Archivio delle notizie

Le 5 août, pendant le souvenir liturgique de Notre-Dame des Neiges, la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde a sa fête patronale, en l’honneur de sa patronne – Mère de Miséricorde Incarnée. Ce jour-là, l’acte d’élection de Marie supérieure bleu de la Congrégation, premièrement récité en 1937, est traditionnellement réitéré, Sainte Faustine a écrit dans son « Petit Journal » : Durant la cérémonie qui eut lieu à la gloire de Notre Dame, vers la fin, j’aperçus la Très Sainte Vierge qui me dit : « Oh ! Combien l’hommage de votre amour m’est agréable !» Et à ce moment, Elle couvrit de son manteau toutes les Sœurs de notre Congrégation. De son bras droit, Elle serra contre Elle, la Mère Générale Michaëla, du gauche, moi-même, et toutes les Sœurs étaient à Ses pieds abritées sous Son manteau. Alors la Très Sainte Vierge déclara : « Toutes celles qui demeureront avec zèle, jusqu’à la mort, dans Ma Congrégation, éviteront le feu du Purgatoire (PJ 1244). Ce jour est l’anniversaire de la dédicace de la Basilique Santa Maria Maggiore, la plus ancienne église de l’Ouest, dédiée à la Vierge Marie. Pour célébrer la fin d’un conseil orageux d’Ephèse (431) où l’on a déclaré le dogme de la maternité divine de Marie (Theotokos),  le pape Sixte III a introduit la fête de la Mère du Fils de Dieu, qui a d’abord été célébrée dans la basilique elle-même, et avec le temps, les papes successifs l’ont étendue à toute l’Eglise. Aujourd’hui, le calendrier liturgique de l’Église comprend le souvenir de Notre-Dame des Neiges, commémorant le miracle associé à la montée de la basilique, et ce nom fonctionne dans l’esprit des fidèles. Donc la première occasion de célébrer cette fête de Marie comme Mère du Fils de Dieu – Miséricorde Incarnée – a été oubliée. Pour plus d’informations à propos de Marie Mère de la Miséricorde, son titre, le culte et l’iconographie dans l’Église et à la Congrégation, consultez le lien : Notre-Dame de la Miséricorde.

Le 5 août, au couvent de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, le jubilé d’diamant de la profession religieuse de soeur Faustine de l’Eucharistie, de soeur Alfreda et de soeur Marcela sera célébrée.  A 11 heures, au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki, l’Eucharistie solennelle sera célébrée avec le renouvellement des voeux religieux : de chasteté, de pauvreté et d’obéissance dont le signe extérieur est une alliance en argent gravée du nom de Jésus. Les soeurs provenant de plusieurs couvents de la Congrégation, ainsi que la famille et d’autres personnes de l’apostolat, verront pour rendre à Dieu l’action de grâce pour le don des soeurs et prier pour leurs intentions.

Le 27 juillet, la neuvaine avant la fête patronale de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde du 5 août commence. Au cours de la neuvaine, le Chapelet de Notre-Dame de la Miséricorde est chanté ou récité où nous demandons à Marie de nous défendre contre nos ennemis, de nous accueillir à l’heure de la mort, et nous prier la miséricorde de son Fils. Dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine, la neuvaine est célébrée les jours ouvrés à 19h00, tandis que le dimanche à 18h30. Le texte du Chapelet de Notre-Dame de la Miséricorde.

« Je vous unis à Jésus-Christ » – 4 sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde entendront ces mots de l’évêque Jan Zając, qui le 2 février à 10h30 présidera les cérémonies des vœux perpétuels dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte Faustine dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki. Les sœurs prononceront les vœux de chasteté, de pauvreté et d’obéissance aux mains de l’Abbesse générale, Petra Kowalczyk, et non seulement les sœurs de nombreux couvents de la Congrégation participeront à la cérémonie mais aussi des prêtres, les familles, les parents et les amis des sœurs. C’est en effet l’un des événements les plus importants dans la vie des sœurs, de la Congrégation et de l’Église : l’union entre Dieu et l’homme.

En la fête de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie, le 1 août de cette année, à 10hoo, dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine, 4 soeurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde soumettront leurs premiers vœux aux mains de la Supérieure Générale, mère Petra Kowalczyk, après un noviciat de deux ans et la célébration de la retraite de huit jours. Les cérémonies dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine seront présidées par de Père Zbigniew Bielas. La cérémonie sera accompagnée par les sœurs de nombreux couvents de la Congrégation et les familles des sœurs. Au cours de la première profession, le soeur soumettent à Jésus les vœux de chasteté, de pauvreté et d’obéissance pour un an, ils sont renouvelés par cinq années consécutives et après cette période, elles soumettent les vœux perpétuels.

Le 1er août est le 95ème anniversaire de l’adhésion à la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde d’Helena Kowalska, connue dans le monde entier sous le nom religieux de Sainte Soeur Faustine. Bien que Jésus lui ait indiqué clairement qu’elle doive se rendre à Varsovie pour rejoindre le couvent et commencer sa vie religieuse, son chemin pour accomplir sa vocation n’a pas été facile du tout. Comme elle l’a écrit dans son « Petit Journal », elle a frappé à de nombreux couvent, mais n’a jamais été acceptée. Seulement dans le couvent à ul. Zytnia à Varsovie, elle a reçu l’autorisation, mais pendant un an, elle a travaillé comme aide domestique pour gagner pour un modeste dot. Finalement, le 1 er août 1925, elle a franchi le seuil du couvent et a écrit dans le « Petit Journal » : « Il me semblait que j’ étais entrée au paradis. Mon cœur débordant de reconnaissance n’ était qu’ action de grâces » (P. J. 17). Elle a passé 13 ans dans de nombreux couvents de la Congrégation, en effectuant des tâches simples et menant simultanément une vie spirituelle très profonde. Jésus lui a confié la mission du prophèt, qui avait pour mission de rappeler au monde la vérité biblique sur l’amour miséricordieux de Dieu our chaque homme et d’appeler à la proclamer par sa vie, ses actes, sa parole et sa prière.

Le 31 juillet, le calendrier liturgique rappelle Saint Ignace de Loyola, fondateur de la Société de Jésus et l’un des patrons de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde qui a bénéficié de la spiritualité ignatienne au cours de son histoire. Dans son « Petit Journal », Soeur Faustine mentionne ce Saint à deux reprises lorsqu’elle écrit sur ses conseils en accord avec son vœu d’obéissance et la vision qu’elle a eue en 1935 : Fête de Saint Ignace. J’ai ardemment prié ce Saint. Je lui faisait des reproches : comment pouvait-il me regarder sans me venir en aide dans des questions si importantes, sans m’aider à accomplir la volonté de Dieu ? Je lui dis : « O notre saint Patron, vous qui brûliez du feu de l’amour et du zèle de la gloire de Dieu, je vous prie humblement, aidez-moi dans l’accomplissement des desseins de Dieu. » C’était pendant la Sainte Messe. Alors j’ai vu Saint Ignace du côté gauche de l’autel, un grand livre à la main, qui me dit : « Ma fille, je ne suis pas indifférent à ton affaire : cette règle peu s’adapter dans cette Congrégation ». Montrant de la main le grand livre, il disparut. J’ai été infiniment heureuse de ce que les saints pensent à nous et que notre union avec eux soit si étroite. O Bonté divine, comme le monde intérieur est beau, dès ici bas nous pouvons vivre en communion avec les saints. J’ai ressenti pendant toute la journée la proximité de ce cher Patron.

Le 31 juillet, dans le couvent de la Congrégation des Sœurs de Notre Dame de la Miséricorde Divine, dans le Sanctuaire à Cracovie-Lagiewniki, après une période des premières tentatives de la vie religieuse de dix mois, postulante de la République tchèque, obtiendront  un nouveau prénom et un costume de noviciat (une robe noire et un voile blanc) et commenceront une période de deux ans de noviciat, suivie par la présentation des premiers vœux religieux. La cérémonie d’investiture a lieu dans la clôture, mais la messe à l’intention des sœurs qui commencent le noviciat est célébrée dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine à 11h00.

Le 22 juillet de cette année, dans le Sanctuaire National Jean-Paul II à Washington, la soirée avec Jésus Miséricordieux sera virtuelle car le sanctuaire est toujours fermé en raison de la pandémie. Elle sera animée par des sœurs de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. Le programme comprend une conférence sur la confiance qui sera donnée par s. Confida et l’adoration du côté musical sera dirigée par Mike Tenney. La rencontre commencera à 19 heures devant le tableau de Jésus Miséricordieux par les paroles du chapelet de la Miséricorde Divine. Il sera également possible de poser des questions. Transmission sur Facebook : https://www.facebook.com/events/1221974838170055/

 

Le 22 juillet dans le calendrier liturgique, le souvenir obligatoire de Sainte Marie-Madeleine qui est la patronne de bons changements est inscrit. Depuis le début, elle est aussi la patronne de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, en particulier des filles et des femmes nécessitant la régénération morale, l’éducation assurée par les sœurs. Les images et les statues de la sainte se trouvent dans de nombreux couvents de cette Congrégation. Dans la chapelle du couvent avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine dans le sanctuaire de Cracovie-Lagiewniki, sa statue se trouve dans le maître-autel dédié à la patronne de la Congrégation – Notre-Dame de la Miséricorde.

Les personnes de nombreux pays du monde qui participent à l’œuvre Chapelet continu à la Miséricorde Divine prient non seulement pour leurs propres besoins, mais demandent aussi « la miséricorde pour nous et pour le monde entier ». Intention détaillée pour juillet : pour les vacances sûres pour ceux qui se détendent, et pour tous pour utiliser ce temps pour grandir spirituellement dans la confiance en Dieu et dans la richesse de la miséricorde témoignée aux autres. L’œuvre « Chapelet continu » est une réponse à la demande de Jésus de prier constamment « la miséricorde pour nous et pour le monde entier ». Il est gérée par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à www.faustyna.pl depuis 2011. Elle peut être suivie par tout internaute qui remplit un court formulaire d’inscription et qui déclare au moins une fois la récitation du chapelet de la Miséricorde Divine que Jésus a dicté à Sainte Sœur Faustine.

Le 16 juillet de cette année, le XVIIIe pèlerinage pédestre « De la Miséricorde à la Miséricorde » sous la devise : « Le grand mystère de la foi » part de Częstochowa pour se rendre dans la capitale du culte de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki : L’organisateur du pèlerinage est le Sanctuaire de la Miséricorde Divine d’Ostrów Wielkopolski. Cette année, en raison de la pandémie, moins de prêtres et de pèlerins y participeront. Les pèlerins arriveront au Sanctuaire le 21 juillet. Les auditeurs de Radio Rodzina du diocèse de Kalisz participeront spirituellement à ce pèlerinage.

En raison de la menace épidémique persistante, le pèlerinage à vélo traditionnel de juillet de Ożarów Mazowiecki au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki a été annulé. Les organisateurs de ce pèlerinage du Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Ożarów encouragent la réalisation individuelle de ce pèlerinage, dont le parcours passe par là : Tarczyn, Grójec, Opoczno, Olkusz, Czerna à Łagiewniki. Les détails de l’itinéraire se trouvent sur le site web : http://www.pdmb.waw.pl/program-trasy.html

Du 17 au 19 juillet de cette année, la paroisse de Vinné en Slovaquie organisera une retraite de weekend avec la participation de s. Pavla de la communauté de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde à Hrusov. Le programme comprend : L’Eucharistie, les conférences, l’adoration de Jésus dans le Saint-Sacrement, l’Heure de la Miséricorde, le Chapelet de la Miséricorde Divine et le Rosaire commun, ainsi qu’une rencontre individuelle avec les malades dans la paroisse.

Le 16 juillet est le 154e anniversaire de la mort de Mère Teresa Rondeau, fondatrice de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en France (Laval), et co-fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde en Pologne. Elle est née le 6 octobre 1793 à Laval en France. Au baptême, elle a reçu le nom de Teresa Agata. Sous l’influence de son confesseur. J. Chanon SJ, elle a commencé à travailler avec des pénitentes ou les femmes qui avaient besoin d’un renouveau moral profond et voulaient changer sa vie. Pour mieux se préparer pour cela, en 1818, elle est partie à Bordeaux, où mère Teresa de Lamourous menait une maison pour pénitentes appelé « Miséricorde ». Après un séjour de deux mois, elle a fait des vœux privés et est retourné à Laval pour devenir la fondatrice d’une nouvelle « Maison de la Miséricorde », indépendante de Bordeaux, et avec le temps, la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en France. Sa façon de faire le travail apostolique a été reprise par mère Teresa Ewa comtesse Potocka de Sułkowski, fondatrice de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en Pologne. Mère Teresa Rondeau est décédée le 16 juillet 1866, et a été enterrée dans une tombe située dans le jardin de la propriété de la Congrégation à Laval. La congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en Pologne l’a nommé co-fondatrice. La co-fondatrice spirituelle de la Congrégation est Sainte Faustine Kowalska.

Le 8 juillet – comme le huitième jour de chaque mois – la communauté de Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde de Gdansk, Częstochowa et Kalisz soutient par la prière les couples qui désirent la progéniture. Cette liste comprend déjà plus de 940 couples de Pologne, Italie, France et EUA et 476 d’entre eux attendent ou ont des enfants. Les intentions demandant la prière à cette intention (prénoms des couples mariés) peuvent être envoyées par e-mail à : kontakt@modlitwaopotomstwo.pl ou via le fanpage : www.modlitwaopotomstwo.pl.

La communauté „La femme est divine”, le père Andrzej Wiecki, son guide spirituel, et les soeurs de la communauté de Gdańsk de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, invitent cordialement les couples mariés voulant avoir des enfants à l’adoration de Jésus miséricordieux avec la prière pour la guérison qui se tiendra le 8 juillet à 19h30 au Sanctuaire Notre-Dame de Matemblewo. Transmission en ligne: www.modlitwaopotomstwo.pl.

Le 6 juillet est le 139e anniversaire de la mort de la Mère Teresa Ewa de Sułkowski, comtesse Potocka, fondatrice de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en Pologne. Est-ce une petite chose de sauver une seule âme, elle a écrit. Cette idée a guidé sa vie et son œuvre qu’elle a fondée pour sauver les femmes et les filles nécessitant un renouveau moral profond. La Congrégation fondée par elle a donné à l’Église et au monde Saine Faustine, apôtre de la Miséricorde Divine, qui est reconnue comme sa co-fondatrice spirituelle. La Mère Teresa Potocka est morte dans le palais de Wilanow. Ses restes mortels reposent dans la tombe de la Congrégation au cimetière Powazki à Varsovie. Nous ne devons pas l’appeler Sainte parce que seulement l’Église a le droit de donner ce titre – a déclaré dans son oraison funèbre le père Zygmunt Golian, son directeur spirituel – Cependant, que nos efforts au travail pour lequel elle était prête de donner sa vie prouvent sa sainteté. Plus d’informations sur la vie et l’œuvre de la Mère Teresa Potocka.

 

Le 27 juin de cette année, au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, se tiendra le I Congrès National de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine « Faustinum ». Il s’agit d’une nouvelle initiative, née du désir que chaque année le Sanctuaire de Łagiewniki organise des réunions de membres, de bénévoles et de communautés de formation de « Faustinum » de toute la Pologne, où, grâce à la formation et à la prière commune, les participants peuvent se fortifier dans la vocation des Apôtres de la Miséricorde Divine. Ce sera également un moment précieux pour faire l’expérience d’une communauté unie par la même spiritualité et la même mission. Ces réunions auront un caractère de prière et de formation.

Le thème de cette année sont les mots : Être un apôtre de la Miséricorde Divine. Au programme : la conférence biblique du père dr. Bogdan Zbroja sur : Qui est l’Apôtre Jésus ? et la conférence de s. Miriam Janiec ZMBM, présidente de l’association « Faustinum », sur : Qu’est-ce que signifie être un apôtre de la Miséricorde Divine, suivie de l’Eucharistie commune et de l’adoration du Saint Sacrement avec l’acte de confier « Faustinum » à Notre Dame. Le congrès se terminera par une prière à l’Heure de la Miséricorde et le chapelet récité ensemble. Pendant le Congrès, une rigueur sanitaire associée à l’épidémie est applicable.

La prochaine réunion mensuelle des jeunes au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, ou „Łagiewnicka 22”, aura lieu le 22 juin. Cette année, à 19 heures, les jeunes se rencontrent lors de la soirée d’adoration de la Miséricorde de Dieu devant le tableau miraculeux de Jésus miséricordieux et devant le tombeau de Sainte Soeur Faustine. Les personnes qui ne peuvent pas physiquement venir à Łagiewniki peuvent se connectent par transmission en ligne sur www.faustyna.pl

Le 22 juin de cette année, dans le Sanctuaire National jean-Paul II à Washington, la soirée avec Jésus Miséricordieux sera virtuelle car le sanctuaire est toujours fermé en raison de la pandémie. Elle sera animée par des sœurs de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. L’invité de la soirée sera Dan Meola, docteur en théologie, qui donnera une conférence sur la façon dont la grâce du Christ peut transformer notre souffrance en foi, en espérance et en amour qui donnent la vie. Ce sera aussi sa réflexion personnelle sur sa propre guérison des blessures relationnelles.  La rencontre commencera à 19 heures devant le tableau de Jésus Miséricordieux par les paroles du chapelet de la Miséricorde Divine. Il sera également possible de poser des questions.

Transmission sur You Tube :  https://www.youtube.com/channel/UCFTeh0aaqAA3-nAYAI7K6zA et sur Facebooku: https://www.facebook.com/JP2Shrine/

 

Le 21 juin de cette année, au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Kosice, en Slovaquie, se tiendra une autre réunion de formation de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine « Faustinum ». La conférence sur l’attitude de miséricorde dans la vie de Marie sera donnée par le Père Jozef Kacvinsky et .s. Clareta Fečova de la communauté de Kosice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde parlera de l’ascétisme et de l’attitude de miséricorde et des concepts falsifiés de miséricorde.

Le 18 juin de cette année, dans la paroisse Saint-François d’Assise à Detva en Slovaquie, se tiendra une autre réunion de formation de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine « Faustinum ». La conférence sera donnée par le père Artur Ciepielski et s. Alžbeta Mikušová de la communauté de Kosice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. La Communauté est au stade de la formation permanente.

Vimeo Livestream, société américaine qui soutient la transmission en ligne depuis le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki à www.faustyna.pl, a annoncé qu’elle ne soutiendra pas le navigateur Internet d’Explorer à partir du 16 juin. Les personnes qui utilisent ce navigateur (et il y en a moins de 1% sur notre site) et qui veulent utiliser la transmission du Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Łagiewniki doivent passer à un autre navigateur, de préférence : Chrome.

En réponse à la nomination des prêtres Salétins, les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde au sanctuaire de Cracovie-Łagiewniki ont participé à l’action #Hot16Challenge2. Conformément aux règles de cette action, elles ont enregistré une chanson composée de 16 vers dans le style rap non seulement pour soutenir le service de santé, mais aussi pour porter le message de la Miséricorde Divine à tous. Jusqu’à présent, de nombreuses personnalités du monde de la culture, de l’art et de la politique ont pris part à l’action, dont le président Andrzej Duda, ainsi que des membres de l’Église.

Le 11 juin, jeudi, l’Eglise célèbre la Fête du Corps et du sang du Christ (Fête-Dieu). Les Messes dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine seront célébrées selon l’ordre de dimanche. Avant midi, la procession du Fête-Dieu de Wawel à la Place du marché à Cracovie, et dans l’après-midi, il y aura des processions dans les paroisses. Au sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, une procession de Fête-Dieu après la messe à 15h20 de la basilique à la chapelle avec le tableau célèbre de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Saint Faustine.

Le  8 juin – comme le huitième jour de chaque mois – la communauté de Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde de Gdansk soutient par la prière les couples qui désirent la progéniture. Cette liste comprend déjà plus de 940 couples de Pologne, Italie, France et EUA et 464 d’entre eux attendent ou ont des enfants. Les intentions demandant la prière à cette intention (prénoms des couples mariés) peuvent être envoyées par e-mail à : kontakt@modlitwaopotomstwo.pl ou via le fanpage : www.modlitwaopotomstwo.pl.

La communauté „La femme est divine”, le père Andrzej Wiecki, son guide spirituel, et les soeurs de la communauté de Gdańsk de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, invitent cordialement les couples mariés voulant avoir des enfants à l’adoration de Jésus miséricordieux avec la prière pour la guérison qui se tiendra le 8 juin à 19h30 au Sanctuaire Notre-Dame de Matemblewo. Transmission en ligne: www.modlitwaopotomstwo.pl.

 

Le 7 juin de cette année, nous avons le 23e anniversaire du premier pèlerinage du pape Jean-Paul II au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki. Le pape a prié devant le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Sœur Faustine puis et a donné un bref discours dans lequel il a abordé un certain nombre de questions importantes. Il a parlé entre autres que rien n’est aussi nécessaire pour l’homme que la miséricorde de Dieu, qu’il avais apporté le message de la Miséricorde au Siège de Pierre et qu’il formait l’image de son pontificat, il a remercié d’avoir pu répondre aux souhaits de Jésus et introduire la fête de la Miséricorde en Pologne. Il a adressé un message spécial adressé aux sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde en les renforçant dans le ministère apostolique charismatique que Dieu lui a confié par Sœur Faustine.

Sous cette devise, le 5e jour de chaque mois, le Sanctuaire de la Miséricorde Divine sur la Vieille Place du Marché à Płock organise des rencontres ouvertes à tous ceux qui veulent connaître l’amour miséricordieux de Dieu à travers les témoignages de personnes. Au programme, à 17 heures, la messe votive sur Sainte Faustine Kowalska et ensuite vers 17h45 – une rencontre avec des témoins de la miséricorde de Dieu. En juin, l’expérience de la miséricorde de Dieu sera partagée par s. M. Elżbieta Siepak ZMBM du Sanctuaire de Cracovie-Łagiewniki.