Archivio delle notizie

Le 10 avril de cette année est le dimanche des Rameaux qui commence la Semaine Sainte. Ce jour-là, pendant les Messes, la description évangélique de la Passion de Jésus est lue. L’eucharistie est précédée d’une procession avec des rameaux ou tout simplement de la bénédiction des rameaux pour commémorer l’entrée solennelle de Jésus à Jérusalem. Les rameaux sont un symbole de la relance de la vie de Dieu dans les âmes des fidèles. Au sanctuaire de Cracovie-Lagiewniki, la procession solennelle avec des rameaux et l’évêque Jan Zajac, des prêtres, sœurs et fidèles sort de la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine à 10h15 et va à la basilique où l’eucharistie sera célébrée. La description évangélique de l’entrée solennelle de Jésus à Jérusalem complète en quelque sorte l’expérience mystique de Sainte Faustine qui a écrit dans le « Petit Journal » : Je vis Jésus assis sur un ânon, suivi de ses disciples. Une foule immense, joyeuse, l’accompagnait. Tenant des branches à la main, les uns les jetaient au pied de là où passait le Seigneur Jésus ; d’autres les brandissaient en l’air, sautant et criant devant le Seigneur, ne sachant que faire tant était grande leur joie. Je vis aussi une seconde foule de gens qui sortaient à la rencontre de Jésus. Ils avaient des mines réjouies, et, tenant des branches à la main, ils ne cessaient de crier de joie. Il y avait là aussi des petits enfants. Mais Jésus était très sérieux et Il me fit connaître combien Il souffrait pendant ce temps.  Alors je ne vis plus rien, seulement Jésus dont le Cœur était saturé par l’ingratitude des hommes (Petit Journal 642). Jésus m’a fait connaître combien il a souffert durant ce cortège triomphal. En écho à l’Hosanna, résonnait dans le Cœur de Jésus : « crucifie-Le ! » Jésus m’a fait ressentir ce la de façon particulière. (Petit Journal 1028).

Le 5 avril de cette année à Turin, à l’église St. Christine, la réunion de formation de la communauté de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine „Faustinum” aura lieu. Cette fois-ci, elle sera animée par sœur Emanuela Gemza de la communauté de Cracovie de la Congrégation de Notre Dame de la Miséricorde. Le programme comprend : Eucharistie avec la vénération des reliques de Sainte Faustine, conférence sur Jésus miséricordieux, le rédempteur de l’homme, rencontre autour d’un thé.

Prendre soin de la conversion des pécheurs. C’est le plus grand acte de miséricorde, car il prend en compte le bien éternel de l’autre personne. Sœur Faustine, à l’instar de Jésus, a même, dans cette intention, sacrifié sa vie. Au cours d’expériences mystiques, elle a connu le ciel, le purgatoire et l’enfer et disait donc qu’aucun sacrifice n’était trop grand pour sauver un homme pour l’éternité. Jésus l’a invitée – et à travers elle aussi nous – à coopérer à l’œuvre de salut des pécheurs, même de ceux pour qui, humainement, il n’y a pas d’espoir. Il a demandé à plusieurs reprises: Combien je désire le salut des âmes ! Ma fille, aide-moi à sauver les âmes. Joins tes souffrances à ma Passion et offre-les au Père céleste pour le salut des pécheurs (P. J. 1032). La perte de chaque âme me plonge dans une tristesse mortelle. Tu me consoles toujours, quand tu pries pour les pécheurs. La prière qui m’ est la plus agréable est la prière pour la conversion des âmes pécheresses. Sache, ma fille, que cette prière est toujours exaucée (P. J. 1397).

Soeur Faustine répond avec générosité à l’invitation de Jésus: Jésus, je désire amener les âmes à la source de ta miséricorde, afin qu’ avec le vase de la confiance, elles y puisent l’ eau vivifiante de la vie. Plus l’ âme désire la miséricorde divine, plus la confiance avec laquelle elle se tourne vers Dieu doit être grande, et, si sa confiance en Dieu est sans limite, la miséricorde de Dieu pour elle sera également sans limite. Ô mon Seigneur, tu connais chaque battement de mon coeur, tu sais avec quelle ardeur je désire que tous les coeurs ne battent que pour toi, afin que toutes les âmes glorifient la grandeur de ta miséricorde (P. J. 1489).

La 1ère Convention nationale de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine „Faustinum” se tiendra à Loretto du 1er au 3 avril. Des membres et des volontaires de toute l’Italie participeront à l’événement, ainsi que s Emanuela Gemza de la communauté de Cracovie de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, vice-présidente de „Faustinum”, et s Wincenta Mąka du Centre de Spiritualité de la Miséricorde de Rome. Au programme : prière commune, conférences, témoignages, partage de l’expérience de la miséricorde de Dieu et du service apostolique. Le dernier jour de la Convention, il y aura une cérémonie d’admission de nouveaux membres à l’Association „Faustinum” et de confier tous les membres et volontaires italiens à Notre Dame.

Une retraite intitulée „Un message prophétique de la Miséricorde Divine pour notre temps” se tiendra à la paroisse de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie de Turlock du 24 au 28 mars prochain. Elle sera animée par s. Gaudia Skass et s. Grace de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre Dame de la Miséricorde. Le culte de la Miséricorde Divine est très vivant dans cette paroisse, ce qui permet d’explorer le message de Miséricorde que Jésus a transmis à Sainte Faustine et le pape Jean-Paul II a donné à l’Église et au monde pour le troisième millénaire, car ce n’est que dans la miséricorde de Dieu que le monde trouvera la paix et l’homme le bonheur. Au cours de la retraite, il y aura des occasions de se confesser, d’adorer Jésus dans le Saint Sacrement, de prier en silence, ainsi que de participer à l’Eucharistie commune et au chemin de croix.