Archivio delle notizie

La prochaine réunion mensuelle des jeunes au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, ou « Łagiewnicka 22 », aura lieu le 22 octobre. Cette année, à 19 heures, les jeunes se rencontrent lors de la soirée d’adoration de la Miséricorde de Dieu devant le tableau miraculeux de Jésus miséricordieux et devant le tombeau de Sainte Soeur Faustine. Les personnes qui ne peuvent pas physiquement venir à Łagiewniki peuvent se connectent par transmission en ligne sur www.faustyna.pl

Le 22 octobre de cette année, dans le Sanctuaire National Jean-Paul II à Washington, la Soirée avec Jésus le Miséricordieux se tiendra. C’est le jour de la mémoire liturgique de Saint Jean-Paul II, donc la réunion se tiendra avec la participation des fidèles (pas virtuellement, comme cela a été le cas jusqu’à présent en raison de la pandémie), et sera dirigée par les sœurs de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. La conférence sur le Saint Jean Paul II sera prononcée par Sœur Gaudia qui va montrer comment le Pape a rapproché le Père miséricordieux par sa vie et son enseignement. La mise en musique de la prière sera assurée par Michael Corsini, ami du sanctuaire et des sœurs de la région de New York. La rencontre commencera à 19 heures devant le tableau de Jésus Miséricordieux par les paroles du chapelet de la Miséricorde Divine.

 

En raison de la retraite de huit jours du 12 au 20 octobre de cette année, les nouvelles et la galerie sur le site web: www.faustyna.pl ne seront pas mises à jour. Cependant, tous les autres travaux fonctionneront de même que la prière pour tous les collaborateurs et les internautes visitant le site Web et l’application: Faustyna.pl.

 

A l’initiative des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde, le 15 octobre de cette année, jour de la commémoration liturgique de Sainte Thérèse d’Avila, la Journée de prière pour les femmes se tiendra au sanctuaire de la Reine des Familles à Szczucińsk. Devise de la réunion : « Pas la belle est belle, mais la bien-aimée est belle ». (c’est un proverbe kazakh). Le but de la réunion est de prier pour toutes les femmes, surtout les victimes de violence psychologique et physique, et de récompenser Dieu pour les péchés commis sur les femmes et par les femmes, pour le mépris de ses dons, surtout le don du corps humain et de la dignité humaine. Le programme comprend une exposition du Saint-Sacrement qui durera toute la journée. Eucharistie, conférence de Sœur Anastasis de la communauté de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde au Kazakhstan, intitulée « Femme – Qui es-tu ? » et consacrée au rôle de la femme dans les plans de la miséricorde de Dieu, prière à l’Heure de la Miséricorde, chemin de croix, chapelet, prière pour le pardon et prière de louange.

 

Le 12 octobre de cette année, une rencontre de lundi au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki se tiendra, consacrée à la méditation du Catéchisme de l’Église catholique et à la prière devant le célèbre tableau de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte Sœur Faustine pour le réveil de la foi en la présence eucharistique de Jésus et pour les prêtres. À 18h45, le prêtre docteur Janusz Kościelniak mènera une brève réflexion basée sur les articles du Catéchisme de l’Église catholique (65-73). Le point central du programme est la rencontre avec Jésus dans l’Eucharistie et l’adoration du Saint-Sacrement avec la bénédiction individuelle. Ceux qui sont physiquement incapables de venir au Sanctuaire sont invités à communiquer par transmission en ligne sur le site : faustyna.pl.

Le 10 octobre de cette année (samedi), au sanctuaire de la naissance et du baptême de Sainte Faustine Kowalska à Świnice Warckie, se tiendra le 18e congrès des Cercles du Rosaire du diocèse de Włocławek. Au programme : à 10h00, la communauté établie à côté de la maison familiale de Sainte Faustine à Głogowiec et une procession de prière avec ses reliques au Sanctuaire à Świnice Warckie. L’Eucharistie solennelle de 12h00 sera présidée par l’évêque Wiesław Mering.  Au cours de cette célébration, le berger du diocèse de Wloclawek consacrera la partie historique de l’église paroissiale qui se souvient de Sœur Faustine de son enfance et sa jeunesse et qui a subi une rénovation complète ces dernières années. L’ancienne église a été fusionnée avec la nouvelle et elles constituent une seule église paroissiale qui a été élevée au rang de Sanctuaire.

El día 10 de octubre de este año los participantes del Apostolado “Margaretka” de toda Polonia van a reunirse en el Santuario de la Divina Misericordia en Cracovia- Łagiewniki. La peregrinación empezará a las 9:00 en la basílica por la bienvenida a los peregrinos y el rezo del rosario por los sacerdotes. A las 11:00 – una conferencia. A las 12:00 se celebrará una Eucaristía solemne presidida por Arzobispo Marek Jędraszewski, metropolitano de Cracovia. Los peregrinos van a visitar además la capilla con la milagrosa imagen de Jesús Misericordioso famosa por sus favores y la tumba de santa sor Faustina. El punto final de la peregrinación será la oración a la Hora de la Misericordia (3 de la tarde) y el rezo de la Coronilla a la Divina Misericordia.

Le 8 octobre – comme le huitième jour de chaque mois – la communauté de Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde de Gdansk, Częstochowa, Kalisz et Kiekrz soutient par la prière les couples qui désirent la progéniture. 503 d’entre eux attendent ou ont des enfants. Les intentions demandant la prière à cette intention (prénoms des couples mariés) peuvent être envoyées par e-mail à : kontakt@modlitwaopotomstwo.pl ou via le fanpage : www.modlitwaopotomstwo.pl.

La communauté „La femme est divine”, le père Andrzej Wiecki, son guide spirituel, et les soeurs de la communauté de Gdańsk de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, invitent cordialement les couples mariés voulant avoir des enfants à l’adoration de Jésus miséricordieux avec la prière pour la guérison qui se tiendra le 8 octobre à 19h30 au Sanctuaire Notre-Dame de Matemblewo. Transmission en ligne: www.facebook.com/modlitwaopotomstwo 

Étant donné l’influence de la spiritualité et de la mission de Sainte Sœur Faustina Kowalska sur la vie de toute l’Église , de l’inspiration du Mouvement Apostolique de la Miséricorde Divine qui est né de son charisme et de son expérience mystique pour annoncer et demander la miséricorde de Dieu pour le monde, et tenant compte des pétitions et des demandes des bergers, des religieux et des religieuses et des associations de fidèles, le pape François a ordonné que son nom soit inscrit dans le Calendrier Général de Rome et que sa mémoire soit célébrée par tous le 5 octobre. Le décret de la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements a été publié le 18 mai 2020, à l’occasion du centième anniversaire de la naissance de Saint Jean-Paul II qui a instauré la Fête de la Miséricorde dans l’Église et a donné au monde le message de Miséricorde inscrit dans le « Petit Journal » pour le troisième millénaire de la foi.

Le 5 octobre, dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki et dans tous les couvents de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, la fête liturgique de Sainte Sœur Faustine Kowalska est célébrée. La sœur Eufemia Traczynska écrit du jour de la naissance pour le ciel de l’Apôtre de la Miséricorde Divine : Le 5 octobre, à l’heure du dîner, la cloche a sonné. On savait que Sœur Faustine était mourante. Nous avons laissé tout et nous sommes allées chez elle. Dans l’infirmerie, il y avait déjà l’aumônier et quelques sœurs. Nous avons prié ensemble. Nous avons prié longtemps : nous avons récité les prières pour les agonisants, des litanies et d’autres prières. Nous avons prié si longtemps que même la messe de soir avait commencé un peu plus tard. À un certain moment, Sœur Faustine a donné un signe que la mère supérieure se penche vers elle, et elle a dit qu’elle ne mourrait pas encore, et lorsqu’elle irait mourir, elle le dirait. Les sœurs sont sorties. (…) Quand je rentrais dans ma cellule, je suis entrée dans la chapelle et prié aux âmes du purgatoire qu’elles m’éveillent quand Sœur Faustine irait mourir, parce que je voulais vraiment être avec elle pendant sa mort. J’avais peur de le demander ouvertement à la mère supérieure, c’était interdit d’y aller pour les jeunes sœurs à cause de la tuberculose. La sœur Amelia avait le permis parce qu’elle était déjà malade de la tuberculose. Je suis allée au lit à l’heure habituelle et je me suis immédiatement endormie. Soudain, quelqu’un m’a réveillé : « Si vous voulez être présente à la mort de Sœur Faustine, vous devez se lever ».  Je me suis immédiatement rendue compte que c’était une erreur. La sœur qui est venue pour réveiller la sœur Amelia a confondu les cellules et est venue chez moi. J’ai réveillé la sœur Amelia, j’ai mis ma robe et j’ai couru à l’infirmerie. La sœur Amelia est venue après. C’était autour de onze heures du soir. Quand nous sommes arrivées, Sœur Faustine a légèrement ouvert ses yeux et a souri un peu, puis elle a baissé la tête et c’était la fin … La sœur Amelia a dit que sans doute elle était morte. J’ai regardé la sœur Amelia sans rien dire. Nous avons prié ensemble. La bougie brûlait tout le temps.

La cérémonie liturgique de Sœur Faustine, le 5 octobre, dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki sera précédée de la Messe du Triduum avec des sermons occasionnels dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Misericordieux et le tombeau de l’apôtre de la Miséricorde Divine à 17 heures. Le Triduum est dirigé par le prêtre Mirosław Smyrak. Le jour de la fête – le 5 octobre – dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Misericordieux et le tombeau de Sainte Faustine, les messes seront célébrées à 6h30, 12h00 et 17h00. La prière à l’heure de la miséricorde et le Chapelet de la Miséricorde Divine à 15 heures, comme tous les jours. A partir de 20h30 l’adoration de Jésus au Saint Sacrement, dirigé par les sœurs de la Congrégation de Notre Dame de la Miséricorde. Le soir de la grâce et de l’adoration se terminera à 22h45, l’heure du passage de Faustine à la maison du Père céleste.

Cette année, le 5 octobre, en raison de l’épidémie de coronavirus, il n’est pas possible de visiter la cellule où Sainte Soeur Faustine est partie pour la maison du Père Céleste. Ce lieu est situé dans le couvent de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde derrière le cloître et a été mis à la disposition des pèlerins ces dernières années pour la célébration liturgique de l’Apôtre de la Divine Miséricorde. Cependant, comme toujours, il est possible de prier sur sa tombe qui se trouve sous le mur de l’autel avec le célèbre tableau de Jésus Miséricordieux dans le sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki.

À l’occasion de la consécration du tableaux de Jésus Miséricordieux à la paroisse de Notre-Dame des Douleurs à Rozhanovce, en Slovaquie, ce dimanche 4 octobre, s. Pavla de la communauté de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde à Hrusov partagera le message de la Miséricorde Divine enregistré dans le « Petit Journal » de Sainte Faustine et dirigera la prière à l’Heure de la Miséricorde et le chapelet de la Miséricorde Divine devant le tableau de Jésus Miséricordieux nouvellement consacré.

La fête de St. Faustine Kowalska, la patronne de la ville de Lodz, aura lieu le 5 octobre dans l’église paroissiale sous son nom à la Place de l’Indépendance. L’Eucharistie à 18h00 sera présidée par cardinal Stanisław Dziwisz de Cracovi. Après la messe, la procession avec les reliques de St. Faustine traversera la rue Piotrkowska jusqu’à la basilique cathédrale où l’acte d’attribution de l’archidiocèse à la Miséricorde Divine sera renouvelé.

Le 4 octobre de cette année, dans le Sanctuaire de Sœur Faustine à Kiekrz, la cérémonie de saint patron se tiendra. La messe à 12h00 au bord du lac Male Jezioro Kierskie, ou à l’endroit de la révélation de Jésus à St. Soeur Faustine, sera présidée par l’évêque Szymon Stułkowski. Elle sera précédée par une procession avec les reliques de Sainte Faustine qui partira du couvent des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde vers l’autel au bord du lac Male Jezioro Kierskie. Après l’Eucharistie, il sera possible d’honorer les reliques de Sainte Faustinae. La préparation de cet événement est le triduum du 5 au 7 octobre qui sera mené par le prêtre Jan Wróblewski SVD. Les messes dans le cadre du triduum seront célébrées à 18h00.

À l’occasion du 40e anniversaire de la proclamation de l’encyclique de Saint Jean-Paul II „Dives in misericordia”, au sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki, le 3 octobre, un symposium se tiendra sous la devise „Dieu riche en miséricorde”. Il est organisé par : Le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, la Faculté de Théologie de l’Université Pontificale Jean-Paul II de Cracovie et l’Académie Internationale de la Miséricorde Divine. L’événement se déroulera sous le patronage honorifique de l’archevêque Marek Jędraszewski, métropolite de Cracovie.

Le symposium débutera à 9 heures dans la salle Saint Jean-Paul II (à côté de la basilique). Dans le programme : 7 exposés qui seront présentés sous forme de discours de 20 minutes par : père Andrzej Dobrzyński (Centre de documentation et d’étude du pontificat de Jean-Paul II à Rome), évêque Henryk Wejman (Szczecin), évêque Henryk Ciereszko (Białystok), professeur Jan Machniak (Académie Internationale de la Miséricorde), docteur habilité Marek Gilski (Université Jean-Paul II de Cracovie), professeur Marek Chmielewski (Université catholique de Lublin) et s. M. Elżbieta Siepak de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde.

Dans la deuxième partie, à 15 heures, la prière de l’Heure de la Miséricorde, le chapelet de la Miséricorde Divine et l’Eucharistie dans la Basilique. Après la messe, le chœur du Sanctuaire de la Miséricorde Divine „Musica Ex Anima” présentera la première de „Trois Sonnets de la Miséricorde Divine”. La méditation passe parfois à l’adoration”, dont les paroles ont été écrites par le Père Wiesław Hudek et la musique a été composée par le Dr Hab. Krzysztof Michałek. Le dernier point sera une visite de l’exposition photographique „Jean-Paul II – Pape de la Miséricorde”, qui est présentée dans la partie inférieure de la Basilique.

Les personnes intéressées à participer à cet événement sont priées de signaler leur présence au bureau d’information, par téléphone : 12 252 33 11 ou par e-mail: pielgrzymki@milosierdzie.pl

Dans le cadre de la préparation du 90ème anniversaire de la révélation de l’image de Jésus Miséricordieux et du 100ème anniversaire de Jean-Paul II, le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Płock et l’Association « Capital de la Nation » organisent un concert intitulé « Pape de la Miséricorde », dans lequel aura lieu la première mondiale de la chanson « Sanctus pour Jean-Paul II » du remarquable compositeur polono-américain Wiesław Rentowski.

Le concert sera donné sous la direction du maestro milanais Michele Fioroni avec la participation de : Dominika Zamara – soprano (Venise), Sylwester Targosz-Szalonek – ténor (Katowice), Lorenzo Zaggia – orgue (Lausanne), Emilian Rosiak – violoncelle solo, chef d’orchestre (Varsovie/Bydgoszcz), Paweł Choina – chef d’orchestre (Varsovie). Les artistes seront accompagnés par l’orchestre « Polsko-Niemiecka Sinfonietta » et le Chœur d’hommes Wacław Lachman de l’Association de chant « Harfa » de Varsovie.

Le concert aura lieu dans l’église Saint Barthélemy à Płock le 3 octobre (samedi) de cette année  à 19 heures. Plus d’informations sur: www.milosierdzieplock.pl

Le 30 septembre à 17 heures au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, une messe sera célébrée devant le célèbre tableau de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte Faustine aux intentions des informaticiens, des donateurs, des traducteurs et des personnes qui servent le site web : www.faustyna.pl . L’Eucharistie est une expression de gratitude de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde pour avoir apporté au monde entier le message de l’amour miséricordieux de Dieu pour l’homme. Qu’il apporte une grande gloire à la Miséricorde Divine dans les âmes humaines.

Le 28 septembre de cette année, à l’anniversaire de la béatification. du prêtre Michal Sopocko, à 15h00, sur des places, coins et intersections des rues de villes surpeuplées, ainsi que dans d’autres lieux publics et sur des carrefours ruraux, il y aura des gens pour réciter le Chapelet de la Miséricorde Divine. Les participants à cette action vont prier pour la miséricorde pour eux-mêmes, leurs proches, la patrie, l’Église et le monde. Chacun peut participer à cette action, qui rappelle le message de la miséricorde de Dieu que Jésus a donné à Sainte Faustine. Il suffit de trouver une place à l’intersection et réciter le Chapelet de la Miséricorde Divine, individuellement ou en groupe, et si cela est impossible – vous pouvez vous connecter spirituellement.

Le 26 septembre commence la neuvaine avant la fête de Sainte Sœur Faustine qui tombe le 5 octobre. L’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine « Faustinum » propose la célébration de la neuvaine de Sainte Faustine, préparée dans la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde sur la base de son « Petit Journal ». Tous les jours sur le site : www.faustinum.pl, les textes de la neuvaine sous forme audio en 6 langues : polonais, anglais, espagnol, italien, français et slovaque seront fournis. Chacun peut célébrer cette neuvaine à ses propres intentions et profiter de la médiation de Sainte Faustine. Jésus lui a dit : « Fais ce que tu veux, distribue les grâces comme tu veux, à qui tu veux et quand tu veux ! » (PJ 31).

Le 28 septembre de cette année, une rencontre de lundi au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki se tiendra, consacrée à la méditation du Catéchisme de l’Église catholique et à la prière devant le célèbre tableau de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte Sœur Faustine pour le réveil de la foi en la présence eucharistique de Jésus et pour les prêtres. À 19h15, le prêtre docteur Janusz Kościelniak mènera une brève réflexion basée sur les articles du Catéchisme de l’Église catholique (50-61). Le point central du programme est la rencontre avec Jésus dans l’Eucharistie et l’adoration du Saint-Sacrement avec la bénédiction individuelle. Ceux qui sont physiquement incapables de venir au Sanctuaire sont invités à communiquer par transmission en ligne sur le site : faustyna.pl.

Dans la seconde moitié du mois de septembre, les sœurs de la communauté de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde de Kosice et Hrusov animeront des rencontres de formation dans plusieurs communautés de bénévoles et de membres de la Société des Apôtres de la Miséricorde Divine „Faustinum”.

Le 20 septembre, la réunion de formation à Košice – KVP – sera animée par le père Jozef Kacvinský et s. M. Anthoniana de la communauté de Košice, et à Sabinov – le père Martin Miškuf et s. M. Alžbeta.

Le 27 septembre, à Humenné, la réunion sera animée par le père Josef Kozak et M. Pavla de la communauté de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde de Hrusov.

Le programme de formation de l’association „Faustinum” est basé sur la Parole de Dieu, l’enseignement de l’Église et l’expérience spirituelle de Sainte Sœur Faustine. Il sert à l’étude systématique du mystère de la miséricorde de Dieu et à sa contemplation dans la vie quotidienne, en s’efforçant de s’unir à Dieu sur le chemin de la confiance en Lui par l’accomplissement de sa volonté et de sa miséricorde envers les autres.

Sous cette devise, le Sanctuaire de la Divine Providence à Varsovie a initié l’action de prier le rosaire. La méditation de mystères particuliers est aidée par les saints  et les bienheureux dont les reliques se trouvent déjà dans ce temple. Parmi eux se trouve également Sainte Sœur Faustine du Saint-Sacrement qui accompagne le mystère de l’établissement de l’Eucharistie. Pour vous joindre à cette prière, vous devez télécharger le matériel et remplir le formulaire de demande sur https://bit.ly/3jcqSuC ou appeler le 25 753 37 41 du lundi au vendredi entre 9h et 17h. C’est le seul rosaire au monde qui relie à Marie et à la communauté de l’Église, ouvre à Dieu et aux autres, renforce spirituellement.

À partir du 1er septembre, dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, dans toutes les chapelles de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde et dans certaines paroisses, les offices du soir en l’honneur de la Miséricorde Divine avec le Chapelet de la Miséricorde Divine commencent. Ils ont été introduits en 1993 (après la béatification de Sœur Faustine) sur le modèle des offices de mai, juin ou octobre. Pendant ces célébrations, le Chapelet de la Miséricorde Divine est récité ou chanté à l’intention de la miséricorde pour notre patrie et le monde. C’est le mois de la révélation par Jésus du Chapelet de la Miséricorde Divine et du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Ces circonstances, ainsi que la situation dans le monde moderne, nous demandent en particulier d’appeler la miséricorde de Dieu pour nous et le monde entier.

Les personnes de nombreux pays du monde qui participent à l’œuvre Chapelet continu à la Miséricorde Divine prient non seulement pour leurs propres besoins, mais demandent aussi « la miséricorde pour nous et pour le monde entier ». Intention spécifique pour septembre : la miséricorde et la paix pour le monde entier, en particulier pour les nations qui souffrent de persécution, de manque de liberté, de liberté de professer leur foi et de respect des droits de l’homme.

L’œuvre « Chapelet continu » est une réponse à la demande de Jésus de prier constamment « la miséricorde pour nous et pour le monde entier ». Il est gérée par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à www.faustyna.pl depuis 2011. Elle peut être suivie par tout internaute qui remplit un court formulaire d’inscription et qui déclare au moins une fois la récitation du chapelet de la Miséricorde Divine que Jésus a dicté à Sainte Sœur Faustine.

La communauté de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde de Košice et les administrateurs du site web : www.faustyna.pl ont préparé une version slovaque de ce site, qui fonctionne à l’adresse : www.milosrdenstvo.sk. Il s’agit de la huitième version linguistique du site source de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde après les versions polonaise, anglaise, espagnole, française, italienne, allemande et russe. Le site web slovaque a été lancé le 15 septembre, jour de Notre-Dame des sept douleurs, la patronne de la Slovaquie. Que cette chaîne atteigne les Slovaques avec un message encourageant sur l’amour miséricordieux de Dieu pour chaque homme.

Le samedi 26 septembre, le 11e pèlerinage du Rosaire vivant arrivera au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki. Au programme à 10h00 dans la basilique, une prière et un accueil aux participants, une conférence spéciale et des témoignages. À 11h15, le chapelet, et à 12h00 l’Eucharistie solennelle présidée par l’archevêque Marek Jędraszewski, Métropolitain de Cracovie. Les pèlerins visiteront aussi la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte Faustine.

Les 13 et 14 septembre sont le 85e. anniversaire de la révélation du Chapelet de la Miséricorde Divine. Jésus a enseigné deux prières: la prière du Seigneur, lorsque les apôtres lui ont demandé, et le Chapelet de la Miséricorde Divine, dicté à Sainte Faustine en polonais dans le couvent de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Vilnius en 1935. Le soir ,quand j’étais dans ma cellule, j’ai vu un Ange, l’exécuteur de la colère de Dieu. Il était en robe claire, la face rayonnante, une nuée sous les pieds et de cette nuée sortaient la foudre et les éclairs qu’il lançait de sa main sur la terre. Lorsque je vis le signe de la colère de Dieu qui devait frapper la terre, et surtout un certain endroit, qu’évidemment je ne puis nommer, j’ai commencé à prier l’ Ange , pour qu’il s’arrête quelques instants, lui disant que le monde allait faire pénitence. Mais ma prière n’était rien devant la colère de Dieu. A ce moment, j’ai aperçu la Très Sainte Trinité. La grandeur de Sa Majesté me pénétra jusqu’au fond de l’âme et je n’osais plus répéter mes supplications. Au même instant, je sentis en mon âme, la force de la grâce de Jésus qui habite mon âme. A l’instant même où je pris conscience de cette grâce, j’ai été enlevée devant le Trône de Dieu. Oh ! qu’ Il est grand, notre Seigneur et notre Dieu. Inconcevable est Sa Sainteté ! Je ne vais pas tenter de décrire cette grandeur, car bientôt nous Le verrons tous, tel qu’ Il est. J’ai commencé à supplier Dieu pour le monde. par des paroles entendues intérieurement. Alors que je priais ainsi, j’ai vu l’impuissance de l’ Ange , qui ne pouvait accomplir la juste punition qui revient de plein droit au péché. Je n’avais jamais encore prié avec tant de force intérieure. Voilà les paroles par lesquelles je suppliais Dieu : « Père Eternel, je vous offre le Corps, le Sang, l’ Âme et la Divinité de Votre très doux Fils Notre Seigneur Jésus Christ, pour nos péchés et ceux du monde entier. Par Sa douloureuse Passion, soyez-nous miséricordieux. »

Le lendemain, en entrant dans la chapelle, j’ai entendu intérieurement ces paroles : « Chaque fois que tu entres à la chapelle, récite tout de suite la prière que je t’ai apprise hier. » Lorsque j’ai récité cette prière, j’entendis : « Cette prière doit apaiser Ma colère. Tu vas la réciter pendant neuf jours, sur un chapelet, de la manière suivante : « Père Eternel, je vous offre le Corps, le sang, l’ Âme et la Divinité de Votre Fils Bien )Aimé , Notre Seigneur Jésus-Christ, pour implorer de Vous le pardon de nos péchés et de ceux du monde entier. » Sur les grains de l’ Ave Maria, tu diras : « Par Sa douloureuse Passion, ayez pitié de nous et du monde entier. » (PJ 474-476).

Dans les révélations ultérieure, Jésus a lié à cette prière de grandes promesses sous condition de la réciter dans un esprit de confiance en lui et en la miséricorde envers les autres. Pla promesse générale dit qu’en récitant le Chapelet avec confiance, on peut prier tout, si cela est conforme à la volonté de Dieu. En outre, il a donné des promesses particulières qui correspondent à la grâce d’une morte heureuse et calme (sans peur et terreur). Elles peuvent être priées non seulement ceux qui récitent cette prière avec confiance mais aussi les mourants avec qui d’autres le réciteront.

Aujourd’hui, à côté de l’acte : Jésus, je fais confiance en vous, c’est la prière la plus célèbre à la Miséricorde Divine, récitée sur tous les continents, même dans les langues tribales.

Du 3 au 6 septembre, au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, il y aura une retraite en anglais sous le slogan : Venez, reposez-vous et soyez fortifiés par la Miséricorde Divine. Elle est organisée par l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine « Faustinum » et animée par le père Jason Jones, recteur du Sanctuaire diocésain de la Miséricorde Divine à Morriston, Pays de Galles, et Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. Ces exercices spirituels seront suivis par les membres et les bénévoles de l’association « Faustinum » de nombreux pays du monde et par les internautes via la chaîne anglaise « Faustinum » sur YouTube et via la transmission en ligne sur le site internet : www.saint-faustina.org . Le programme, le guide de la retraite et le lien vers la chaîne anglaise « Faustinum » seront publiés sur le site web :  www.faustinum.pl  Veuillez visiter ce site le jour du début de la retraite : le 3 septembre.