laquelle la culture contemporaine s’oppose de toutes ses forces.

Le 22 juillet dans le calendrier liturgique, le souvenir obligatoire de Sainte Marie-Madeleine qui est la patronne de bons changements est inscrit. Depuis le début, elle est aussi la patronne de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, en particulier des filles et des femmes nécessitant la régénération morale, l’éducation assurée par les sœurs. Les images et les statues de la sainte se trouvent dans de nombreux couvents de cette Congrégation. Dans la chapelle du couvent avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine dans le sanctuaire de Cracovie-Lagiewniki, sa statue se trouve dans le maître-autel dédié à la patronne de la Congrégation – Notre-Dame de la Miséricorde.

Le 22 juin de cette année, dans le Sanctuaire National Sait Jean-Paul II à Washington, la Soirée avec Jésus le Miséricordieux se tiendra. Elle sera animée par des sœurs de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. Cette fois-ci, la conférence e sur la proclamation du message de la Miséricorde avec le témoignage de la vie, des actes, des paroles et des prières sera donné par s. Inga. Après la conférence et l’adoration du Seigneur Jésus, il y aura le  rassemblement de participants ave du thé et des gâteaux.

En juillet, au cours des offices du soir, dans toutes les chapelles de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde, les litanies de la Très Précieux Sang de Jésus seront récitées ou chantées. La réflexion sur les appels des litanies permet de mieux comprendre ce qui est le prix de la Miséricorde de Dieu que nous vivons tous les jours dans le salut et la sanctification. Dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki, les offices du soir sont célébrés en semaine à 19h00 (sauf le jeudi). Vous pouvez également y participer via la transmission en ligne à faustyna.pl.

Les personnes de nombreux pays du monde qui participent à l’œuvre Chapelet continu à la Miséricorde Divine prient non seulement pour leurs propres besoins, mais demandent aussi « la miséricorde pour nous et pour le monde entier ». Intention détaillée pour juillet : pour les vacances sûres pour ceux qui se détendent, et pour tous pour utiliser ce temps pour grandir spirituellement dans la confiance en Dieu et dans la richesse de la miséricorde témoignée aux autres. L’œuvre « Chapelet continu » est une réponse à la demande de Jésus de prier constamment « la miséricorde pour nous et pour le monde entier ». Il est gérée par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à www.faustyna.pl depuis 2011. Elle peut être suivie par tout internaute qui remplit un court formulaire d’inscription et qui déclare au moins une fois la récitation du chapelet de la Miséricorde Divine que Jésus a dicté à Sainte Sœur Faustine.

Les sœurs Konstancja et Cypriana de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde à Postavy organiseront un camp pour les jeunes de leur paroisse à Gorszewice, dans le diocèse de Grodno, du 14 au 17 juille. Ils seront rejoints par le père Witalik. Ce camp est à la fois récréatif et formateur, puisque son programme comprend également des conférences et des présentations sur l’importance des sacrements dans la vie chrétienne.

Le site web de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde : www.saint-faustyna.org a été adapté aux appareils mobiles et a un nouveau design graphique. Grâce à ce travail, les matériaux de base de la vie de Sœur Faustine et de son héritage spirituel, le Petit Journal et les travaux apostoliques qui sont réalisés sur ce site : les transmissions du Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, le Chapelet pour les mourants, le Chapelet continu, le téléchargement et le tirage au sort des Patrons, sont maintenant disponibles sur les appareils mobiles de manière confortable et claire. Pour l’instant, seule la page en polonais et en anglais est disponible sous cette forme. Progressivement, nous nous efforcerons de rendre les 6 versions linguistiques du site web disponibles sous cette forme.

C’est le titre du 11ème épisode d’une série de films sur le message de miséricorde de Jésus, enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine. Chaque épisode prend la forme d’un dialogue entre Jésus et Sainte Sœur Faustine. Dans cet épisode, Jésus déclare : « La source de ma miséricorde a été largement ouverte par la lance sur la croix pour toutes les âmes. Je n’ai exclu personne » (PJ 1182). Et Sainte Sœur Faustine répond : « Ô mon Jésus, ta bonté dépasse toute intelligence et personne n’épuisera ta miséricorde. La perdition est pour l’âme qui veut se perdre, mais celui qui désire le salut découvre l’inépuisable océan de la miséricorde du Seigneur » (PJ 631).

Le scénario d’une série de films présentant le message de miséricorde de Jésus a été écrit par Sœur M. Elżbieta Siepak ZMBM. Ce message révèle l’amour miséricordieux de Dieu et appelle à y répondre par une attitude de confiance en Dieu, c’est-à-dire en accomplissant sa volonté et en faisant du bien aux autres par des actes, des paroles et la prière. Les textes sont lus par Adam Woronowicz et Aleksandra Posielężna, et la musique a été créée par Paweł Bębenek, un compositeur et musicien de Cracovie. Des spots d’une minute avec de belles scènes extérieures sont produits par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en coopération avec TVP. Ils peuvent tous être vus sur Yoy Tube sur la chaîne : Faustyna.pl.

Le 16 juillet est le 155e anniversaire de la mort de Mère Teresa Rondeau, fondatrice de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en France (Laval), et co-fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde en Pologne. Elle est née le 6 octobre 1793 à Laval en France. Au baptême, elle a reçu le nom de Teresa Agata. Sous l’influence de son confesseur. J. Chanon SJ, elle a commencé à travailler avec des pénitentes ou les femmes qui avaient besoin d’un renouveau moral profond et voulaient changer sa vie. Pour mieux se préparer pour cela, en 1818, elle est partie à Bordeaux, où mère Teresa de Lamourous menait une maison pour pénitentes appelé « Miséricorde ». Après un séjour de deux mois, elle a fait des vœux privés et est retourné à Laval pour devenir la fondatrice d’une nouvelle « Maison de la Miséricorde », indépendante de Bordeaux, et avec le temps, la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en France. Sa façon de faire le travail apostolique a été reprise par mère Teresa Ewa comtesse Potocka de Sułkowski, fondatrice de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en Pologne. Mère Teresa Rondeau est décédée le 16 juillet 1866, et a été enterrée dans une tombe située dans le jardin de la propriété de la Congrégation à Laval. La congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en Pologne l’a nommé co-fondatrice. La co-fondatrice spirituelle de la Congrégation est Sainte Faustine Kowalska.

Du 10 au 14 juillet, dans la maison de retraite „Miséricorde” à Derdy près de Varsovie, se tiendra une retraite pour les membres et les bénévoles de l’association „Faustinum”. Il s’agira de la première d’une série de retraites qui correspondent aux thèmes des différentes étapes de la formation, effectuées en commun ou individuellement. À ces retraites, sous le thème „Dotés de la miséricorde”, participeront les membres et les bénévoles de „Faustinum”, qui ont suivi leur première année de formation dans l’Association „Faustinum”. La retraite sera dirigée par le Père Dr. Sławomir Czajka et Sœur M. Emanuela Gemza ZMBM.

En raison des travaux de maintenance nécessaires, le 12 juillet (lundi) dans l’après-midi, il n’y aura pas de transmission en ligne depuis le sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki à www.soeurfaustine.fr . Nous vous remercions pour tous les dons envoyés à cette fin et vous invitons à prier devant le tableau de de Jésus Miséricordieux et sur la tombe de Sainte Faustine et à la Liturgie par des visites virtuelles de ce lieu saint sur le site web par application : Faustina.pl.

Le 8 juillet  – comme le huitième jour de chaque mois – la communauté de Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde de Gdansk, Częstochowa, Kalisz et Kiekrz soutient par la prière les couples qui désirent la progéniture. 703 d’entre eux attendent ou ont des enfants. Les intentions demandant la prière à cette intention (prénoms des couples mariés) peuvent être envoyées par e-mail à : www.modlitwaopotomstwo.pl.

La communauté de personnes priant pour les enfants dirigée par le P. Andrzej Wiecki et les soeurs de la communauté de Gdańsk de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, invitent cordialement les couples mariés voulant avoir des enfants à l’adoration de Jésus miséricordieux avec la prière pour la guérison qui se tiendra le 8 juillet  à 19h30 au Sanctuaire Notre-Dame de Matemblewo. Transmission en ligne: www.facebook.com/modlitwaopotomstwo.

Le site web de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde : www.faustyna.pl a été adapté aux appareils mobiles et a un nouveau design graphique. Grâce à ce travail, les matériaux de base de la vie de Sœur Faustine et de son héritage spirituel, le Petit Journal et les travaux apostoliques qui sont réalisés sur ce site : les transmissions du Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, le Chapelet pour les mourants, le Chapelet continu, le téléchargement et le tirage au sort des Patrons, sont maintenant disponibles sur les appareils mobiles de manière confortable et claire. Pour l’instant, seule la page en polonais est disponible sous cette forme. Progressivement, nous nous efforcerons de rendre les sept versions linguistiques du site web disponibles sous cette forme.

Le 6 juillet est le 140e anniversaire de la mort de la Mère Teresa Ewa de Sułkowski, comtesse Potocka, fondatrice de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en Pologne. Est-ce une petite chose de sauver une seule âme, elle a écrit. Cette idée a guidé sa vie et son œuvre qu’elle a fondée pour sauver les femmes et les filles nécessitant un renouveau moral profond. La Congrégation fondée par elle a donné à l’Église et au monde Saine Faustine, apôtre de la Miséricorde Divine, qui est reconnue comme sa co-fondatrice spirituelle. La Mère Teresa Potocka est morte dans le palais de Wilanow. Ses restes mortels reposent dans la tombe de la Congrégation au cimetière Powazki à Varsovie. Nous ne devons pas l’appeler Sainte parce que seulement l’Église a le droit de donner ce titre – a déclaré dans son oraison funèbre le père Zygmunt Golian, son directeur spirituel – Cependant, que nos efforts au travail pour lequel elle était prête de donner sa vie prouvent sa sainteté.

À l’occasion du 140ème anniversaire de la mort de Teresa Ewa des princes Sułkowski, comtesse Potocki, fondatrice de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde, le 29 juin, les sœurs de nombreux couvents se réunissent en prière à Wilanów. Dans l’église Sainte Anne, elles la remercieront pour son don à la Congrégation et à l’Église.

Après 9 mois d’état d’urgence en Slovaquie causé par la pandémie de coronavirus, les communautés de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine „Faustinum” ont repris leurs activités.  Dans les villes où les restrictions liées à la pandémie permettent des réunions de groupe, les sœurs Antoniana et Alzbieta de la communauté de Kosice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, ainsi que les prêtres des différentes paroisses, mèneront des réunions de formation pour les membres et les bénévoles de „Faustinum” :
le 27 juin à Sabinov.

Du 25 au 27 juin, le couvent des carmes déchaux à Lorinčík près de Košice, dans le sud de la Slovaquie, une retraite pour les jeunes filles se tiendra : „L’élue de Dieu”. Elle sera animée par le père Andrej Valent OCD et s. M. Benediktína Fečová de la communauté de Košice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde.

Au sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki dans la „Maison de Sainte Faustine”. (dans le bâtiment du couvent, à la place du service de Sœur Faustine au guichet), des chambres d’hôtes ont été réouvertes. Les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde invitent cordialement tous ceux qui souhaitent rencontrer ici Jésus Miséricordieux dans le signe du tableau miraculeux et Sainte Sœur Faustine sur sa tombe, et aussi utiliser la possibilité d’hébergement. Les réservations peuvent être effectuées en écrivant à noclegi@faustyna.pl ou en appelant le 730 955 521.

Dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, après une interruption de plusieurs mois liée à la pandémie de coronavirus, le restaurant „Maison de Sainte Sœur Faustine”, géré par Sœurs de la Congrégation de Notre Dame de la Miséricorde, a réouvert ses portes. Les pèlerins peuvent profiter des repas en régime sanitaire : petit-déjeuner, déjeuners et dîners faits maison, ainsi que des gâteaux, glaces et boissons. Le restaurant à côté du parking derrière la basilique (ul. Adolfa Hyły 1) est ouvert tous les jours de 10h00 à 20h00.