Archivio delle notizie

Le 1 août, dans le couvent de la Congrégation des Sœurs de Notre Dame de la Miséricorde Divine, dans le Sanctuaire à Cracovie-Lagiewniki, après une période des premières tentatives de la vie religieuse de dix mois, une postulante obtiendront  un nouveau prénom et un costume de noviciat (une robe noire et un voile blanc) et commenceront une période de deux ans de noviciat, suivie par la présentation des premiers vœux religieux. La cérémonie d’investiture a lieu dans la clôture, mais la messe à l’intention de la sœur qui commencent le noviciat est célébrée dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine à 11h00.

Le 31 juillet, le calendrier liturgique rappelle Saint Ignace de Loyola, fondateur de la Société de Jésus et l’un des patrons de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde qui a bénéficié de la spiritualité ignatienne au cours de son histoire. Dans son « Petit Journal », Soeur Faustine mentionne ce Saint à deux reprises lorsqu’elle écrit sur ses conseils en accord avec son vœu d’obéissance et la vision qu’elle a eue en 1935 : Fête de Saint Ignace. J’ai ardemment prié ce Saint. Je lui faisait des reproches : comment pouvait-il me regarder sans me venir en aide dans des questions si importantes, sans m’aider à accomplir la volonté de Dieu ? Je lui dis : « O notre saint Patron, vous qui brûliez du feu de l’amour et du zèle de la gloire de Dieu, je vous prie humblement, aidez-moi dans l’accomplissement des desseins de Dieu. » C’était pendant la Sainte Messe. Alors j’ai vu Saint Ignace du côté gauche de l’autel, un grand livre à la main, qui me dit : « Ma fille, je ne suis pas indifférent à ton affaire : cette règle peu s’adapter dans cette Congrégation ». Montrant de la main le grand livre, il disparut. J’ai été infiniment heureuse de ce que les saints pensent à nous et que notre union avec eux soit si étroite. O Bonté divine, comme le monde intérieur est beau, dès ici bas nous pouvons vivre en communion avec les saints. J’ai ressenti pendant toute la journée la proximité de ce cher Patron.

C’est sous cette devise que se tiendra une conférence nationale pour les couples mariés à Lincolnshire, Illinois, EUA, du 21 au 23 juillet, à laquelle participera s Donata Farbaniec, de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre Dame de la Miséricorde qui partagera le message de la Miséricorde écrit dans le Petit Journal de Sœur Faustine, dans le contexte du thème de la conférence de cette année. L’événement est organisé par les Missionnaires des familles pour le Christ.

Le 22 juillet dans le calendrier liturgique, le souvenir obligatoire de Sainte Marie-Madeleine qui est la patronne de bons changements est inscrit. Depuis le début, elle est aussi la patronne de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, en particulier des filles et des femmes nécessitant la régénération morale, l’éducation assurée par les sœurs. Les images et les statues de la sainte se trouvent dans de nombreux couvents de cette Congrégation. Dans la chapelle du couvent avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine dans le sanctuaire de Cracovie-Lagiewniki, sa statue se trouve dans le maître-autel dédié à la patronne de la Congrégation – Notre-Dame de la Miséricorde.

Le 22 juillet de cette année, dans le Sanctuaire National Sait Jean-Paul II à Washington, la Soirée avec Jésus le Miséricordieux se tiendra. Elle sera animée par des sœurs de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. L’invité de ce mois-ci est s. Mary Claire de la communauté de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde à Lakeville, qui donnera une conférence sur le thème : « Cœur à cœur avec Jésus miséricordieux ».

Les soirées avec Jésus Miséricordieux sont organisées pour les jeunes qui veulent suivre les traces de Sainte Sœur Faustine et de Saint Jean-Paul II et découvrir une nouvelle qualité de vie en amitié avec Jésus Miséricordieux.

Le 16 juillet est le 157e anniversaire de la mort de Mère Teresa Rondeau, fondatrice de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en France (Laval), et co-fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde en Pologne. Elle est née le 6 octobre 1793 à Laval en France. Au baptême, elle a reçu le nom de Teresa Agata. Sous l’influence de son confesseur. J. Chanon SJ, elle a commencé à travailler avec des pénitentes ou les femmes qui avaient besoin d’un renouveau moral profond et voulaient changer sa vie. Pour mieux se préparer pour cela, en 1818, elle est partie à Bordeaux, où mère Teresa de Lamourous menait une maison pour pénitentes appelé « Miséricorde ». Après un séjour de deux mois, elle a fait des vœux privés et est retourné à Laval pour devenir la fondatrice d’une nouvelle « Maison de la Miséricorde », indépendante de Bordeaux, et avec le temps, la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en France. Sa façon de faire le travail apostolique a été reprise par mère Teresa Ewa comtesse Potocka de Sułkowski, fondatrice de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en Pologne. Mère Teresa Rondeau est décédée le 16 juillet 1866, et a été enterrée dans une tombe située dans le jardin de la propriété de la Congrégation à Laval. La congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en Pologne l’a nommé co-fondatrice. La co-fondatrice spirituelle de la Congrégation est Sainte Faustine Kowalska.

 

Le 7 juillet de cette année, le XIe Pèlerinage international de Hidasnémeti (Hongrie) partira à travers la Slovaquie au Sanctuaire de Cracovie-Lagiewiki. Pendant neuf jours, les pèlerins surmonteront 275 km à travers Košice, Radatice, Pečowská Nová Ves, Plavnica. Piwniczna Zdroj, Gostwica, Tymbark, Brzączowice. Le pèlerinage arrivera à Cracovie le 15 juillet. À 14h00, on a prévu la messe, à 15h00 la prière à l’heure de la Miséricorde et le Chapelet de la Miséricorde Divine dans la chapelle du couvent devant le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine.

Du 9 au 13 juillet, dans la maison de retraite « Miséricorde » à Derdy près de Varsovie, se tiendra une retraite pour les membres et les bénévoles de l’association « Faustinum ». Il s’agira de la deuxième d’une série de retraites qui correspondent aux thèmes des différentes étapes de la formation, effectuées en commun ou individuellement. À ces retraites, sous le thème « invité à faire confiance à Dieu », participeront les membres et les bénévoles de « Faustinum », qui ont suivi leur deuxièmeannée de formation dans l’Association « Faustinum ». La retraite sera dirigée par le Père Krzysztof Kowal MS et Sœur M. Emanuela Gemza ISMM.

Du 3 au 7 juillet, s Hedvig Uličná de la communauté de Košice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde animera des rencontres sur la Miséricorde Divine et Sainte Faustine pour des enfants de langue hongroise âgés de 6 à 10 ans. Un camp d’été pour ces enfants est organisé à Košice, en Slovaquie.

Le 6 juillet est le 142e anniversaire de la mort de la Mère Teresa Ewa de Sułkowski, comtesse Potocka, fondatrice de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde en Pologne. Est-ce une petite chose de sauver une seule âme, elle a écrit. Cette idée a guidé sa vie et son œuvre qu’elle a fondée pour sauver les femmes et les filles nécessitant un renouveau moral profond. La Congrégation fondée par elle a donné à l’Église et au monde Saine Faustine, apôtre de la Miséricorde Divine, qui est reconnue comme sa co-fondatrice spirituelle. La Mère Teresa Potocka est morte dans le palais de Wilanow. Ses restes mortels reposent dans la tombe de la Congrégation au cimetière Powazki à Varsovie. Nous ne devons pas l’appeler Sainte parce que seulement l’Église a le droit de donner ce titre – a déclaré dans son oraison funèbre le père Zygmunt Golian, son directeur spirituel – Cependant, que nos efforts au travail pour lequel elle était prête de donner sa vie prouvent sa sainteté. Plus d’informations sur la vie et l’œuvre de la Mère Teresa Potocka.

Du 30 juin au 2 juillet. au monastère des Carmes Déchaux à Lorinčík près de Kosice dans le sud de la Slovaquie, il y aura une retraite pour les filles et les femmes, sur le thème : « Seigneur, si tu veux, tu peux ». Elle sera dirigée par les Pères Carmélites et la sœur M. Benediktína Fečová ISMM de la communauté de Kosice de la Congrégation de Notre Dame de la Miséricorde.

Du 25 au 28 juin, 75 jeunes filles du diocèse de Savannah, Giorgia, participeront à un camp annuel organisé pour le discernement de la vocation de vie, dont la devise est : « Nous prions beaucoup et nous jouons beaucoup ». Sœur Faustia et Sœur Grace de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde parleront de ce qu’est la vocation, comment la discerner, quels types de vocations il y a, ce que c’est que d’être une sœur… tout en donnant des témoignages personnels, en animant la prière et en passant du temps avec les jeunes filles. Au programme : liturgie des heures, messe, adoration et jeux de plein air.

 

La retraite annuelle pour les adorateurs de la Miséricorde Divine aura lieu du 24 au 26 juin à la maison de retraite jésuite à Prešov, en Slovaquie. La retraite sur le plus grand attribut de Dieu, qui est sa miséricorde, sera animée par Sr. M. Benediktína Fečová ISMM de la communauté de Košice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde avec les Pères Jésuites de la communauté de Prešov.

La messe mensuelle de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine « Faustinum » en Slovaquie sera célébrée le vendredi 23 juin à 15h20. Le Père Radoslav Gönci célébrera la messe au sanctuaire de la Miséricorde Divine de Košice, quartier KVP. Depuis 2006, des messes mensuelles sont célébrées régulièrement aux intentions de « Faustinum » en Slovaquie.

La messe sera suivie d’une réunion de formation pour la communauté locale du « Faustinum », animée par le Père Tomáš Svat et Sœur M. Antoniana Štullerová de la communauté de Kosice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde en Slovaquie.

Le 22 juin à 19h00, au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki devant le célèbre tableau de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine, la rencontre mensuelle des jeunes se tiendra. Il s’agit de soirées de louange à la Miséricorde Divine, au cours desquelles les participants rendent grâce pour le bien qu’ils ont reçu et confient toutes leurs intentions personnelles, les affaires de l’Église, du monde, à Jésus.

Le 22 juin de cette année, dans le Sanctuaire National Sait Jean-Paul II à Washington, la Soirée avec Jésus le Miséricordieux se tiendra. Elle sera animée par des sœurs de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. L’invité spécial de ce mois-ci sera le père Patrick Fiorillo, aumônier du Harvard Catholic Centre et vicaire paroissial de la paroisse St Paul à Harvard Square, Boston ; membre du groupe de jazz sacerdotal « Vatican III ». Dans sa conférence, il parlera du péché et du mal humains et de l’amour indéfectible de Dieu qui restaure l’homme dans sa dignité d’enfant de Dieu.

Les soirées avec Jésus Miséricordieux sont organisées pour les jeunes qui veulent suivre les traces de Sainte Sœur Faustine et de Saint Jean-Paul II et découvrir une nouvelle qualité de vie en amitié avec Jésus Miséricordieux.

Les réunions mensuelles de formation de la communauté « Faustinum » de Borši (paroisse de Streda nad Bodrogom), en Slovaquie, se tiendront lundi et mardi (19-20 juin). Les réunions sur le thème de la miséricorde de Dieu dans la Bible et le « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine pour la communauté slovaque et hongroise sont animées par Sœur M. Hedvig Uličná de la communauté de Kosice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde en Slovaquie.

Le 10 juin, s Donata, de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, animera une journée de récollection au Centre national Padre Pio basé à Barto, en Pennsylvanie. L’objet de la réflexion et de la prière sera la dévotion à la Miséricorde Divine dans les formes transmises par Sainte Sœur Faustine, en particulier son essence, c’est-à-dire l’attitude de confiance en Dieu pour qu’il fasse sa volonté.

Les 7 et 8 juin, le sanctuaire national de la Miséricorde Divine à Stockbridge accueillera la conférence annuelle sur la médecine, la bioéthique et la spiritualité de la Miséricorde Divine, organisée par les services de santé de la Miséricorde Divine en collaboration avec les Pères marianistes. Sœur Inga de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde participera à cet événement et donnera une conférence sur le thème suivant : « L’Eucharistie comme source de guérison pour les patients ».

Le 5 août, pendant le souvenir liturgique de Notre-Dame des Neiges, la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde a sa fête patronale, en l’honneur de sa patronne – Mère de Miséricorde Incarnée. Ce jour-là, l’acte d’élection de Marie supérieure bleu de la Congrégation, premièrement récité en 1937, est traditionnellement réitéré, Sainte Faustine a écrit dans son « Petit Journal » : Durant la cérémonie qui eut lieu à la gloire de Notre Dame, vers la fin, j’aperçus la Très Sainte Vierge qui me dit : « Oh ! Combien l’hommage de votre amour m’est agréable !» Et à ce moment, Elle couvrit de son manteau toutes les Sœurs de notre Congrégation. De son bras droit, Elle serra contre Elle, la Mère Générale Michaëla, du gauche, moi-même, et toutes les Sœurs étaient à Ses pieds abritées sous Son manteau. Alors la Très Sainte Vierge déclara : « Toutes celles qui demeureront avec zèle, jusqu’à la mort, dans Ma Congrégation, éviteront le feu du Purgatoire (PJ 1244). Ce jour est l’anniversaire de la dédicace de la Basilique Santa Maria Maggiore, la plus ancienne église de l’Ouest, dédiée à la Vierge Marie. Pour célébrer la fin d’un conseil orageux d’Ephèse (431) où l’on a déclaré le dogme de la maternité divine de Marie (Theotokos),  le pape Sixte III a introduit la fête de la Mère du Fils de Dieu, qui a d’abord été célébrée dans la basilique elle-même, et avec le temps, les papes successifs l’ont étendue à toute l’Eglise. Aujourd’hui, le calendrier liturgique de l’Église comprend le souvenir de Notre-Dame des Neiges, commémorant le miracle associé à la montée de la basilique, et ce nom fonctionne dans l’esprit des fidèles. Donc la première occasion de célébrer cette fête de Marie comme Mère du Fils de Dieu – Miséricorde Incarnée – a été oubliée. Pour plus d’informations à propos de Marie Mère de la Miséricorde, son titre, le culte et l’iconographie dans l’Église et à la Congrégation, consultez le lien : Notre-Dame de la Miséricorde.

La troisième Convention nationale des membres et bénévoles de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine « Faustinum » se tiendra le 3 juin 2023 au sanctuaire de la Miséricorde Divine à Kraków-Łagiewniki. Elle sera guidée par la devise : « La communauté de l’Église comme lieu de croissance » qui correspond à la devise de l’année pastorale en Pologne. Au programme : Eucharistie, conférences, partage de l’expérience communautaire, adoration de Jésus dans le Saint Sacrement et remise de l’association « Faustinum » à Saint Joseph, qui a dit à Sainte Faustine qu’il soutenait sa mission prophétique de porter le message de la Miséricorde au monde, mais qu’il lui demandait de prier.

Pour plus d’informations sur l’association « Faustinum » et le programme de la convention, consultez le site : www.faustinum.pl

Le 3 juin, pour la vingt-septième fois, aura lieu la rencontre des jeunes à Lednica. Cette année, le thème principal sera l’Eucharistie et la devise de la rencontre sera la suivante : « Suivez l’Agneau ». Les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde prendront également une part active à cette rencontre avec sœur Gaudia Skass, qui délivrera aux participants de cet événement un message issu de l’héritage spirituel de Sainte Faustine. Depuis plusieurs années, ses reliques accompagnent les jeunes à la rencontre de Lednica.

Du 26 au 28 mai, la deuxième partie de la retraite de trois jours pour les jeunes filles se tiendra au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki, sous la devise : « Comment discerner votre chemin ». Elle sera animée par le père Mariusz Balcerek SJ et la sœur M. Gaudia Skass ISMM, sur la base de la Parole de Dieu, du « Petit Journal » de Sainte Sœur Faustine et de l’enseignement de Saint Ignace de Loyola sur le discernement des esprits.

Le 27 mai à 21h00 au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki, la veillée de prière commencera avant la Pentecôte. Le Cénacle – où nous demandons, avec Marie, Mère de Miséricorde, Sa lumière, son pouvoir et ses dons pour nous, l’Église de la Sainte Patrie et le monde entier – sera la chapelle avec le tableau de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine. La veillée se terminera par l’Eucharistie célébrée à 24h00. Dans cette prière, vous pouvez vous connecter via la transmission en ligne sur le site: www.soeurfaustine.fr

Le cinquième congrès mondial sur la Miséricorde Divine, organisé par Wacom, se tiendra à Samoa (un pays de l’île d’Océanie) du 20 au 26 mai de cette année. Les sœurs des communautés américaines de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde y participeront également. Sœur M. Teresa de la Fuente donnera une conférence sur le thème : « L’océan d’amour qui embrasse le monde entier : le message et la mission selon Sainte Faustine », et Sœur M. Inga Kvassayova parlera de l’image de Jésus Miséricordieux comme visage de la nouvelle évangélisation. Les organisateurs du congrès soulignent que l’océan Pacifique sur lequel se trouve Samoa, considéré comme le plus grand et le plus profond océan du monde, peut être une image de l’amour profond, insondable et indulgent de Dieu pour l’humanité pécheresse. L’image de l’océan révèle la vérité selon laquelle la miséricorde de Dieu est l’espoir de l’humanité de retourner au Père et la plus grande force qui combat le mal dans le monde d’aujourd’hui.

Le 19 mai de cette année (vendredi), dans toute l’Église commence la neuvaine avant la Pentecôte. Dans les chapelles de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde, aussi dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, la neuvaine est reliée à la messe de soir à 19h00, et le dimanche et les jours fériés à 18h30. Vous pouvez y participer ainsi par la transmission en ligne et demander la lumière et tous les dons de l’Esprit Saint pour vous-mêmes, l’Église, notre pays et le monde, pour qu’il nous conduise à la connaissance de Jésus, nous révèle la profondeur de son amour miséricordieux, nous aprenne à percevoir sa présence et son action dans notre vie quotidienne. À la fin de la neuvaine, dans le sanctuaire de Lagiewniki, une veillée de prière se tiendra.

Samedi, le 20 mai, au couvent de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, le jubilé d’argent de la profession religieuse de soeur Aleksandra, de soeur Catherina, de soeur Clareta, de soeur Daria, de soeur Lilioza et de soeur Nazareta sera célébrée.  A 11 heures, au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki, l’Eucharistie solennelle sera célébrée avec le renouvellement des voeux religieux : de chasteté, de pauvreté et d’obéissance dont le signe extérieur est une alliance en argent gravée du nom de Jésus. Les soeurs provenant de plusieurs couvents de la Congrégation, ainsi que la famille et d’autres personnes de l’apostolat, verront pour rendre à Dieu l’action de grâce pour le don des soeurs et prier pour leurs intentions.

Le samedi 20 mai aura lieu le pèlerinage annuel de printemps au Sanctuaire rocheux de la Miséricorde Divine sur le Mont Butkov en Slovaquie. Les célébrations commenceront par une prière commune à l’Heure de la Miséricorde et le Chaplet de la Miséricorde Divine, dirigée par les Sœurs de la Congrégation de Notre Dame de la Miséricorde de Slovaquie.. La messe solennelle en l’honneur de saint Jean-Paul II sera présidée à 15h30 par le Père Pavol Zvara, recteur du Collège pontifical slovaque des Saints Cyrille et Méthode à Rome. Le lieu dédié à la Miséricorde Divine sur le Mont Butkov (11ème étage de la carrière), où étaient auparavant placés une grande Croix illuminée et un monument à Sainte Faustine et à Saint Jean Paul II, fait partie du Sanctuaire rocheux de la Miséricorde Divine avec le temple de Ladce.

Le 18 mai 2020 – à l’occasion du 100e anniversaire de la naissance de saint Jean-Paul II – la troisième chaîne nationale TVP a débuté la diffusion quotidienne de la prière à l’Heure de la Miséricorde et du Chapelet de la Miséricorde Divine depuis le sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki. Elle est animée par les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde devant le tableau de Jésus Miséricordieux et sur la tombe de Sainte Faustine. À trois heures de l’après-midi, un moment privilégié dans la dévotion à la Miséricorde Divine, uniquement grâce à cette émission, des centaines de milliers de personnes se rassemblent chaque jour à la Croix de Jésus, qui – comme le voulait Jésus – méditent au moins pour un bref instant le mystère de la miséricorde de Dieu révélée dans sa Passion et, pour ses mérites, implorent la miséricorde de Dieu « pour nous et pour le monde entier ». C’est un temps de grâce qui nous est donné chaque jour, car avec l’Heure de la Miséricorde (le moment de la mort de Jésus sur la Croix) et le Chapelet de la Miséricorde Divine, Jésus a lié les promesses de toutes les grâces et bénédictions temporelles conformément à sa volonté, si nous les demandons avec confiance et si nous associons cette prière confiante à des actes de miséricorde envers d’autres personnes.

La diffusion de l’Heure de la Miséricorde et du Chapelet sur TVP3 est également disponible sur : www.faustyna.pl et ses versions linguistiques, ainsi que sur You Tube et sur l’app : Faustyna.pl sur android et iOS.

Le 18 mai, jour du anniversaire de la naissance de Saint Jean-Paul II, à 15 heures, pour la 6 fois, les fidèles d’Australie et d’Océanie se joindront à la prière avec les paroles du Chapelet de la Miséricorde Divine. L’action est le fruit du Congrès de la Miséricorde Divine qui s’est tenu à Melbourne en 2018 et consiste à se joindre à la prière deux fois par an : le 18 mai – anniversaire de la naissance de Saint Jean-Paul II et le 13 septembre – anniversaire de la révélation du Chapelet de la Miséricorde Divine aux fidèles d’Australie et d’Océanie. Les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde y également participent.

Plus et inscriptions : www.worldchaplet.org